Portrait de Franklin Evraert, DAF et DRH de Guy Hoquet Immobilier

par La rédaction

 

De la Lyonnaise des Eaux en passant par PwC, Brico Dépôt ou encore Virgin Megastore, Franklin Evraert, 44 ans, est passé du statut de contrôleur à celui de directeur de gestion avant de se voir confier en 2011, le poste de DAF et de DRH chez Guy Hoquet Immobilier.  

A la fois Directeur Administratif et Financier et responsable des Ressources Humaines chez Guy Hoquet Immobilier, Franklin Evraert est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en Travaux publics (ESTP Paris), d’un DESS Stratégie planification contrôle en entreprise (Paris Dauphine) et d’un certificat d’Administration des entreprises (IAE, Paris Sorbonne). Aussi commence-t-il sa carrière professionnelle en 1996, en Allemagne, via la Lyonnaise des Eaux, en tant que contrôleur de gestion avant de poursuivre son parcours chez  PwC (PricewaterhouseCoopers). « J’y ai débuté comme junior avant d’évoluer progressivement vers un poste de manager. Durant 5 ans, j’ai notamment réalisé des audits comptables et financiers et participé à la mise en place et à la stabilisation de systèmes d’informations de gestion ERP SAP » précise-t-il. Il enchaîne dans la distribution chez Brico Dépôt en tant que responsable de contrôle de gestion investissement et commerce puis intègre Virgin Megastore, comme directeur du contrôle de gestion. « Une étape transitoire d’une année et demi avant d’accéder en 2011 à la fonction de DAF chez Guy Hoquet dont les missions s’étendent du juridique, au social en passant par les RH » détaille-t-il.

 

 « Chez Guy Hoquet, l’ascenseur social n’est pas un mythe ! »

« Pour la partie opérationnelle réseau qui rassemble 1600 collaborateurs, évoluant dans nos agences et issus de 17 métiers (responsable de site, conseiller de vente, assistant commercial…), la formation est au cœur de nos priorités » affirme Franklin Evraert. Une démarche optimisée par la business school interne de l’entreprise qui dispense environ 5000 jours de formation par an dans les domaines commerciaux et juridiques. « Nous avons également un programme pour les conseillers qui rejoignent le réseau. Il  permet à tout un chacun, quel que soit son âge et sa formation initiale d’accéder au métier. Chez nous, l’ascenseur social n’est pas un mythe puisque l’on peut très bien commencer comme conseiller et évoluer par la suite en tant que responsable d’agence. Tout le monde à sa chance ! », souligne Franklin Evraert. Aussi le déploiement de sa marque employeur au service de campagnes de recrutement est une autre volonté de l’entreprise qui recrute chaque année 500 nouveaux collaborateurs.

 

« Nos campagnes de recrutement vont du global au local »

« L’engagement, le respect et la convivialité sont les valeurs portées par Guy Hoquet. Elles sont donc naturellement mises en avant lors de nos campagnes de recrutement » insiste Franklin Evraert. Pour trouver des graines de talent, outre sa page web "Carrières" sur laquelle il est possible de postuler, le groupe revendique plusieurs autres démarches. « Nous jouons beaucoup sur le "global vers le local" basé sur des échanges réguliers avec les agences via des réunions régionales ou thématiques. Par exemple, nous avons nous mis en place une campagne d’affichage sur les devantures de nos agences, sur les véhicules de nos collaborateurs qui permet à ces derniers, issus du terrain, de relayer nos besoins », explique Franklin Evraert. Autre type d’opération : les "soirées carrières", là encore portées par les agences qui consistent à présenter l’entreprise, ses valeurs et ses opportunités aux futurs candidats. « L’insertion et la transmission de savoir-faire sont également au cœur de nos priorités avec la promotion de l’apprentissage et de la professionnalisation. Une démarche qui souligne là encore, l’importance de la formation dans le développement humain et par là même économique de notre entreprise, du réseau et des agences », conclut Franklin Evraert.

 

Gérald Dudouet

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire