Article sponsorisé

Télétravail : préparez vos outils pour une rentrée en toute confiance !

par La rédaction
.

Préoccupation majeure ces derniers mois, le télétravail ne cesse de faire parler de lui. Avec la crise du Covid-19 qui reste menaçante, le travail à distance demeure un sujet prioritaire de la rentrée pour les fonctions RH et les managers. Quel regard les entreprises portent désormais sur le télétravail ? Comment gérer et structurer ce mode de travail qui s’institutionnalise ? Aperçu sur la feuille de route de rentrée des RH …

Un regard positif des entreprises sur le télétravail, depuis la crise

Le télétravail a gagné la confiance des dirigeants et des managers, suite à la crise Covid-19 : c’est la principale conclusion de l’enquête nationale sur le télétravail menée par Bodet Software*

Ainsi, suite à l’expérience contrainte du télétravail par une majorité d’entreprises en France, 85% des répondants à l’enquête se sont déclarés satisfaits du télétravail de leurs équipes. Les dirigeants et cadres ont pris conscience de nombreux bénéfices du travail à distance, en particulier le gain de temps (pour 76% des répondants) et la meilleure flexibilité de leurs collaborateurs (60%). Au final, 72% des fonctions encadrantes déclarent faire davantage confiance au potentiel du télétravail, après l’avoir expérimenté en conditions réelles.

Ne pas minimiser les contraintes et les risques du télétravail

78% des répondants estiment que le télétravail sera à l’avenir davantage accordé dans leur

entreprise, et les récentes préconisations gouvernementales renforcent encore cette tendance. Toutefois, les fonctions RH doivent rester vigilantes aux problématiques qui ont émergé avec la pratique généralisée du télétravail. Le risque d’isolement du salarié s’avère être le principal désavantage du télétravail, cité par 77% des répondants, bien devant la difficulté à organiser et équilibrer le temps entre la vie professionnelle et personnelle et la complexification du travail en équipe. Le management à distance se révèle problématique pour 38% des répondants, de même que le suivi des temps et des charges de travail des salariés (36%).

 

Le temps de la structuration du télétravail

Après l’adoption précipitée du télétravail, il est temps d’organiser sa gestion dans les entreprises. Les fonctions RH ont un rôle prépondérant à jouer pour que la pérennisation du télétravail ne nuise ni aux collaborateurs ni aux organisations. L’une des priorités apparait donc d’équiper les organisations d’outils de gestion et de suivi du télétravail. Interrogés sur les outils jugés nécessaires, les répondants à l’enquête ont cité majoritairement ceux favorisant le partage de documents et la communication entre salariés (54%), les tableaux de bord d’équipe pour répartir le travail entre télétravailleurs (37%) et les outils de suivi des temps passés par tâche ou de mesure de la charge de travail (24%).

Cédric Lampin, responsable marketing de Bodet Software confirme : « Déjà, on constate un intérêt fort pour nos solutions de gestion RH qui offrent une vision agrégée des plannings incluant les télétravailleurs et facilitent le suivi des demandes de télétravail. Avec une vision globale du télétravail en entreprise, les managers peuvent partager équitablement le travail entre collaborateurs en présentiel et à distance ».

Confiance acquise ne veut pas dire absence de suivi du télétravail

Ces outils ont un rôle à jouer dans le suivi du télétravail afin d’assurer la conformité des entreprises. En particulier, l’obligation de suivi des temps de travail qui s’applique aussi bien aux salariés en présentiel qu’à ceux en télétravail.

Cédric Lampin alerte : « Paradoxalement, 22% des personnes interrogées dans l’enquête affirment ne pas avoir d’outil et effectuent un suivi du travail informel, fondé sur la confiance. Ce constat met en évidence le risque de non-conformité des entreprises vis-à-vis de leurs obligations légales et réglementaires. »

Un exemple révélateur : celui de l’entretien spécifique au télétravailleur en France qui doit être réalisé chaque année afin de faire un point sur les conditions d’activité du salarié et sur sa charge de travail, selon l’Article L1222-10 du Code du Travail. Selon l’enquête, 22% des entreprises interrogées déclarent avoir déjà mis en place des actions pour réaliser ces entretiens annuels et 31% des entreprises envisagent de les faire passer à l’avenir. Or, encore 47% des entreprises ne prévoient rien ou ne se positionnent pas sur la question.

« Bien que requis par la situation, le recours au télétravail ne doit pas s’accompagner d’une hausse de risque pour l’entreprise » conclut Cédric Lampin. Si le regard et les pratiques sur le télétravail ont évolué, il est temps pour les fonctions RH de s’atteler à le structurer sur le long terme.

Pour aller plus loin

*Enquête réalisée pour Bodet Software et L’Usine Nouvelle par Infopro Digital Etudes, auprès de 1016 répondants issus de directions d’entreprises (directeurs, DRH, DSI, managers, …) de tous secteurs d’activité, du 5 au 30 juin 2020. Retrouver le livre blanc et les résultats complets de l’enquête.

Articles RH relatifs

1 commentaire

Laisser un commentaire