Chatbot RH : où en sont les organisations ?

par La rédaction

67 % des professionnels des ressources humaines pensent que les chatbots se généralisent (Dydu)… et ils ont bien raison. Les chatbots RH sont nés le jour où l’intelligence artificielle s’est invitée dans la digitalisation des ressources humaines, après avoir notamment conquis le service client. Mais plusieurs années après son ascension au rang de buzzword, le chatbot RH a-t-il délivré ses promesses ?

Une utilisation accrue des chatbots RH pour une satisfaction croissante

En 2016 déjà, nous partagions une vidéo qui expliquait pourquoi les chatbots RH n’étaient plus seulement l’avenir des services de ressources humaines, mais bien leur présent. La dernière fois que nous vous avons parlé de chatbot RH, c’était en 2019, nous nous demandions alors s’il fallait à tout prix avoir un chatbot dans son recrutement.

De buzzword tendanciel à évidence structurelle : l’impressionnante évolution des agents conversationnels RH

Désormais, les chatbots ont largement dépassé le statut de gadget, d’utopie futuriste ou de menace pour les métiers RH : ils sont devenus les meilleurs alliés des collaborateurs.

Peut-être avez-vous vu passer le 4ème observatoire des chatbots réalisé par Dydu, Do You Dream Up, juste avant l’été. Nous y découvrions que 90 % des services RH ayant installé un chatbot affirment être satisfaits du service rendu. Alors les chatbots RH, ces robots et agents conversationnels (plus ou moins) “intelligents”, sont-ils devenus les assistants virtuels idéaux des collaborateurs des ressources humaines ? Beaucoup le prédisaient il y a quelques années.

La réponse courte tient en une phrase : les agents conversationnels sont désormais omniprésents, leur IA se renforce et leur usage devient toujours plus satisfaisant.

Des chiffres éloquents sur la comparaison entre 2018 et 2020

Les chiffres de 2020 parlent d’eux même :

  • 25 % des RH possèdent un chatbot, contre 6 % en 2018
  • 32 % des départements ressources humaines ont pour projet de s’équiper d’un chatbot, contre 17% en 2018
  • 7,5/10, c’est la note moyenne attribuée par les services RH à leur robot, contre 6,5 en 2018
  • 16 % des professionnels des RH ignorent encore ce qu’est un chatbot, contre 43 % en 2018.

L’impact positif de la crise du Covid-19 et du confinement sur l’adoption et l’usage des chatbots RH

Une situation imprévisible s’est produite lors de la crise pandémique liée au Covid-19 et au confinement début 2020 : encore souvent perçu comme une menace pour les emplois, le robot est devenu le sauveur des collaborateurs.

Comment le robot passe d’ennemi à héros

En effet, le robot, notamment le chatbot RH, a permis de limiter les contacts tout en poursuivant certaines tâches. Ses bénéfices furent doubles : le risque de contamination par le virus a décliné, tandis que la chute de l’activité a été limitée.

Toujours selon Dydu, 70 % des professionnels RH ont estimé les chatbots particulièrement efficaces pendant la période. Leur utilité en temps de crise a ainsi été estimée comme très forte. La raison est simple : le chatbot RH n’est pas susceptible d’être victime du virus (évidemment) en plus de pouvoir répondre aux questions des collaborateurs sur le Covid-19, le confinement, le chômage partiel ou encore le télétravail.

L’adoption massive du chatbot RH au coeur de l’accélération de la transformation digitale des organisations

Ce n’est donc pas un hasard si les ventes d’agents conversationnels RH ont connu une forte croissance pendant la crise pandémique du Covid-19. Les RH y ont clairement vu une opportunité d’accélérer leur digitalisation pour limiter les dégâts de la crise et poursuivre leur activité le plus efficacement possible.

N’y voyons pas là une exception, mais bien une composante d’un mouvement bien plus vaste : depuis début 2020, la transformation digitale des organisations s’est fortement accélérée, parfois pour la simple raison que c’était la seule et unique solution pour résister au choc.

Les chatbots RH n’étaient donc pas un simple effet de mode. Le terme était encore moins un buzzword destiné à disparaître aussi rapidement qu’il était apparu. Leur usage va s’ancrer dans les entreprises, pour le plus grand bonheur des services RH en pleine digitalisation.

 
Brice SCHWARTZ

Articles RH relatifs

1 commentaire

Revue de presse spéciale Digitalisation, Fonctions RH et Enjeux Managers juillet 10, 2020 - 2:53

[…] Chatbot RH via Myrhline  […]

Répondre

Laisser un commentaire