ANDRH, Association Nationale des DRH

par La rédaction

My RH Line a rencontré Catherine Carradot, Déléguée Générale de l’Association Nationale des DRH, première association apprenante en RH.

Créée en 1947, l’ANDRH est la plus grande communauté de professionnels des Ressources Humaines en France.

 

 

My RH Line : Pouvez-vous nous présenter l’ANDRH ?

Catherine Carradot : L’ANDRH est l’acteur de référence dans le débat Ressources humaines. Avec près de 5000 adhérents organisés en 80 groupes locaux, dont 18 en Ile-de-France, elle est la plus grande communauté de professionnels des ressources humaines en France. La collaboration et la coopération entre les membres, les groupes locaux et les partenaires sont essentielles pour l’ANDRH qui rassemble les professionnels des ressources humaines de tous les secteurs d’activité et de toutes les organisations, petites ou grandes, publiques ou privées, nationales, européennes ou internationales.
 

My RH Line : Quelles sont les missions de l’ANDRH ?

Catherine Carradot : Nous avons trois missions principales :
promouvoir la fonction Ressources Humaines,
créer de valeur pour les adhérents,
être force de proposition auprès des pouvoirs publics, des partenaires sociaux, des instances européennes et internationales et le porte-parole des organisations.
 
L’ANDRH a également de forts enjeux internationaux. Elle est membre fondateur, et donc, membre de l’exécutif permanent de l’EAPM (European Association for People Management), l’association européenne des ressources humaines. Cette association a la volonté, à son échelle, de développer et promouvoir la fonction ressources humaines au travers des vingt-sept pays qu’elle représente.
Le deuxième point d’ancrage est la FMRH (Fédération méditerranéenne des ressources humaines), membre fondateur, qui travaille notamment activement à un programme de labellisation professionnelle des formations en RH. Elle regroupe sept pays : l’Italie, l’Espagne, le Portugal, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la France, représentée par l’ANDRH. D’autres pays vont rejoindre la FMRH très prochainement.
 

My RH Line : Qui sont vos membres ?

Catherine Carradot : Nos adhérents sont :

– les étudiants en RH, qui seront les DRH de demain. Dans le cadre des Trophées juniors, nous avons créé les Espoirs RH pour  récompenser le meilleur mémoire en Master RH. L’objectif est de donner aux jeunes potentiels de la fonction RH une capacité à comprendre et anticiper les problématiques RH et les mettre en relation avec des DRH ;

– les juniors, des professionnels de moins de 35 ans et qui ont pris, après leurs études, une fonction RH mais dans laquelle ils sont encore juniors ;

– les DRH et responsables RH en poste ;

– les membres honoraires, qui ont occupé des fonctions RH et sont à la retraite aujourd’hui. Ils ont une valeur ajoutée à apporter en partageant notamment leur expertise ;

– enfin, les membres associés (chercheurs, universitaires, avocats, cabinets de recrutement…).

My RH Line : Comment est organisé le travail effectué par l’ANDRH ?

Catherine Carradot : Nous avons trois catégories de groupes réflexion. Tout d’abord, les commissions pérennes, qui débâtent de sujets fondamentaux dans le domaine des ressources humaines. Il y en a huit, chacune pilotée par un binôme (un DRH et un membre de l’équipe permanente de l’ANDRH) : juridique, dialogue social, santé au travail, intergénérationnel et gestion des âges, prospective et innovation, emploi/formation, comp&ben, diversité et égalité professionnelle. Ensuite les groupes. Ceux-ci ont une durée de vie de 12 à 18 mois mais peuvent devenir des commissions : épargne salariale et protection sociale, RH à l’international, stress au travail, engagement des salariés.
Enfin, nous avons les clubs qui sont plus informels, et qui rassemblent des DRH autour d’une thématique de façon à pouvoir échanger des bonnes pratiques, comme le club de l’audiovisuel/presse, ou d’un même métier, comme le club talent management.

My RH Line : Quels types d’événements organise l’ANDRH ?

Catherine Carradot : Si chaque groupe local se réunit au moins une fois par mois au cours de l’année et organise des évènements, l’équipe nationale propose également de nombreuses rencontres :
Le Cercle des Paradoxes, événement mensuel animé par Laurent Zylberberg, Directeur des relations sociales du groupe France Telecom Orange. Créé fin 2003, le Cercle des Paradoxes a pour objectif de faire découvrir l’ANDRH aux professionnelles de la fonction ressources humaines non membres. Il réunit des DRH une fois par mois à la maison des ressources humaines pour débattre d’une question qui interroge les DRH placés au cœur des contradictions de l’entreprise ou de l’administration. En mai prochain, la rencontre aura lieu autour du thème « Un DRH ça coûte combien ? Et si ça rapportait ?».
Le Groupe Miromesnil est composé des DRH des 200 plus grandes entreprises du CAC 40 élargi. Nous les réunissons une fois par mois autour d’une personnalité (politique, spectacle, arts, littérature, monde de l’entreprise). Il s’agit d’un débat ouvert et interactif.
En septembre 2009, nous avons créé le « 1er café » en partenariat avec Le Monde économie, animé par Antoine Reverchon. Nous y invitons un universitaire ou un chercheur pour avoir une vision différente des ressources humaines et permettre les échanges.
Les Matinales en partenariat avec le cabinet d’avocats Capstan (trois rencontres annuelles pour traiter de l’actualité sociale).
L’Agora juridique en partenariat avec le Cabinet Fidal qui décrypte l’actualité jurisprudentielle.
La Nuit de la formation professionnelle aux côtés du GARF  récompense les meilleures initiatives en matière de formation, professionnalisation, insertion.
L’ANDRH est, aussi, partenaire de nombreux évènements comme le Trophée du Capital Humain avec Michael Page et le Monde.
 
 
Chaque année, l’ANDRH détermine des sujets phares à partir des études et analyses qu’elle peut mener. Nous réalisons notamment une étude avec le Boston Consulting Group sur l’état des ressources humaines en Europe et la prospective à dix ans. En 2009-2010, les trois grands sujets sont le management des talents, la santé en entreprises et l’engagement des salariés.
Chacun a été traité lors des grandes étapes de notre Tour de France, successivement à Bordeaux, Strasbourg et Aix-en-Provence. L’ensemble des propositions sera restitué autour de trois tables rondes, le 18 juin à Paris, lors des Assises de l’ANDRH. Nous y invitons gratuitement nos membres, les non membres, les présidents de tous les groupes, les pouvoirs publics, les partenaires sociaux et les medias.
 
 
 
 Propos recueillis par Anne-Sophie Duguay
 
 
 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire