Replay Webinar RH : Libérer le potentiel du cerveau et booster l’apprentissage grâce aux neurosciences

L’apprentissage et la neuroscience sont deux notions bel et bien liées. En effet, les recherches en neurosciences ont mis en évidence une avancée majeure : le cerveau humain possède d’extraordinaires capacités de “plasticité”. C’est-à-dire d’adaptation. Il est ainsi possible d’utiliser cette neuroplasticité pour booster notre apprentissage et libérer le potentiel du cerveau. 

Qu’est-ce que la neuroplasticité ? 

La neuroplasticité est comme une immense forêt amazonienne dont les arbres communiqueraient par leurs branches. Et à chaque fois que deux branches se touchent, la communication va s’améliorer. Si l’on pousse l’analogie un peu plus loin, on peut s’imaginer, nous en tant qu’humain, cultiver cette forêt et développer certaines essences d’arbres ou limiter celles qui ne nous paraissent pas pertinentes. En somme, la neuroplasticité signifie que nous avons une forme de pouvoir sur nos connaissances, mais surtout sur nos capacités humaines (soft skills). L’intelligence n’est absolument pas une donnée fixée à la naissance. En tant qu’humain, nous pouvons progresser quotidiennement et tout au long de la vie dans la relation à l’autre, dans la motivation, dans l’intelligence collective ou dans bien d’autres domaines encore. 

Apprentissage et neuroscience : garder l’esprit ouvert pour libérer son potentiel 

Pour libérer son potentiel, il est primordial de ne pas avoir les idées fixes, mais bien d’attiser notre envie de progresser. S’il est totalement naturel de booster son apprentissage grâce aux neurosciences, il est en revanche très important de consacrer un minimum de temps pour y arriver. Libérer le potentiel de son cerveau ne fonctionne qu’avec de l’effort et de la motivation. Mais ce ne sont pas les seuls moteurs. On note également l’attention,  la répétition de l’information, la mise en pratique et la relation à l’erreur. 

Attention cependant : en utilisant sa neuroplasticité, on améliore sa communication neuronale. En revanche, si on ne l’utilise pas, alors l’information va diminuer, dépérir.  Pour garder une information (comme une connaissance ou une compétence) en mémoire, il n’y a pas d’autre moyen que de la répéter. 

Learlight, plateforme d’apprentissage leader à l’échelle mondiale

Avec l’avènement d’internet puis avec l’arrivée des smartphones dans les années 2010, les comportements ont changé. Aujourd’hui, les Hommes -que l’on appelle ici les apprenants- sont hyperconnectés et impatients. Ils veulent avoir tout, tout de suite, et bien souvent sur leur tablette ou leur téléphone. Pour cela, Learnlight a développé un outil qui va venir agir sur les comportements, en formant et en accompagnant les apprenants. L’application disponible sur mobile propose donc diverses solutions en conseils et formation qui amènent les talents à se surpasser dans le monde. A titre d’exemple on retrouve des cours de langues étrangères, des ateliers axés sur les soft skills, ou encore des formations interculturelles. Et pour libérer au mieux le potentiel du cerveau, Learnlight privilégie les formations ludiques, au sein desquelles l’apprenant va pouvoir se challenger. 

Apprentissage et neurosciences sont donc bien évidemment liés. Jusqu’à l’âge de 30 ans en moyenne, le cerveau continue sa maturation. Les neurones, eux, poursuivent leur production tout au long de la vie. Et c’est bien ce qui permet à chaque individu d’apprendre à tout âge, à partir du moment, bien sûr, où on le souhaite vraiment… 

Margot Pyckaert

Articles RH en relation

Évaluation Feedback 360° pour accompagner vos projets de transformation

Replay webinar – Ce que 2022 va changer votre façon de recruter et de manager vos équipes

Quelle stratégie de recrutement pour (bien) commencer l’année ?