Quoi de neuf dans le prochain « plan seniors » ?

par La rédaction

 

Urgence maximale. Le chômage des plus de 50 ans a bondi de plus de 11% en un an. Pour « stabiliser le chômage des séniors », le Ministre du travail a dévoilé le 23 juin dernier les principaux axes de son plan pour l’emploi des seniors. Toutes ces propositions seront débattues avec les partenaires sociaux lors de la conférence sociale des 7 et 8 juillet prochains.

 

Des contrats de professionnalisation spécial « séniors » : plutôt que de créer un énième nouveau contrat, comme le fameux CDD senior resté lettre morte, le Ministre du travail François Rebsamen, propose un contrat de professionnalisation « nouvelle carrière ». Toujours basé sur une alternance entre formation et travail en entreprise, ce contrat de professionnalisation serait ajusté en terme de rémunération et de formation au public seniors.

 

Un contrat de génération revu et augmenté : Aujourd’hui, une entreprise qui embauche un jeune de moins de 26 ans et maintient un senior en emploi via ce dispositif perçoit une aide de 4000 euros par an. Mais si elle recrute un senior, elle ne touche rien de plus. « Nous pourrions doubler la prime dans le cas du recrutement d’un senior », a avancé François Rebsamen. Les entreprises pourraient alors empocher une aide de 6000 euros au total.

 

Des immersions professionnelles renforcées : pour éviter que les demandeurs d’emploi les plus fragiles soient éloignés durablement de l’emploi, le Ministre s’est engagé à soumettre à la concertation « les décrets nécessaires sur la période mise en situation professionnelle crée par la loi du 5 mars ». Une convention entre Pôle emploi et Face (fondation agir contre l’exclusion) va engager 1500 entreprises pour réaliser 5000 immersions par an. « Cet outil pourra être utile en particulier pour les plus de 50 ans », a précisé François Rebsamen.

 

Un suivi Pôle Emploi plus personnalisé : lors de sa présentation à la presse, le Ministre du travail a insisté sur le fait que les demandeurs d’emploi seniors de longue durée bénéficient d’un accompagnement renforcé et personnalisé par les agents de Pôle Emploi et « aient un accès facilité aux prestations », du service public de l’emploi.

 

Un contrat initiative emploi (CIE) davantage proposé aux seniors : même si dans les faits, les seniors chômeurs de longue durée font déjà partie des publics prioritaires de ce contrat aidé réservé au secteur marchand, dans les faits, il est davantage proposé aux jeunes. Les choses devraient également évoluer sur ce terrain là.

 

Sylvie Laidet

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire