Le multimédia comme arme du recrutement

par La rédaction

Alors certes, les réseaux sociaux figurent aujourd’hui en tête de gondole des moyens utilisés par les entreprises qui via les Facebook et autres Twitter gèrent leur marque employeur et diffusent à tour de bras les précieux conseils destinés à obtenir le sésame vers le premier emploi. Mais est-ce pour autant suffisant, à l’heure où la guerre des talents semble se durcir ? Comment se différencier au milieu de la jungle des forums « premier emploi » orchestrés par les grandes entreprises ? Et surtout comment répondre efficacement aux attentes des candidats biberonnés aux NTIC et au web 2.0 ? Le point avec Julien Esposito, Directeur recrutement et image employeur du groupe Altran et Pascal Brie, Directeur général adjoint.

 
 
Aujourd’hui quand la technologie et le multimédia s’invitent dans les stratégies RH, cela ne se limite plus seulement à la création d’une page Facebook ou d’un fil d’actualité Twitter qui sont désormais un passage obligé pour ne pas être cataloguée « entreprise has been » par la Génération Y.
 
Selon Julien Esposito, Directeur recrutement et image employeur du groupe Altran « le recrutement via les supports vidéo se généralise de plus en plus. Car dans la chasse aux talents, le maître-mot est bel et bien : innovation. La nouvelle génération consomme énormément de supports vidéo. Le développement de web TV, par exemple, répond particulièrement bien aux attentes des candidats et notamment à leur besoin en information via des formats courts. C’est une des raisons qui justifie la création d’un évènement d’envergure à l’image de l’Innovation Weeks. Au cours de cette opération de recrutement lancée en mai dernier et étalée sur 15 jours, nous avons mis en place une plate-forme 3D permettant aux ingénieurs expérimentés et aux jeunes diplômés de découvrir nos métiers et de poser des questions via des chats en direct. Ils étaient d’ailleurs près de 400 à participer chaque jour au chat live. En parallèle, nous avons créé notre propre Web TV, baptisée « Jobcast ». Chaque jour, deux émissions live ont été diffusées et animées par les directeurs généraux et experts du groupe qui ont répondu en direct aux questions posées par les candidats. Nous avons également réalisé des reportages présentant les différents métiers du groupe et recueillis plus de 30 témoignages de dirigeants managers et consultants au format vidéo ».
 
Coût de l’opération, me direz-vous ? La modique somme de 100 000 euros, soit plus de la moitié du budget recrutement du groupe, hors image employeur et stratégie école. Mais apparemment, le jeu en vaut la chandelle puisque le groupe Altran a drainé plus de 1 000 followers sur Twitter et réalisé en deux semaines près de 4 400 entretiens dans 13 villes en France.
 
« Sur les 300 contrats d’embauche prévus, 156 ont d’ores et déjà été signés. Nous avons maintenu les fondamentaux au travers d’un processus de recrutement plus traditionnel offrant l’opportunité de passer des entretiens qualifiés avec nos experts. En interne, ce sont 400 personnes qui se sont mobilisées. Recruter n’est donc plus uniquement le rôle des RH, c’est un projet qui doit fédérer l’ensemble des collaborateurs ! », conclut Pascal Brier.

 

 

Emilie Vidaud

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire