Le coaching d’entreprise : pour qui ? Quand ? Et comment ?

par La rédaction

 

Aujourd’hui le coaching n’est plus seulement réservé aux dirigeants d’entreprise et voit ainsi sa pratique s’étendre auprès de managers de proximité, de commerciaux voire d’assistants… Mais quels sont les tenants et les aboutissants du coaching en entreprise ? Comment peut-il se pratiquer ? Et quelles sont ses limites ? Rencontre avec la coach Anne Donin qui accompagne des TPE aux PME en passant par de grandes entités, différents acteurs du monde de l’entreprise.

Le terme "coaching" est de plus en plus utilisé, sans doute aussi quel que peu galvaudé, concrètement quels sont les enjeux et les limites de cette pratique, ses spécificités ?

Si l'enjeu du coaching peut prendre plusieurs formes selon le coach et sa pratique, car elle n’est pas généraliste, il a cependant la volonté de permettre à celui qui en bénéficie de découvrir comment atteindre son objectif en faisant appel à des ressources qu'il ignore, qu'il n'exploite pas ou qu'il sous-estime. L'enjeu commun de tous ceux qui sollicitent un coaching est un désir de changement et d'évolution. Les limites que j’observe dans la pratique du coaching c'est d'abord une confusion. Quand le coach vient vous donner ses conseils au lieu de vous montrer vos propres ressources, il se positionne en tant que conseiller. De ce fait,  il vous "impose" sa manière de voir sans exploiter votre capacité à faire autrement selon votre personnalité, votre potentiel, votre créativité intellectuelle (…). C'est forcément restrictif ! L'autre limite c'est la prise de pouvoir du coach qui devient alors la référence et restreint de ce fait l’autonomie du bénéficiaire qui ne sait plus faire par lui-même quand le coach n'est pas là ! Quant à la spécificité du coaching, en ce qui concerne en tout cas ma pratique, c'est l'art du questionnement pour vous amener à vous observer autrement. Un coach efficace doit vous permettre de vous développer, de mieux vous connaître et d'exploiter de nouvelles compétences. Il y a aussi beaucoup de transmission d'outils dans le coaching que je défends, donc des moyens nouveaux  d'exploiter ses capacités et de se comprendre différemment.

En quoi l'intervention d'un coach dans une entreprise peut-il être bénéfique ?

Le rôle d'un coach n'est bénéfique que si le où les bénéficiaires du coaching sont acteurs, donc ont accepté d'être coachés ou l'ont demandé. À partir de cette liberté le coaching peut démarrer et être efficace, quelque soit la demande. Le coaching est un acte libre.

A quel niveau peut-il intervenir et dans quelles occasions, auprès de quels types de salariés ?
Tout type de salarié et tout type d’entreprise (GE, PME, TPE…) peuvent bénéficier d'un coaching. Les demandes vont de la prise de poste avec son organisation et son positionnement ; au travail managérial d'un collaborateur qui se retrouve à la tête d'une équipe ou qui voit son équipe doubler ; au burn-out d'un salarié ; à l'accompagnement d'une réflexion d'associés suite à une fusion dans laquelle chacun doit trouver et prendre sa place ; au positionnement d'une équipe entière face au client pour renouveler l'offre de l'entreprise. Les possibilités sont d'une grande diversité et concerne tout le monde dans l'entreprise.  Du président en passant par les équipes managériales et tous les autres salariés en groupe ou individuellement.

Combien de temps peur durer cet accompagnement, comment en mesurer les effets bénéfiques ?

C'est variable en fonction de la demande mais aussi en fonction du coach et de sa formation initiale. Il faut d’ailleurs se poser la question du choix de son coach et l’interroger, en amont d’une collaboration, sur son mode de fonctionnement et observer sa personnalité pour qu’il y ait bien entendu des points d’accroche, un feeling. Personnellement je travaille le sur-mesure, ma proposition n'est donc pas figée dans un process systématique. Je fais une proposition, un devis et chaque fois le rythme et le nombre d'interventions sont différents. Le bénéficiaire doit  se sentir acteur de son coaching et libre. On suit parfois certains clients durant plusieurs années, plusieurs fois par an et régulièrement ; d'autres ont choisi quelques séances et en sont satisfaits. Il m’apparait important de s’adapter au cas par cas. Les effets bénéfiques sont rapides avec le coaching, quand au bout de quelques séances rien ne se passe, il faut changer de coach !

Gérald Dudouet

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire