Observatoire des jobboards

par La rédaction

Chaque mois, MyRHline vous fait part de ses observations : comment évoluent le nombre d’offres, de CV, et les tarifs des principaux jobboards généralistes de la toile ?

 

Plus d’offres que le mois dernier

 
Pôle-Emploi conserve la tête du classement des sites les mieux garnis en nombre d’offres (170 860) tandis que CadresOnline, plus spécifique, reste en queue avec 5 528 annonces. Keljob arrive en deuxième position, avec 55 622 offres « réparties sur 1 030 sites », suivi par Apec (39 933), RegionsJob (27 538) et Cadremploi (14 366). CareerBuilder rejoint CadresOnline en dessous de la barre des 10 000, avec 8421 offres. Ce classement ne tient pas compte des collecteurs d’offres publiées sur Internet comme Trovit et JobiJoba qui recensent, respectivement, plus de 500 000 et près de 250 000 annonces.
 
On notera la présence d’un nouveau jobboard généraliste dans la ligne de mire de notre observatoire : Emploirama, qui colle de près le score de Cadremploi avec 14 182 annonces.
 
En termes d’évolution du nombre d’offres d’emploi, tous les jobboards observés en compte davantage que le mois dernier, à l’exception de CareerBuilder qui accuse une perte de 4 100 offres. Pôle-Emploi connait la plus forte augmentation avec 30 251 offres supplémentaires. Apec en engrange 14 787 de plus ; Cadremploi, RegionsJob et Keljob, environ 2 000 chacun.
 
Monster nous fait savoir que « le nombre d’offres oscille entre 17 000 et 20 000 / mois », ce qui le placerait entre Cadremploi et RegionsJob.
 

CVthèques : des chiffres toujours aussi vagues

 
Sur le nombre de CV disponibles en ligne, la plupart des jobboards restent flous. Monster et les sites du groupe Adenclassifieds (1) vendent plusieurs millions de CV.  Pôle-Emploi reste en dessous du million et n’annonce plus « 500 000 » mais « 900 000 CV en accès libre», dont « 5 000 nouveaux CV par jour ».
 
Plus précis, Apec recense 307 259 « CV publiés en ligne » – soit 3 188 de plus que le mois dernier – et RegionsJob, 1 457 900 « CV de moins d’un an » – soit 106 300 supplémentaires. Le nouvel arrivé dans notre observatoire, Emploirama, suit la voie de la précision et annonce 40 578 CV « consultables de suite ».
 
Monster quant à lui, précise par la voix de son responsable des Relations Publiques : « Depuis plus de deux ans, Monster ne communique plus sur le nombre de CV total de la base mais sur le nombre de CV récents (de moins de 18 mois), soit 1.6 millions ».
 

Des tarifs inchangés mais variables

 
Sur les tarifs, très peu de changement. Seul RegionsJob passe de 580 à 610 € pour la publication d’une offre d’emploi valable un mois. Sur cette même base (hors tarifs dégressifs et packs optionnels), Cadremploi reste le plus cher (820€) et Monster à l’opposé (545€). A noter que le moteur de recherche d’offres JobiJoba, partenaire de ce dernier, affiche des tarifs plus bas que Monster lui-même (480 €.). Un autre collecteur partenaire du même jobboard, Trovit, renvoie quant à lui vers la page du site Monster et pratique donc les mêmes tarifs.
 
On peut également noter que le site Boostyourjob propose de déposer gratuitement des offres d’emploi. La consultation des profils des candidats est soumise à un système de crédits, variables en fonction du niveau d’études. Mais ni les tests de personnalité ni le dépôt gratuit ne sont obligatoires… Une autre possibilité propose la publication d’une offre à 250€, auquel cas le recruteur ne dépense aucun crédit pour la consultation des profils des candidats. 
 
 

Typhanie Bouju

 


(1) Adenclassifieds regroupe Cadremploi, Keljob, CadresOnline, mais aussi des jobboards spécialisés (CmonJob et Public-RH) et le moteur de recherche d’offres 1Job.

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire