Le personal branding, ou l’art de se vendre soi-même

par La rédaction

Toujours utilisé tel quel, le terme anglais de « personal branding » pourrait être traduit par « marque personnelle ». Comme son nom l’indique, il désigne le fait de vendre non une marque mais une personne. 

Le personal branding concerne d’abord tous les travailleurs indépendants, ceux qui exercent leur activité en freelance, et donc en leur nom, même s’ils peuvent avoir un statut d’entreprise. Mais il s’applique également à tous les professionnels qui représentent une marque, qui y sont naturellement associés, comme Steve Jobs a pu l’être avec Apple. En France, c’est le cas d’Alain Afflelou, toujours mis en avant par sa marque. À un degré moindre, de nombreux dirigeants d’entreprise, ou même des cadres, soignent leur image sur internet au nom de leur entreprise : parfois nommé « professional branding », cette tendance qui repose sur les mêmes valeurs que l’ « employee advocacy », n’est, en fait, qu’une variante du personal branding.

Comme l’annoncent les exemples précédents, l’objectif du personal branding est double : il s’agit, d’abord de maîtriser son image, de construire sa marque personnelle, et ensuite de promouvoir cette marque personnelle, pour être non seulement connu mais aussi reconnu.

 

Le personal branding : comment construire sa marque personnelle ?

Comme une marque employeur, une marque personnelle se construit. Et le personal branding repose avant tout sur une image claire et bien définie. Mais il ne s’agit pas de se mettre en scène pour autant : il s’agit d’identifier votre expertise professionnelle, toutes les qualités qui vous démarquent de vos concurrents. 

Pour ce faire, il est indispensable de vous connaître vous-même. Afin de construire un profil cohérent, vous devez identifier vos points forts comme vos points faibles, mettre en lumière votre parcours ainsi que vos centres d’intérêt et souligner votre valeur ajoutée. Vous pourrez ensuite offrir une vision claire de vous-même, vous présenter sous le meilleur jour possible. Comme le disent de nombreux experts, il faut bien se connaître avant de se faire connaître et reconnaître.

 

Comment promouvoir sa marque personnelle ? 

La promotion d’un “personal branding” ou d’une marque personnelle s’effectue comme celle d’une marque employeur. Une fois votre image établie, il faut définir votre gamme de services et identifier votre cible, son persona, c’est-à-dire les entreprises ou les personnes qui auront besoin de vos services.

Selon vos ambitions, vous pourrez ensuite élaborer une stratégie de communication à appliquer en ligne, sur internet et sur les réseaux sociaux. Ceci dit, ne négligez tout de même pas les salons et autres événements professionnels où vous pourriez rencontrer des clients potentiels, des prospects, mais aussi des confrères ou des partenaires afin d’élargir votre réseau.

Sur le net, le personal branding commence par une présence soignée. Si vous ne disposez pas de votre propre site ou blog, vous devez être présent sur les réseaux sociaux professionnels, à commencer par LinkedIn : des publications reflétant votre image et votre expertise, des commentaires pertinents et un réseau qualifié vous permettront de vous faire reconnaître et de trouver de nouveaux clients. Pensez à vérifier votre référencement naturel mais aussi à faire une veille, autant pour vérifier votre image de marque (en contrôlant, par exemple, les commentaires et autres avis laissé par vos clients) que pour surveiller vos concurrents.

 

`Eric Graziano

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire