Les étapes et limites à la digitalisation de la formation

par La rédaction

La digitalisation de la formation est au cœur de toutes les réunions d’entreprise. En effet, aujourd’hui, il devient impératif d’introduire le digital dans les formations. Cependant, quel est la procédure à suivre et quelles en sont les limites ? Explications !

Les étapes de la digitalisation de la formation

Aujourd’hui, la digitalisation de la formation envahit la sphère de la formation professionnelle et la digitalisation des entreprises obligent la formation à se transformer.

Tout d’abord, il est impératif avant d’engager une quelconque procédure pour digitaliser la formation, de connaitre son environnement et surtout savoir jusqu’où il est possible d’aller. Il ne faut surtout pas se jeter tête baissée sans connaitre l’intégralité de ses capacités et évidemment ses limites.

Notez-le : il faut tenir compte du degré de digitalisation exploitable au sein des équipes !

Ensuite, il est primordial de communiquer avec ses équipes sur le projet en question. En effet, il convient d’expliquer à l’ensemble de ses collaborateurs que l’entreprise va intégrer des nouvelles manières de se former et des nouveaux modes d’apprentissage.

Notez-le : ce travail n’est pas juste celui des ressources humaines mais celui de tous !

Mais aussi, la qualité des formateurs est très importante. En effet, c’est un facteur clé de réussite dans la procédure de digitalisation. Les qualifications et l’intérêt du formateur sont plus qu’obligatoires. Ce dernier doit non seulement connaitre son sujet sur le bout des doigts mais aussi, il doit s’exprimer clairement et simplement.

Notez-le : il doit capter l’attention des apprenants !

De plus, il convient d’assurer un suivi pour connaitre l’évolution de cette mise en place et de l’ajuster si nécessaire.

Enfin, il convient de mesurer les effets à la fois sur le développement des compétences des collaborateurs mais aussi sur le côté financier de l’entreprise.

 

 

Les freins à la digitalisation de la formation

Digitaliser une formation est un plus considérable mais il existe néanmoins des limites. En effet, le principal inconvénient réside dans le fait que la formation se déshumanise. En effet, par exemple dans le cadre du e-learning, l’apprenant est seul devant son poste informatique. Il n’y a donc pas de partage physique d’expériences avec d’autres apprenants comme c’est le cas pour les formations avec la présence physique du formateur et des apprenants.

L’autre inconvénient réside dans le fait que, comme il n’y a pas physiquement de formateur, la motivation n’est pas forcément au rendez-vous.

Néanmoins, pour éviter ces inconvénients, de nombreuses entreprises n’hésitent pas à utiliser le blended learning qui comprend à la fois formation présentielle et formation à distance.

Même si aujourd’hui, la formation doit impérativement se digitaliser, il convient de bien réfléchir avant d’engager le processus.

 

 

Yasmine Belho

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire