Les activités maritimes au cœur de Préventica Marseille – exemple de SEAYARD, opérateur de manutention portuaire

par La rédaction

 

A l’occasion de la tenue prochaine du Congrès/Salon Préventica à Marseille, nous avons rencontré Yann TESSIER, Directeur Technique de SEAYARD, l’un des principaux opérateurs de manutention du Grand Port Maritime de Marseille.

 

PREVENTICA : Même si Seayard est un opérateur bien connu, pourriez-vous rapidement nous rappeler votre cœur de métier ainsi que quelques chiffres-clé ?

SEAYARD : Le métier de Seayard est la manutention portuaire, nous sommes spécialisés dans le chargement et le déchargement des navires porte-conteneurs.?Notre nouveau terminal, FOS2XL, s’étend sur 52 hectares à Fos-sur-Mer, il comporte 860 mètres de quai et 5 portiques. En 2013, nous avons traité environ 250 000 conteneurs.

PREVENTICA : Le trafic conteneurs sur le port de Fos a connu une augmentation de presque 16% en 2012, quels sont les derniers chiffres et les perspectives fixées par la nouvelle direction.

SEAYARD : Pour 2014, nous avons planifié une croissance saine de notre trafic. Puis, nous allons continuer à monter en puissance pour arriver à terme à un trafic de 600 000 conteneurs par an.

PREVENTICA : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre démarche de prévention des risques professionnels ??SEAYARD : C’est une progression continue, sur laquelle notre nouvelle Direction et nos actionnaires sont très moteurs, car ils possèdent une forte culture sécurité. Cela va de la formation des dockers, via un organisme de formation paritaire l’IFMMP qui fonctionne bien, jusqu’à une démarche systématique de réduction des risques identifiés. Le CHSCT, le syndicat des dockers et la CARSAT sont les principaux acteurs de cette démarche en partenariat avec la Direction.

PREVENTICA : Vous avez récemment investi dans une nouvelle nacelle pour faciliter les opérations de manutentions sur les conteneurs lors du chargement ou déchargement de navire : quelle a été votre démarche ? Quelle est l’originalité de ce dispositif par rapport à ce qui existe ailleurs ? Comment la CARSAT vous a-t-elle accompagné sur ce projet ?

SEAYARD : Cette nacelle est un bon exemple en effet : le risque important représenté par les travaux en hauteur est identifié depuis longtemps, et ce dans tous les ports du monde. Dans le passé, les dockers étaient obligés de grimper en s’agrippant sur les barres directement sur les conteneurs, dont certains peuvent être situés à 15 mètres de hauteur !

Ensuite sont arrivées des nacelles élévatrices permettant aux dockers d’accéder à chacun des conteneurs à bonne hauteur et en toute sécurité. Mais comme chaque site est différent, ces nacelles ne convenaient pas bien à notre hauteur de portique et il était compliqué de les mettre en œuvre car elles entraînaient d’autres risques.

En 2011, nous avons donc engagé une réflexion de fond et nous avons travaillé nous-mêmes sur des plans qui ont été dessinés sur-mesure, en coopération avec les représentants des dockers et la CARSAT. Nous sommes arrivés à un prototype en 2012, qui a ensuite été modifié pour parvenir à une nacelle pleinement opérationnelle et adaptée à nos besoins en 2013.

PREVENTICA : Quel a été l’élément déclencheur pour mettre en place ce projet ? Quels en sont les objectifs ?

SEAYARD : Parmi les principaux risques identifiés, nous avions bien avancé sur les risques de circulation grâce à la séparation et à la sécurisation des flux sur le terminal. En revanche, le risque représenté par les travaux en hauteur n’était pas acceptable : notre objectif était donc de les sécuriser. Les dockers travaillent désormais à bonne hauteur de chaque conteneur, derrière un garde-corps et avec un harnais. Nous bénéficions maintenant d’une solution adaptée à notre terminal.

PREVENTICA : Quelles sont les avancées ? Les éléments à renforcer ou à améliorer ?

SEAYARD : La majeure partie du risque est supprimée. Il reste cependant un obstacle : le temps nécessaire pour disposer de la nacelle selon l’emplacement du navire à charger ou à décharger. Nous allons être livrés d’ici 3 semaines d’une deuxième nacelle, et à terme, il y en aura une par portique, ce qui réduira les temps de mise en œuvre. Cette même nacelle a également été retenue par Eurofos, qui est l’autre opérateur sur Fos.

Il ne restera plus qu’à systématiser l’utilisation de ces nacelles pour chaque opération de manutention et à renforcer la formation des 500 dockers. Les modules de formation dédiés à la nacelle sont d’ores-et-déjà opérationnels et intégrés aux cursus de formation continue depuis 2013 après ceux de la formation initiale.

PREVENTICA : Avez-vous d’autres projets en cours qui concernent une meilleure protection des salariés et la prévention des risques ?

SEAYARD : Nous souhaitons régler les quelques cas très minoritaires où nous ne pouvons pas utiliser la nacelle, notamment pour les conteneurs flats avec des colis de grande dimensions. Une solution de substitution est en cours de recherche.

Nous avons aussi un projet en cours concernant l’évacuation des conducteurs d’engin en cas d’urgence. La prévention des risques professionnels est un travail au quotidien. Nous avons donc recruté en 2013 une responsable QSHE à temps plein. Nous sommes également en lien avec un conseiller technique chez chacun de nos deux principaux actionnaires : ils nous permettent de généraliser les bonnes pratiques existantes et de les faire évoluer.

Dans le même esprit, soulignons l’existence d’un groupe de travail dédié à ces questions, au sein duquel nous travaillons avec nos confrères d’Eurofos et le syndicat des dockers : nous avançons tous dans la même direction.

 

SEAYARD : www.seayard.com

 

A propos de Carsat Sud-Est :

La Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail Sud-Est (Carsat Sud-Est) est un organisme de sécurité sociale.?Sa compétence territoriale s’étend sur les 8 départements des régions PACA et Corse, ce qui représente une superficie de 40 080 km2. Les 2 régions hébergent plus de 5,1 millions d’habitants, soit 8,1% de la population français (Source : INSEE – recensement de population (résultats provisoires fin 2008)).? La Carsat Sud-Est est un organisme de droit privé, qui assure des missions de service public dans trois domaines:

−  le domaine de la retraite : la Carsat instruit et assure le paiement des pensions et allocations retraite des ?salariés du Régime général. Elle gère également le transfert des données sociales,

−  le domaine des risques professionnels : la Carsat accompagne les entreprises pour la prévention des risques ?professionnels et calcule le taux de cotisation AT/MP des entreprises.

−  le domaine de l’action sanitaire et sociale : la Carsat aide et accompagne les assurés sociaux fragilisés par la ?maladie, le handicap ou le vieillissement.?Son équipe Prévention, composée notamment d’Ingénieurs-conseils et de contrôleurs de sécurité, accompagne et conseille les entreprises.

 

A propos de PREVENTICA :

Depuis 15 ans, les Congrès/Salons Préventica sont organisés dans les régions de France, à raison de 2 rendez- vous par an. L’événement est aujourd’hui la référence nationale pour tous les acteurs de la maîtrise des risques, tant dans l’entreprise que dans les services publics. En permettant réflexions, retours d’expériences et rencontres professionnelles sur les conditions du bien-être au travail, aussi bien que sur les enjeux de la sécurité globale des entreprises, les Congrès/Salons Préventica s’inscrivent depuis leur origine dans le champ du développement durable des organisations. 380 stands et plus de 120 conférences sont à la disposition des visiteurs issus de tous les secteurs d’activité : BTP, Industrie, Santé, Grande Distribution, Tertiaire, Administration, Collectivités territoriales…Marseille accueillera les 17, 18 et 19 juin, au Parc Chanot, la 26ème édition nationale de Préventica.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire