Article sponsorisé

ROI des logiciels de gestion des temps : et s’il n’était pas là où vous l’attendiez ?

par La rédaction

La mise en place d’un logiciel de gestion des temps de travail représente un certain investissement. Si des économies et un retour financier peuvent être estimés, il serait dommage de limiter la décision d’investissement au simple ROI. Les logiciels de gestion des temps ont des répercussions multiples, plus ou moins quantifiables, qui ne se limitent pas à la seule direction RH.

Quelles sont les économies à attendre d’un logiciel de GTA ?

La mise en place d’un logiciel de gestion des temps vise à simplifier le suivi des présences et à faciliter la transmission des éléments variables de paie. Le travail administratif des collaborateurs RH s’en trouve grandement simplifié : calculs automatiques et fiables des temps de travail, intégration des absences, transmission en paie sans ressaisie, etc. Autant de gains de temps pour les collaborateurs RH qui peuvent se consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée.
Toutefois, les directions générales attendent bien souvent un retour financier direct des logiciels de GTA. Un logiciel de gestion des temps et activités permet une meilleure maîtrise du recours aux heures majorées et aux intérimaires. Un meilleur suivi des temps travaillés peut aussi contribuer à l’amélioration de la ponctualité des salariés et au respect des temps de travail. Ces paramètres peuvent donner lieu à un calcul de ROI, à condition que l’organisation soit en capacité d’estimer l’avant et l’après, ce qui n’est pas toujours évident.

Au-delà de la direction RH, une digitalisation au bénéfice des managers et collaborateurs

Les logiciels de gestion des temps digitalisent les tâches administratives de l’ensemble des salariés et managers, et réduisent le temps qui leur est consacré. « Au sein d’une entreprise, le logiciel de GTA est souvent le seul outil qui sera utilisé et partagé par l’ensemble des collaborateurs», explique Cédric Lampin, Responsable marketing de Bodet Software, éditeur de logiciels SIRH. Grâce à cette centralisation de l’information, les salariés gagnent en autonomie pour consulter leurs compteurs d’heures, déposer leurs demandes d’absences ou modifier leurs données personnelles depuis le logiciel, …et sans solliciter les RH !
De même, les logiciels avancés permettent de construire des plannings de travail optimisés, tenant compte de la disponibilité des collaborateurs, de leurs compétences, du respect des temps légaux et d’indicateurs de production. De plus, les logiciels retracent le suivi précis des activités réalisées par chaque salarié, ce qui permet de mettre en place une véritable comptabilité analytique des temps travaillés.
Un logiciel complet de gestion des temps contribue ainsi à une meilleure organisation et productivité du travail au quotidien, bien que les retombées exactes soient plus subtiles à chiffrer en amont du projet.
 

Comment estimer le ROI non-financier des logiciels de GTA : et si les bénéfices étaient ailleurs ?

Les solutions de gestion des temps aident à prévenir les risques d’ordre réglementaire. Face à un contentieux sur des questions de temps de travail, la traçabilité des temps de présence devient essentielle. De même, la mise en application du RGPD rend nécessaire la centralisation des données personnelles des salariés, afin de mieux les protéger. Quantifier ces éléments est beaucoup plus difficile, mais les pénalités que risque l’entreprise peuvent justifier l’investissement, au-delà du ROI direct.
Un logiciel partagé permet aussi d’encadrer et d’uniformiser les pratiques au sein d’une entreprise. « Certains clients nous expliquent qu’avant la mise en place de notre logiciel de gestion des temps, chaque manager gérait son propre tableau Excel® dans son coin. Aujourd’hui, ils ont un suivi centralisé et uniforme, apprécié par le personnel qui souligne le côté éthique et l’égalité de traitement entre tous les collaborateurs », relate Cédric Lampin. « De manière surprenante, la mise en place de pointeuses communicantes chez certains clients a permis de restaurer la confiance des salariés ; ils accèdent à toute l’information sur la comptabilisation de leurs temps de travail et peuvent interagir en direct avec les RH via la messagerie incluse dans le logiciel. » Un impact sur le climat social plutôt inattendu !
 
Cédric Lampin, Responsable Marketing de Bodet Software, éditeur français de logiciels SIRH et de gestion des temps depuis plus de 30 ans

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire