Les changements concernant les aides à l’emploi : prenez note !

par La rédaction

L’année 2019 apporte son lot de résolutions mais également quelques changements du côté des ressources humaines. Les aides à l’emploi en font partie. Quels sont-ils ? Explications !
 
Nous le savons tous : il existe de nombreuses aides et mesures concernant les aides à l’embauche permettant ainsi d’alléger le coût de certains recrutements et les entreprises en sont globalement satisfaites !
 
Notez-le : il existe encore des aides à l’emploi disponibles à ce jour !
 
Depuis le début de cette année, il convient dans un premier temps, de préciser que les exonérations sociales relatives aux apprentis ont été supprimées. De même, l’exonération applicable aux contrats de professionnalisation qui bénéficie aux demandeurs d’emplois âgés de 45 ans et plus, ou conclus par des groupements d’employeurs avec des bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans est également supprimée depuis janvier 2019. Quelle bonne nouvelle !
Les entreprises concernées par ces exonérations appliquent désormais la nouvelle réduction générale de cotisations patronales, sans attendre le 1er octobre 2019. Ces dernières en sont ravies !
 
Ensuite, depuis le 1er janvier 2019, pour les entreprises de moins de 50 salaires, une aide unique de l’Etat est créée concernant les contrats d’apprentissage visant un diplôme ou un titre à finalité professionnelle. Son montant est de 4125 euros maximum pour la première année du contrat d’apprentissage, dégressif l’année d’après.
 
Par ailleurs, il convient de préciser que le CICE, crédit d’impôt sur les salaires que les entreprises doivent s’acquitter, n’existe plus depuis cette année ! Ce dernier a été transformé en un allégement des charges sociales. Bonne nouvelle pour les entreprises ! Comment cela se traduit ?
-par un renforcement des allégements généraux de cotisations sociales de 4.05 points au niveau du SMIC pour les rémunérations dues au titre des périodes d’emploi à compter du 1er octobre 2019 ;
-par un allégement uniforme de 6 points des cotisations sociales d’assurance maladie pour l’ensemble des salariés relevant du régime général de sécurité sociale et du régime des salariés agricoles, applicables sur les salaires dans la limite de 2.5 SMIC pour les rémunérations dues au titre des périodes d’emploi depuis le 1er janvier 2019.
 
Enfin, il convient de s’arrêter sur la nouvelle réduction générale : celle qui concerne les cotisations de retraite complémentaire obligatoire (AGIRC-ARCCO) depuis janvier 2019 et les contributions d’assurance chômage à compter du 1er octobre 2019.
 
Notez-le : le plafond de l’aide financière associée au contrat unique d’insertion – contrat initiative emploi a été réévalué !
 
On vous le disait : ça faisait très longtemps qu’on entendait parler de réductions de certaines cotisations mais cela n’était pas encore appliqué en pratique. Ces divers changements sont une avancée dans le domaine sociale permettant aux employeurs d’avancer sereinement et pourquoi pas, lancer quelques embauches supplémentaires. Et vous, qu’en pensez-vous ?
 
Yasmine BELHO

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire