Le zéro déchet en entreprise : une bonne initiative !

par La rédaction

Gobelets en plastiques, déchets de papier, consommation électrique excessive due à l’éclairage et surtout aux ordinateurs… La liste des choses qui font que la plupart des entreprises sont de mauvaises élèves en terme d’écologie est longue ! Alors, que ce soit en raison de l’urgence environnementale ou pour valoriser son image en se responsabilisant, il existe des tas de raisons de se mettre à faire attention. Nous vous en disons plus sur ces initiatives et l’avis des salariés à ce sujet…
 

Où en sont les entreprises en France ?

 
Depuis le 1er janvier 2018, les entreprises de plus de 20 salariés ont une obligation générale de tri de leurs déchets. Cela concerne les matières premières telles que le bois, le plastique, le métal, le verre et le carton. Cette obligation prend effet pour les entreprises qui produisent plus 1100L de déchets/semaines. Difficile de savoir si toutes respectent cette règle, mais quoi qu’il en soit, une étude menée par Riposte révèle que 96% des collaborateurs se déclarent prêts à changer certaines procédures de travail pour améliorer le système de tri.
 
 

Pourquoi s’y mettre ?

 
En plus d’être bénéfique pour l’environnement, se soucier de ses déchets en entreprise fédère aussi vos employés autour de valeurs communes. Ce sujet au cœur de l’actualité peut rassembler et pousser certains collaborateurs à entreprendre des initiatives intelligentes. Vous pourriez également nommer des ambassadeurs des questions environnementales dans vos équipes. Ainsi, vous pouvez faire évoluer le projet et optimiser la gestion des déchets dans vos locaux.
 
Désormais, des sociétés spécialisées peuvent vous aider à réaliser un diagnostic de votre empreinte écologique et peut vous fournir des bacs de tri. C’est ce que fait par exemple la société Joyeux Recycleur, qui a d’ailleurs déjà conquis BlaBlaCar ou encore la BNP. Ce type d’entreprise vous aide à trouver les solutions à mettre en place. Cela peut avoir des répercussions positives aussi sur le coût de vos ressources en papier ou votre consommation en électricité.
 

Des gestes simples à mettre en pratique

 
Il n’est pas compliqué de devenir écolo au travail. En effet, avec de petits gestes, on peut réduire considérablement son empreinte écologique. Pour commencer, faites attention à votre consommation de papier : privilégiez la prise de note digitale.
 
Aussi, soyez concis dans vos mails ! Et oui, ils sont stockés dans des serveurs qui consomment énormément d’énergie, alors faites le tri dans vos boîtes mails et essayez de ne pas éparpiller les informations dans plusieurs mails.
 
Vous pouvez aussi limiter vos déchets papier en notant sur votre ordinateur plutôt que sur des posts it. Enfin, cela semble bête mais beaucoup l’oublient : N’oubliez pas d’éteindre votre poste de travail quand vous avez fini. Enfin, n’oubliez pas d’éteindre la lumière en partant !
 
Laure ESPINOSA

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire