Le CV anonyme généralisé cet automne ?

par La rédaction

Une loi de 2006 sur l’Egalité des chances prévoit l’utilisation du CV anonyme dans les entreprises de plus de 50 salariés. Faute de décret de mise en application, cette loi est restée lettre morte alors que les discriminations à l’embauche sont une réalité aujourd’hui, même si le Code du Travail prévoit des sanctions.

Le CV anonyme ne règle pas tout le problème de la discrimination à l’embauche. Il permet, néanmoins, de franchir la première barrière liée notamment à la couleur de la peau, à la consonance étrangère du nom ou du prénom, à la photo, au lieu de résidence… Cette étape franchie, le candidat aura vraiment la possibilité de prouver sa valeur lors de l’entretien d’embauche. Le CV anonyme doit donc permettre aux candidats de n’être jugés que sur leurs compétencesn professionnelles.

Pour les détracteurs du CV anonyme, ce système de recrutement permettrait uniquement de retarder la discrimination au moment de l’entretien et l’obtention de l’entretien ne constituerait qu’un faux espoir.

Un dispositif difficile à mettre en place

Une expérimentation du CV anonyme a déjà été lancée en novembre 2009, soit plus de 3 ans après la loi sur l’Egalité des chances. Elle devait permettre de « passer à une nouvelle étape » et « d’en finir avec les hésitations », selon les propos tenus lors de la conférence de presse lançant cette action pilotée par le Pôle Emploi. Une cinquantaine de grandes entreprises avaient répondu présent, comme AXA, Casino ou Sanofi-Aventis et 20.000 établissements devaient être sollicités dans sept départements.
 
Le Pôle emploi aurait dû fournir un premier bilan intermédiaire au début de l’année 2010, mais cela n’a pas été le cas.
En revanche, le bilan final sera bien « rendu public à l’automne » a précisé, fin juillet, le Haut Commissariat à la Diversité.
Le gouvernement décidera alors, d’une éventuelle généralisation du CV anonyme à l’issue de cette présentation. "Nous serons en mesure d’envisager la généralisation éventuelle de ce dispositif", a déclaré le ministre de l’Immigration Eric Besson, lors de la remise du trophée de la Diversité le 1er juillet à l’université Paris-Dauphine.

La France, en retard ?

Selon une étude menée sur sept pays européens publiée en décembre 2009, seule la Belgique a rendu le CV anonyme obligatoire, et ce uniquement dans l’administration. Ces pays sont "a priori confrontés au même problème d’insertion professionnelle de certaines catégories de population, en particulier les femmes, les personnes âgées et les personnes d’origine étrangère", selon l’étude publiée par le Sénat.
En Allemagne, cinq grands groupes cotés en bourse vont tester pendant un an les candidatures anonymes, dans le cadre d’une expérimentation récemment lancée.
 
La France sera-t-elle influencée par ses voisins européens ?  Les résultats de cette expérimentation nous le diront peut-être à l’automne.  Mais la décision de mettre en place un décret d’application, au final, reviendra au gouvernement.
 
 
Anne-Sophie Duguay

 

© Fotolia

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire