[Actualités RH 2021] Ce qui change en Janvier

par La rédaction

Dans le prolongement de la crise sanitaire en ce début d’année, les actualités RH 2021 se focalisent sur le soutien au marché de l’emploi, notamment le renouvellement du CDD et l’emploi des jeunes, et l’activité des entreprises tout en veillant à protéger la santé des salariés. Quelles sont les mesures à connaître en ce début d’année ?

Le renouvellement du CDD optimisé

Afin de permettre la reprise et poursuite de l’activité économique en ce début d’année et sur les prochains mois, le gouvernement a assoupli les règles de renouvellement des contrats temporaires (CDD et intérim) sur la base de la loi n° 2020-734 du 17 juin 2020. Dans la volonté de limiter les ruptures de contrat et d’augmenter le taux de chômage, cette flexibilité contractuelle accordée à l’employeur a été étendue au 30 juin 2021. Dans ce cadre, une négociation de convention d’entreprise signée entre l’entreprise et les représentants du personnel prime sur l’accord de branche. Y sont fixés le nombre de renouvellements de CDD acceptés et les cas d’exemption du délai de carence.

Cette flexibilité accordée au renouvellement du CDD vient particulièrement en aide aux secteurs les plus lourdement impactés par la crise sanitaire : l’aéronautique, l’hôtellerie, le tourisme ou encore la restauration et l’événementiel adeptes des contrats temporaires.

L’allègement du télétravail envisagé

Annoncé le 14 décembre par Elisabeth Borne, l’assouplissement de l’imposition du télétravail devrait prendre effet dès le 7 janvier avec un début de retour au travail en présentiel pour les salariés qui jusque-là avaient été obligés de travailler à distance. Si respecter les mesures sanitaires sur le lieu de travail reste primordial, une journée de présentiel par semaine dans le cadre d’un accord d’entreprise apportera un contact bienvenu. En effet, retourner au bureau contribue à lutter contre l’isolement et dynamise la collaboration en ce début d’année où il sera utile de reposer les bases stratégiques et organisationnelles. Attention, il reviendra aux RH et aux managers de gérer ce flux de collaborateurs travaillant en présentiel pour continuer d’assurer un environnement de travail sécurisé.

Cependant, les choses peuvent encore changer selon l’évolution rapide de la crise sanitaire. Un deuxième rendez-vous est fixé au 20 janvier. Ce sera l’occasion pour le gouvernement de décider de la poursuite, ou non, de cette trajectoire.

L’emploi des jeunes favorisé

Enfin, l’emploi des jeunes reste présent dans les actualités RH 2021 comme le confirme l’annonce de la prolongation du plan “Un jeune, une solution”. Pour rappel, cette aide octroie 4 000 euros annuels pour l’embauche d’un salarié de moins de 26 ans, en CDI ou en CDD dépassant les trois mois. Les employeurs peuvent également obtenir entre 5 000 et 8 000 euros de soutien financier dans le cadre de l’embauche d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

L’aide au logement prolongée

Parmi les actualités RH 2021 à noter, l’aide au logement en réponse à la poursuite de la crise du coronavirus est prolongée pour une catégorie de salariés. D’un montant de 150 € mensuels, cette aide est destinée aux employés du privé et du secteur agricole dont le salaire équivaut à moins de 1,5 du Smic du (soit 1 828,50 € net/mois). Une seule aide au logement est attribuée par ménage et elle est limitée à 2 mois (soit 300 euros). En janvier 2021, elle est accessible pendant jusqu’à 6 mois pour les salariés ayant perdu leur emploi, quel que soit leur type de contrat : CDD, CDI ou mission d’intérim. Ces derniers pourront alors bénéficier de 4 mois supplémentaires aux 2 mois octroyés en 2020.

Les conditions sont nombreuses, les RH pourront rediriger les salariés vers le site Action Logement où ils devront effectuer eux-mêmes les démarches.

L’accompagnement des reconversions renforcé

Adapter les compétences et l’employabilité des Français fait partie des actualités RH 2021. Cette volonté s’était concrétisée en novembre dernier avec le lancement du dispositif des Transitions collectives qui vise en priorité à aider les plus petites entreprises (-300 salariés) par la prise en charge totale de la rémunération et de la formation des salariés concernés. Les entreprises de 300 à 1000 salariés bénéficieront d’une aide à hauteur de 70% et les plus grandes de 40%. À noter que les travailleurs au salaire deux fois supérieur au smic devront anticiper une baisse de rémunération. L’objectif étant de limiter le chômage et de dynamiser le bassin d’emploi local, les secteurs qui peinent à recruter et métiers porteurs devraient bénéficier de cet accompagnement. Les premières transitions devraient avoir lieu ce mois-ci. En décembre, la Ministre du Travail, Elisabeth Borne, évoquait déjà la possibilité d’élargir le processus de demande de financement de la formation au FNE (Fond National de l’Emploi), notamment pour les cadres en chômage partiel.

En termes de conditions de travail selon les dispositions prises contre la Covid19, rappelons que le couvre-feu mis en place depuis le 3 janvier dans 15 départements n’impacte pas les déplacements liés à l’activité professionnelle, sous réserve d’une justificatif de déplacement. Attention en revanche aux métiers effectués à domicile qui devront s’exercer seulement entre 6 heures et 18 heures, sauf urgence ou concernant les livraisons. Il est toutefois possible que les actualités RH évoluent suite à la confirmation du protocole sanitaire du 7 janvier.

 
La rédaction de myRHline

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire