Bienvenue dans l’ère du e-learning 2.0

par La rédaction

Une stratégie e-learning qui utilise le web 2.0 ? C’est tendance, et de plus en plus envisagé par les services RH soucieux de proposer une interface plus agréable et une participation plus active des apprenants. Décryptage.

 
Le web 2.0 est aujourd’hui monnaie courante. Plus de 60 % des internautes sont présents sur des réseaux sociaux. C’est particulièrement le cas de la Génération Y qui devrait, dans les prochaines années, favoriser l’explosion du marché du e-learning 2.0. Pourquoi ?
 
Sans doute, comme l’explique Jérome Coignard, Directeur de l’innovation chez CrossKnowledge, parce que « cette génération est une excellente cible pour ces technologies, elle est à l’aise avec ces nouveaux outils et les réseaux sociaux (blueKiwi, Jive, Facebook, Twitter,…) qui connaissent une popularité grandissante auprès de ces futurs entrants ».
 
De plus en plus de services RH souhaitent, aujourd’hui, mettre en place des outils permettant à leurs collaborateurs de se former en temps réel et ce quel que soit l’endroit où ils se trouvent.
Les salariés, quant à eux, veulent accéder rapidement et simplement à des ressources e-learning et documentaires tout en pouvant échanger en ligne avec leurs collègues. Se former, s’informer et discuter à partir d’une seule est même plate-forme s’impose comme l’exigence du moment.
 
 
« Social learning »
 
« Le e-learning 2.0 répond à cette tendance en offrant des outils de capitalisation, de partage et de co-construction des savoirs tout en stimulant la collaboration active entre les participants et l’interaction entre les acteurs notamment par le biais de communautés et d’espaces virtuels de communication. A noter que sur 100 situations d’apprentissage : 10% se font par de la formation formelle (e learning, présentiel), 20 % sur la base d’échanges (social learning), les 70 % restant se réalisant au cours de la formation « on the job », précise Jérôme Coignard.
 
L’apprentissage communautaire ou social learning, rencontre lui aussi un succès croissant. Le principe : éviter le risque d’isolement en créant un portail, par exemple sous la forme d’un forum, sur lequel les différentes personnes qui suivent des formations peuvent échanger leurs idées et remarques.
 
« Avec une progression annuelle de 25 % en moyenne, le e-learning s’impose chaque jour un peu plus sur le marché de la formation continue. 2011 devrait voir cette tendance se renforcer davantage encore avec l’émergence du e learning 2.0 », conclut le Directeur de l’Innovation de Crossknowledge.
 

 Emilie Vidaud

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire