Peut-on démissionner pendant le confinement ?

par La rédaction

Le coronavirus ou COVID-19 a révolutionné notre quotidien. Et, naturellement, de nombreuses questions se posent quant à nos emplois. Si l’on parle beaucoup de chômage partiel, il est des sujets que l’on aborde moins et qui, malgré tout, peuvent faire l’objet d’interrogations. Parce que malgré ce contexte très particulier, la vie continue, certains salariés se demandent s’il est possible de démissionner durant la période de confinement. Sachez que oui, c’est tout à fait possible.

Démissionner pendant le confinement, pourquoi ?

Confinement ou pas, les salariés se préoccupent encore et toujours de leur avenir professionnel. Même si la plupart des employés travaillent de chez eux et que l’économie française est fortement impactée par l’épidémie de coronavirus, de nouvelles opportunités peuvent se présenter à eux.

Certains avaient pris leur décision avant le confinement. D’autres ont profité de cette période pour faire le point sur leur situation professionnelle et pour envisager un avenir différent.
La démission répond à différents besoins. Certains souhaitent changer d’entreprise et découvrir un nouvel environnement de travail. D’autres envisagent d’augmenter leur rémunération en quittant leur poste. D’autres encore profitent de ce moment pour changer de voie et se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle.

Démissionner durant le confinement : les démarches

Que les salariés soient présents dans les locaux de l’entreprise ou qu’ils aient opté pour le télétravail, qu’importe, le confinement ne change pas les règles en matière de démission. Si vous souhaitez quitter votre poste, il n’existe pas de procédure légale imposée. Il vous suffit de prévenir votre employeur par oral ou par écrit. Toutefois, des dispositions conventionnelles peuvent imposer l’envoi d’un courrier recommandé avec accusé de réception. Il est quoi qu’il en soit préférable d’opter pour cette dernière solution qui permet d’acter la démission et de conserver une preuve en cas de litige.

Si vous souhaitez vous rendre dans un bureau de poste pour envoyer votre courrier en recommandé, veillez à consulter les horaires de celui-ci, le confinement a modifié les habitudes de nombreux services publics et entreprises. D’autre part, pour éviter une amende, n’oubliez pas de sortir avec une attestation dérogatoire dument remplie. La Poste est considérée comme un établissement autorisé à rester ouvert puisqu’elle exerce une activité essentielle à la vie du pays. De ce fait, il vous suffit de cocher sur votre attestation la case « Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle ou des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées ».

Le confinement m’exonère-t-il de mon préavis ?

Non, démissionner durant le confinement, nous l’avons évoqué, ne change en rien les règles initiales. Ainsi, vous devez respecter la durée de préavis prévue par votre contrat de travail ou votre convention. Bien sûr, vous pouvez décider, d’un commun accord avec votre employeur, de vous mettre en congé durant cette période et ainsi de ne pas bénéficier du paiement de vos congés payés lorsque vous recevrez votre solde de tout compte. Toutefois, vous resterez employé de votre entreprise et ne pourrez commencer votre nouveau travail avant la fin du préavis.

Fabienne Cornillon

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire