Pour les entrepreneurs surchargés de travail, le temps consacré à l’innovation est restreint

par La rédaction

 

D’après l’étude récente « After Hours Economy » de Sage, l’un des leaders mondiaux de l’édition de logiciels de gestion, les entrepreneurs peinent à innover, freinés par la course contre la concurrence et la difficulté à recruter des employés compétents. L’étude dévoile les défis majeurs auxquels sont confrontés les entrepreneurs.

Dans le monde, près d’un tiers des entrepreneurs (32%) néglige le développement de nouvelles idées, un problème qui touche particulièrement les espagnols. La raison réside dans le manque de temps, comme le révélait la semaine dernière l’étude Sage, bien que les entrepreneurs tendent à travailler plus de 40 heures par semaine. 42% d’entre eux considèrent que leurs heures supplémentaires sont directement liées au non-recrutement d’employés compétents, les sud-africains souffrant le plus de cette situation. En effet, 57% de ces derniers jugent que s’ils pouvaient s’appuyer sur des forces de travail qualifiées, ils pourraient consacrer le temps nécessaire à l’innovation.

Selon l’étude, le développement de nouvelles idées est domaine le plus négligé ; il est supplanté par les relations clients, la gestion des ressources humaines et le règlement des factures. Seul un petit nombre de pays mettent la priorité sur l’innovation, tel que l’Allemagne ou le Royaume-Uni. Par ailleurs, plus d’un tiers des répondants (38%) déclarent que ce manque de temps provoque également la perte de clients.

Enfin, les entrepreneurs ont rarement le temps de se reposer, 33% d’entre eux renonçant même à prendre plus de cinq jours de vacances dans l’année (chiffre de 2014). Ce sacrifice concerne même jusqu’à 57% des sud-africains.

Ces impératifs poussent les entrepreneurs à trouver des solutions qui leur permettraient d’accroître leurs disponibilités horaires. Pour 51% des répondants, libérer du temps passe par la formation des employés pour renforcer leurs compétences, une meilleure gestion administrative, et l’utilisation de technologies utiles. Les brésiliens (69%) sont les plus confiants de l’impact positif de ces services améliorés.

« Les entrepreneurs sont essentiels à la bonne marche de l’économie mondiale. Ils ont besoin de notre soutien pour continuer à grandir», explique Stephen Kelly, PDG de Sage. « On ne peut rester insensible au fait qu’un entrepreneur débordé ne parvient plus à consacrer du temps à l’innovation, pourtant clé pour maintenir le succès de son entreprise. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser cette étude, afin d’identifier les angles d’amélioration dans la gestion d’une entreprise en développement, puis conseiller et accompagner ces individus au potentiel considérable ».

Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une campagne plus large de Sage pour faire reconnaître et célébrer la contribution économique des entrepreneurs. Dans le cadre de cette initiative, Sage lance du 30 novembre au 4 décembre, une série de webinars à l’intention des PME. Dédiés aux défis auxquels les entrepreneurs doivent faire face pour bien gérer leur entreprise et qui ont été identifiés lors de l’étude Sage, des porte-paroles Sage animeront les webinars, auxquels le PDG Stephen Kelly prendra également la parole.

Sage invite également les entrepreneurs à soumettre une vidéo sur leur activité et leurs motivations.

Méthodologie de l’étude

L’étude a été menée dans 11 pays auprès de 2621 entreprises de moins de 100 employés. Un échantillon de 241 entreprises françaises a participé à cette étude. Les interviews ont été conduites en ligne par Redshift Research en novembre 2015 par le biais d’une invitation par mail et une étude en ligne.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire