Comment garder vos salariés expatriés à leur retour ?

par La rédaction

C’est un fait, 47% des salariés expatriés quittent leur entreprise dans les deux ans qui suivent leur retour. Un chiffre qui exprime les difficultés des salariés à s’adapter à nouveau à leur entreprise d’origine. Les entreprises ont tendance à gérer les expatriés d’un point de vue uniquement technique. Pourtant, elles ont tout intérêt à fidéliser leurs salariés pour pérenniser le développement de l’entreprise. Plusieurs idées permettent d’accompagner les expatriés dans l’entreprise. En voici quelques exemples.
 

Le mentoring pour l’expérience du salarié expatrié en interne

Pour fidéliser au mieux l’expatrié à son retour dans l’entreprise, il faut l’accompagner de manière spécifiée. Ainsi, il faut proposer une gestion en fonction de sa carrière et de ses compétences. Un mentor ou un tuteur peuvent être une aide utile pour le salarié expatrié. Le mentor va permettre au salarié de lui donner les perspectives et les conseils pour évoluer dans l’entreprise et trouver un poste. Le mentoring permet également une gestion plus humaine du salarié en prenant en compte son expérience à l’étranger et les compétences acquises par celui-ci.
 

Un consultant externe pour que le salarié expatrié maîtrise sa carrière

Un consultant externe est très utile pour accompagner efficacement le salarié à son retour. Le consultant externe peut être mandaté par l’entreprise ou tout simplement être un choix du collaborateur lui-même. L’expatrié peut ainsi faire le point sur son expérience à l’étranger.
Il reconstruit alors son projet professionnel au sein de l’entreprise. L’entreprise doit se tenir au fait de l’évolution de son projet pour lui proposer des nouvelles fonctions ou objectifs plus adaptés. Cette stratégie permet à l’entreprise de gagner un temps précieux et de ne pas rester dans le flou. Pour le salarié, c’est un moyen de mesurer son employabilité en interne rapidement.
 

Bien accompagner les cas d’expatriés les plus complexes

Parfois, à leur retour, les salariés expatriés sont confrontés à une absence de postes vacants dans l’entreprise. Une situation très complexe à gérer pour le RH. Ainsi, il convient de bien informer le salarié que c’est une situation fréquente et qu’il est en attente. Il faut rassurer le salarié et le conseiller de travailler son employabilité. Le salarié expatrié pourra ainsi évaluer les perspectives professionnelles qui s’offrent à lui. De plus, il doit comprendre que cette situation n’est qu’une étape intermédiaire et qu’un poste se libèrera sûrement prochainement.
Enfin, en cas de départ du salarié à son retour dans l’entreprise, il faut poursuivre l’accompagnement par ce qu’on appelle l’offboarding. Une stratégie qui participe à consolider votre marque employeur. En effet, le salarié sera lancé dans un processus de départ alors même qu’il est encore dans l’entreprise. Il pourra ainsi rebondir plus facilement dans une nouvelle entreprise.
 
Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

1 commentaire

My Homepage octobre 31, 2019 - 7:36

… [Trackback]
[…] Read More: myrhline.com/actualite-rh/comment-garder-salaries-expatries-retour.html […]

Répondre

Laisser un commentaire