Les congés illimités pour les salariés, bonne ou mauvaise idée ?

par La rédaction

De plus en plus d’entreprises tentent de mettre en place un dispositif de congés illimités. Une stratégie qui peut séduire les salariés en tout cas sur le papier. Néanmoins, ce type d’actions cache bien souvent une compensation. Alors, bonne ou mauvaise idée ?
 

Autant de congés payés que souhaitent les salariés

C’est un peu le fantasme de tout salarié. En effet, ce dispositif de vacances illimitées originaire de la Silicon Valley séduit de plus en plus d’employeurs du monde entier. Une stratégie simple sur le principe. Les salariés peuvent prendre autant de congés payés qu’ils souhaitent tant que leurs objectifs sont remplis. Une organisation nouvelle qui apporte une plus grande flexibilité mais aussi une autonomie plus importante pour le salarié. Ainsi, le salarié se responsabilise et sait qu’il doit effectuer chaque tâche avec sérieux et performance.
Un moyen également de motiver les collaborateurs et les rendre heureux. Les congés illimités sont également bénéfiques au recrutement des entreprises car les candidats affluent pour ce type d’annonce. Les employeurs s’appuient sur le climat de confiance instauré par cette démarche avec les collaborateurs. Ces derniers ont l’esprit plus libre car ils peuvent planifier leurs vacances à tout moment et se concentrer plus sereinement sur leur travail.
 

Les congés illimités, pas forcément une bonne idée

Certains pourraient penser que ce dispositif serait utilisé abusivement par les salariés. Or, des études américaines montrent que les salariés qui bénéficient de congés illimités en prennent en réalité moins que les autres. De plus, ce modèle peut vite devenir un moyen de contourner les règles financières pour les entreprises.
Enfin, les vacances illimitées peuvent également produire l’effet inverse que celui qui est recherché. Ce n’est pas forcément le bien-être des salariés que l’employeur va obtenir. Au contraire, pouvoir prendre congé à tout moment peut nuire à l’esprit et à la cohésion d’équipe. Cela peut créer des distorsions au sein des équipes ainsi que des jalousies. Par ailleurs, certains employeurs n’hésitent pas à utiliser l’effet pervers de cette action en durcissant les objectifs à réaliser pour que les salariés prennent au final moins de vacances. À chacun de se faire sa propre idée de ce modèle, salariés et employeurs risquent en tout cas d’avoir un point de vue bien différent.
 
L’équipe de myRHline

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire