Quels sont les métiers bientôt remplacés par les robots ?

par La rédaction

L’ère de la robotisation a déjà commencé. Cette transformation numérique conduit au remplacement futur de certains métiers au profit des robots. Créateur de nouveaux emplois du numérique pour les uns, déshumanisation des fonctions pour les autres, le volet de l’intelligence robotique fait débat. Ce qui est certain, c’est que certains postes vont être profondément modifiés voire supprimés. Cela laisse place à l’intelligence artificielle.
 

5 métiers en voie de disparition

Ils sont manutentionnaires, secrétaires de direction, employés de comptabilité, de banque ou d’assurance, ou encore caissier et employés de libre-service. Les individus travaillant dans ces 5 catégories de métiers vont disparaître peu à peu selon le think tank Institut Sapiens. Bien sûr, ces postes vont d’abord être transformés progressivement avant de ne plus exister. Le processus commence d’ailleurs déjà pour certains d’entre eux. La raison est simple, les robots dopés à l’intelligence artificielle seront capables d’effectuer ces tâches répétitives avec efficacité.
En effet, les démarches administratives, les phrases toutes faites, ou même les dispositions légales sont autant de tâches que les robots peuvent gérer. Ils remplacent également les secrétaires de direction en disposant d’un agenda intelligent, qui enregistre chaque activité en faisant gagner un temps précieux. Les robots donnent également la possibilité d’être polyvalents et de gérer plusieurs tâches à la fois quand il faut plusieurs salariés pour les gérer. Agilité, rapidité et savoir-faire, les robots ne sont plus des simples gadgets. Si ces métiers pourraient disparaître dans les 20 prochaines années, un métier en particulier retient l’attention.
 

Et si les managers étaient les premières victimes ?

La remarque est étonnante et pourtant, votre supérieur hiérarchique pourrait bientôt être un robot. En effet, les tâches effectuées par le manager peuvent tout à fait être gérées par de l’intelligence artificielle. Deux tiers du temps de travail du manager est consacré à l’administratif, à la coordination et au contrôle. Autant de tâches qu’un robot peut effectuer sans problème. Le dernier tiers restant au manager pourrait lui évoluer, se développant pour offrir un manager un nouveau rôle.
La gestion des effectifs, des projets, des congés seront donc à la charge des robots. Les progrès de l’intelligence artificielle sont très impressionnants.  Les robots sont capables désormais de mieux comprendre les comportements humains et les expressions. Néanmoins, un robot aura-t-il vraiment la même empathie et le même feeling des tâches qu’un vrai manager ? Pas si sûr…
 
Timothée DECAUDIN
 
 
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire