La date butoir du transfert du DIF vers le CPF reportée au 30 juin 2021

par La rédaction

Initialement fixée au 31 décembre 2020, la date limite pour transférer le solde d’heures de DIF sur le CPF est reportée au 30 juin 2021. Une campagne de communication sera mise en place.

Le CPF remplace le DIF

Depuis 2015, le compte personnel de formation (CPF) remplace le droit individuel à la formation (DIF). Les salariés avaient à l’origine jusqu’au 31 décembre 2020 pour transférer les droits acquis via le DIF sur leur CPF. Cependant, Élisabeth Borne, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a décidé de repousser cette échéance au 30 juin 2021.

Pour sensibiliser sur l’importance de cette démarche de transfert, la ministre a adressé un courrier aux chefs d’entreprise, aux fédérations professionnelles et aux partenaires sociaux. Elle en a profité pour rappeler la nécessité de se former pendant cette période particulière.

Le Compte personnel formation est le « successeur » du droit individuel à la formation qui était le dispositif de formation professionnelle en vigueur jusqu’au 31 décembre 2014 pour les salariés du secteur privé, et jusqu’au 31 décembre 2016 pour les agents du secteur public. Avec l’accord de votre employeur, il était possible de cumuler jusqu’à 20h de formation par an sur une période de 6 ans sans excéder 120h.

Le solde d’heures de DIF est indiqué sur le bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015, sur une attestation de droits au DIF fournie par l’employeur ou sur le  dernier certificat de travail.

Une campagne de communication pour sensibiliser sur le transfert du DIF vers le CPF

Le service MonCompteFormation a été lancé en 2019 via une application et un site internet afin de faciliter la consultation de ses droits, la recherche d’une formation et l’inscription et le paiement en ligne. De leur côté, les employeurs peuvent mettre à profit les CPF de leurs salariés pour leur proposer des formations intéressantes pour l’entreprise et le collaborateur.

Plus d’un million de formations ont été dispensées via le CPF en 2020 mais il est absolument nécessaire qu’un plus grand nombre de salariés basculent les droits qu’ils ont acquis au titre du DIF vers le CPF, qui peuvent représenter jusqu’à 1800 euros pour ceux qui n’y ont jamais fait appel. Le Ministère va donc communiquer régulièrement pour inciter les salariés à faire valoir leurs droits à la formation avec des campagnes d’information régulières d’ici au 30 juin.

« Il est primordial que les salariés et les entreprises se saisissent du CPF pour affronter les difficultés engendrées par la crise. Il s’agit d’un outil au service de la formation tout au long de la vie que nous voulons mobiliser dans la mise en œuvre du plan de Relance, par exemple pour activer les abondements vers les certifications numériques ou vers les métiers d’avenir. Gérer les compétences est indispensable pour anticiper les évolutions des métiers, les évolutions des organisations et faciliter la mobilité professionnelle. La formation est un levier de compétitivité, de fidélisation et de motivation, qui, je le crois, doit être au cœur de notre stratégie » déclare Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Un lien vers le site MonCompteFormation permet de consulter le mode d’emploi afin de transférer le solde d’heures de DIF sur le CPF.

Clément KOLODZIEJCZAK

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire