Adoption, Autonomie, Productivité : le trio gagnant d’une GTA digitalisée

par La rédaction

Adoption, autonomie, productivité, c’est l’équation économique utilisée par Stéphane Dubois, directeur de la division Chronotime de GFI, pour la GTA. Il révèle lors de notre dernière matinale RH que la gestion des temps et des activités fait à peu près 2 millions de revenus dans cette division. Aujourd’hui, les sujets de transformation des SIRH tournent autour de l’engagement des collaborateurs. Ainsi, attirer et retenir des talents sont les principales missions mission des RH. Un employé satisfait de son job, de ses conditions de travail, de sa rémunération, c’est quelqu’un qui va être plus engagé dans l’entreprise. Pour qu’un collaborateur soit satisfait de son travail, il faut lui fournir un cadre de travail le plus agréable possible. Les actes et les paroles du manager doivent être alignés, et il faut fournir les outils adaptés.
 

De bons outils de GTA pour une meilleure adoption des collaborateurs

Chez GFI, renforcer l’engagement des collaborateurs ne veut pas dire manager les clients. Il s’agit simplement d’un fournisseur d’outils. D’après Stéphane Dubois, vice-président Software chez GFI, « Le monde de l’outillage informatique a beaucoup changé car les utilisateurs sont extrêmement avertis. Tous les jours ils utilisent leurs smartphones avec de superbes applications ». Aujourd’hui, les salariés consomment les applications informatiques de manière intense dans leur vie quotidienne.
Les entreprises doivent donc fournir des solutions ergonomiques, intuitives, et simples d’utilisation. En effet, bien souvent les outils de l’entreprise ne sont pas vraiment au niveau du monde de la consommation. L’utilisateur trouve d’ailleurs les outils trop complexes d’utilisation. Le service RH, est donc un fournisseur de services pour le reste de l’entreprise en matière de GTA. La gestion des temps est d’ailleurs « un des composants digitaux de la fonction RH les plus utilisés » selon Stéphane Dubois. C’est une solution essentielle puisqu’elle alimente aussi la paie. Elle est très sollicitée par les collaborateurs qui veulent avoir la main sur la gestion de leurs congés. Ainsi, de bons outils digitaux permettent une meilleure adoption des collaborateurs mais aussi des managers.
 

Plus l’adoption est forte, plus l’utilisateur est autonome

Pour Stéphane Dubois, « la mise à disposition de ces briques digitales auprès des collaborateurs les rend très autonomes sur la gestion de leurs absences et de leur présence ». Plus l’adoption de ces applications est forte par les collaborateurs, plus ils vont devenir autonomes sur la GTA. Mais le salarié n’est pas le seul concerné par ces outils. En effet, le manager peut planifier les tâches et gérer les temps de son équipe. En fournissant cet outillage, les RH sont les garants de la conformité de la politique RH.
L’automatisation de la gestion des temps doit être adoptée par toutes les populations de l’entreprise. c’est ce qui va les rendre autonomes. Ainsi, sans formation, avec peu de supports, peu de soutien et des coûts faibles, les salariés doivent s’approprier l’outil RH.
 

L’autonomie de l’utilisateur, la clé d’un ROI puissant

L’adoption entraîne l’autonomie, il manque donc le dernier élément de l’équation, la productivité. En effet, « la GTA est moins une question de richesse fonctionnelle que la capacité à être autonome » d’après Stéphane Dubois. C’est cette autonomie des diverses populations de l’entreprise qui va permettre la productivité. En effet, automatiser un certain nombre de processus ainsi que la gestion administrative génère un ROI puissant pour l’entreprise. Ce ROI se mesure dans le domaine informatique.
La centralisation des outils sur une seule plateforme permet de réduire significativement les coûts informatiques. Les coûts opérationnels sont donc beaucoup plus faibles. En matière de gestion administrative, un bon outil de GTA permet de mieux piloter la masse salariale des salariés ou encore les heures supplémentaires. L’entreprise peut ainsi réaliser des gains considérables maîtrisant sa masse salariale tout en restant dans l’univers de la conformité sur la gestion de paie.
 
Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire