L’offre de formation de l’Afpa au rendez-vous de la transition énergétique

par La rédaction

 

A quelques jours de l’ouverture de la COP21, alors que l’ensemble de la communauté internationale se mobilise pour faire face au changement climatique, l’Afpa, membre du Service Public de l’Emploi, est en ordre de bataille pour former dès 2016, 50 000 personnes aux nouvelles compétences et aux transformations des métiers liées à la transition énergétique.

Former aux compétences et aux métiers de la transition énergétique, une mission de service public

En appui des politiques publiques de l’emploi, l’Afpa a mené des travaux pour intégrer les besoins des filières d’avenir, du numérique et des mutations liées à la transition énergétique. Objectif : répondre aux nouveaux besoins du marché du travail et accompagner socialement la transition énergétique, en formant les actifs vers ces nouveaux métiers qui recrutent, et en accompagnant les professionnels sur les nouvelles compétences. 

Le bâtiment et l’industrie sont particulièrement concernés, à travers les problématiques d’écoconception, de performance énergétique, de traitement et de recyclage des déchets. Par ailleurs d’autres filières émergent, se développent et se structurent comme celle de l’électromobilité.

 

Toute l’offre de formation revisitée

L’offre de formation qualifiante, désormais modulaire, a été entièrement revue à l’aune de la transition énergétique. Une formation qualifiante sur deux proposées par l’Afpa, les autres n’étant pas impactées, a donc été modifiée. Une cinquantaine de modules de perfectionnement ont été construits pour répondre aux besoins des salariés. Dans le cadre de la conférence sociale, le Président de la République a annoncé un plan de 150 000 formations supplémentaires pour répondre aux enjeux de la transition énergétique, du numérique et des métiers en tension. L’Afpa est prête à former 50 000 personnes.

 

Une offre qui intègre toutes les transformations des métiers en cours

L’Afpa a créé pour chacun des principaux métiers, fonctions ou compétences nécessaires à la sécurisation et à l’accès aux emplois à venir, des modules adaptés qui s’inscrivent pour la plupart à des certifications pouvant être acquises par la formation continue ou la VAE (validation des acquis de l’expérience). 150 métiers sur 300 accessibles en formation qualifiante sont concernés et 50 modules de perfectionnement proposés pour :

  • les métiers liés à la production, à la gestion et à la distribution de l’énergie : valorisation des énergies renouvelables, accompagnement de la mutation des énergies non renouvelables ; distribution de l’énergie, la gestion et la maintenance des réseaux électriques, entre autres
  • les métiers contribuant au développement des modes de transports propres ou plus économe en énergie : secteur aéronautique : accompagnement dans la recherche de la sobriété énergétique dans l’aéronautique, électromobilité : fabrication, maintenance et gestion de ces nouvelles flottes 
  • les métiers impactés par l’usage de nouveaux matériaux dans le domaine industriel : matériaux composites, nanotechnologies, textiles intelligents dépassent le cadre de l’aéronautique pour cibler de plus en plus de secteurs industriels (éolien, nautisme, automobile, textile, etc.) ; chimie verte et les biotechnologies industrielles 
  • les métiers de l’environnement et du recyclage et l’économie circulaire 
  • les métiers au service de l’usine de demain

 

Pour déployer son offre au plus près des besoins des entreprises et des actifs, l’Afpa s’appuie sur son important maillage territorial et sa pédagogie qui permet d’apprendre par la mise en situation de travail, l’expérience et le collectif. La reconstitution de l’environnement de travail et la multimodalité (alternant présentiel, à distance, mise en situation de travail, jeux et simulations…) permet au stagiaire d’acquérir à son rythme les gestes et les comportements professionnels. Des simulateurs, des outils numériques interactifs comme les serious game ou encore une banque de vidéos de gestes professionnels favorisent l’entraînement, le droit à l’erreur et le développement de la confiance en soi et la prise de conscience environnementale.

 

Accompagner l’évolution des besoins des filières d’avenir 

30 centres stratégiques nationaux sont en charge du renouvellement ou de la création d’une offre de formation et d’ingénierie sur l’une des filières d’avenir. Ils s’appuient sur des partenariats forts avec des entreprises, des pôles compétitivité, des clusters, et d’autres structures de formation (campus des métiers, Universités, Ecoles, etc.), pour anticiper les besoins de compétences sur leur territoire. Ils constituent, pour chacune des régions où ils sont présents, une opportunité et un enrichissement de l’offre régionale tout en assumant un rayonnement interrégional et national. 

L’ingénierie mène une réflexion prospective sur des sujets aussi variés que l’impression additive et ses applications dans les secteurs industriels et du bâtiment, la cobotique, la silver économie, les textiles intelligents, les nanomatériaux, etc. 

Enfin, l’Afpa développe une politique active de partenariats avec les entreprises, les branches et les acteurs de la formation, au niveau régional, national ou européen comme avec Qualit’EnR ou l’IFAE pour identifier les métiers d’avenir pour les jeunes au niveau européen.

Pour Yves Barou, président de l’Afpa, « former aux métiers de la transition énergétique répond pleinement aux missions de l’Afpa, qui allie, dans toutes ses actions, performance économique et utilité sociale. En formant aujourd’hui aux métiers de demain, l’Afpa permet aux filières concernées, mais aussi à l’ensemble de la société, de relever le défi de notre modèle de développement. Cette nouvelle offre, fruit d’une concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, permet à l’Afpa de proposer des formations nécessaires dont les entreprises auront besoin et qui assureront ainsi la consolidation de l’excellent taux d’accès à l’emploi de nos stagiaires

 

 

A propos de l’Afpa 
Avec plus de 140 000 personnes formées chaque année, l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) est depuis 65 ans, le 1 er organisme de formation professionnelle qualifiante. Membre du service public de l’emploi, elle accompagne les demandeurs d’emploi et les salariés sans discrimination de la formation à l’emploi : insertion, reconversion, professionnalisation. Entreprise de l’économie sociale et solidaire, engagée dans une démarche d’utilité sociale, elle propose une large gamme de formations adaptées aux besoins de tous les actifs, des entreprises et des acteurs institutionnels des territoires. Acteur majeur de l’alternance et des transitions professionnelles, l’Afpa est également le 1er organisme de formation des personnes en situation de handicap.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire