Comment traiter la problématique de l’homophobie dans l’entreprise ?

par La rédaction

Dans 92 % des cas, il n’y a pas de sanction liée à un acte discriminant pour orientation sexuelle. Alors, comment l’entreprise doit-elle réagir ? faut-il mettre en place une politique LGBT* ? Les DRH et autres directeurs de la Diversité doivent-ils être sensibilisés à cette problématique ? Autant de questions qui ne peuvent plus aujourd’hui rester sans réponse. 

 

 

« Il est tout aussi condamnable de discriminer pour raisons ethniques que pour des raisons liées à l’orientation sexuelle. Les entreprises ont le devoir de protéger leurs salariés des propos et comportements homophobes.

C’est le signe d’un engagement en faveur de la diversité, source de performance pour l’entreprise. C’est aussi reconnaître la diversité présente dans la société civile. Enfin, c’est proposer les mêmes privilèges aux hétérosexuels et aux salariés LGBT (jours de congé pour le PACS,…) », rappelle Marie-Céline Plourin – Responsable de projets Diversité IMS-Entreprendre pour la Cité.

 

Alors, comment aborder et traiter la problématique de l’homophobie dans l’entreprise ? Selon les experts, il convient de commencer par déconstruire les stéréotypes. Cela passe par la formation et la sensibilisation des salariés. « Les entreprises doivent s’appuyer sur des associations LGBT pour faire face à cette problématique et proposer des solutions », conseille Jérôme Beaugé, Porte-parole du collectif Homoboulot et président de l’association Rainbow BanqAss.

 

Les entreprises mettent en place des politiques LGBT

C’est ce qu’a fait le Groupe Casino comme le raconte son Directeur de la promotion de la Diversité et de la Solidarité, Mansour Zoberi : « en 2009, le groupe a commencé à travailler sur la question de l’orientation sexuelle.

Les partenaires sociaux ont affirmé ne pas être tout à fait prêts à envisager cette problématique jugeant qu’elle ne concernait pas l’entreprise.

On s’est alors tourné vers des associations qui portaient cette question, notamment l’Autre Cercle**. En 2011, la question de l’orientation sexuelle dans l’entreprise a fait l’objet d’un plan d’action visant notamment à sensibiliser l’ensemble de nos relais RH à question de l’orientation sexuelle ».

 

Casino n’est pas un cas unique. De plus en plus d’entreprises engagent des politiques LGBT car comme le confirme Michel Duvail, Vice-président de l’association SOS Homophobie, « il existe un plafond de verre pour les personnes en fonction de leur orientation sexuelle».

Pour Laurent Depond, Directeur de la diversité du groupe Orange avoir une démarche gay-friendly est essentiel. « Au travers de la crise sociale que le Groupe a traversé il y a deux ans, on s’est aperçu qu’il n’y avait pas une frontière si grande entre vie privée et professionnelle. Orange veut avoir une démarche gay-friendly car recruter des talents c’est prôner des valeurs inclusives ».

 

Emilie Vidaud

 

*Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres

**Fédération d'associations d'homosexuels, hommes ou femmes, gay et lesbienne, LGBT, prônant la lutte contre les discriminations dans le milieu du travai

 

 

 

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire