17% des cadres envisagent de quitter la France pour booster leur carrière

par La rédaction

Résultats de la 10ème vague du Baromètre Cadremploi / Ifop
Paris, le 18 février 2013 – Cadremploi, 1er site emploi pour les cadres et les dirigeants en France, révèle les résultats de sa dernière étude réalisée par l’Ifop et décode la perception des cadres vis-à-vis de la situation de l’emploi. Malgré des aspirations fortes, les cadres sont conscients de des difficultés actuelles du marché du travail mais restent ouverts aux opportunités.

 

Matthieu de la THEBEAUDIERE, Directeur Délégué de Cadremploi, commente : « Les résultats de notre 10ème Baromètre Cadremploi/IFOP nous prouvent que les cadres sont nombreux à vouloir s’élever professionnellement. 45% d’entre eux sont ouverts aux opportunités et près d’un cadre sur cinq envisage de créer son entreprise. Le contexte économique continue de modérer leur optimisme mais ils restent confiants sur leur emploi car ils savent que le marché leur est encore favorable ».

Un contexte économique qui pèse toujours sur l’optimisme des cadres

L’optimisme des cadres envers le contexte économique et le marché de l’emploi ne cesse de baisser depuis deux ans. Ainsi, moins d’un répondant sur cinq exprime une vision positive sur la situation en général et 53% déclarent être plutôt pessimistes concernant le marché de l’emploi. Les cadres en poste restent cependant majoritairement confiants sur la pérennité de leur entreprise (78%). De même, le climat interne est jugé bon par 64% d’entre eux.

Des cadres attentifs à leur évolution professionnelle

Ce dernier baromètre confirme une tendance déjà révélée lors des précédentes enquêtes : les cadres manifestent un désir de changement. Un sur deux se dit en effet ouvert aux opportunités (45%). Et si ces derniers envisagent de quitter leur entreprise, c’est avant tout dans la perspective d’obtenir une augmentation (39%). Dans une moindre mesure, l’obtention d’une mission ou d’un poste plus intéressant est également citée par 19% des interrogés.  
 
Certains cadres se tournent également vers une mobilité géographique : 25% pourraient ainsi changer de région et 17% de pays. Parmi les répondants susceptibles de quitter la France, la première raison évoquée est l’envie de découvrir d’autres cultures (38%). Viennent ensuite des motivations liées à l’accélération de leurs parcours professionnels : 29% le feraient pour progresser professionnellement, 27% pour bénéficier d’une meilleure rémunération, 26% pour avoir un poste plus intéressant et 18% à cause du poids de la fiscalité dans notre pays.

34% des cadres ont réalisé une démarche concrète pour changer d’entreprise

Les ambitions des cadres se sont concrétisées pour plus d’un tiers d’entre eux au cours des six derniers mois (34%). Plus précisément, 29% ont postulé à une ou plusieurs offres et 24% ont passé un entretien d’embauche.
Par ailleurs, 39% déclarent avoir refusé une proposition de poste, majoritairement en raison d’une rémunération peu séduisante (pour 45% d’entre eux).
 
Pour progresser professionnellement, les cadres envisagent d’autres options que de changer d’entreprise. En effet, 59% envisagent de suivre une formation pour monter en compétences.

Des cadres favorables à la flexibilité du travail… des autres

Interrogés sur l’accord conclu le 11 janvier dernier entre les syndicats salariaux et patronaux,  les cadres se déclarent très favorables à la flexibilité des contrats de travail. En effet, 70% jugent que cela facilitera les recrutements. Bien qu’ils soulignent les bénéfices de cette proposition, deux tiers des répondants ne sont pas prêts à changer de contrat de travail pour un CDI flexible (dont 24% « pas du tout »). Ce refus est particulièrement marqué dans les entreprises de plus de 5 000 salariés (73%).

 
Rapport détaillé du Baromètre disponible pour la presse sur demande auprès de l’agence Wellcom

 
* Méthodologie :
Etude réalisée par l’Ifop pour Cadremploi
Echantillon de 1002 personnes, représentatif de la population cadre sous contrat de droit privé.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, niveau de diplôme, secteur d’activité, région) après stratification par taille d’entreprise, région et catégorie d’agglomération.
Mode de recueil : les interviews ont été réalisées en ligne (Computer Assisted Web Interviewing).
Dates de terrain : Du 11 au 21 janvier 2013.
 
A propos de Cadremploi :
Cadremploi est le premier site emploi pour les cadres et les dirigeants en France. Véritable média de recrutement, Cadremploi met tous les moyens en œuvre pour répondre aux attentes des candidats en leur offrant les services clés d’une recherche d’emploi réussie : consultation d’offres, dépôt de CV, alertes email, annuaires des recruteurs, actualités et conseils. Cadremploi, c’est plus de 12 000 offres d’emploi actualisées en permanence, 2 millions de CV uniques, 4,5 millions de visites et 23 millions de pages vues par mois*.
 
* Source Xiti, Janvier 2013
 
Plus d’informations : www.cadremploi.fr
Twitter : http://twitter.com/cadremploi
Facebook : http://www.facebook.com/Cadremploi
Pour télécharger les applications mobiles : http://www.cadremploi.fr/mobile/

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire