Les fonctionnaires se sentent seuls face aux réformes RH

par La rédaction

Etude Logica / TNS Sofres : Les fonctionnaires se sentent seuls face aux réformes RH

Réalisée auprès de 1000 fonctionnaires sur leur niveau d’adhésion aux réformes liées aux ressources humaines, l’étude Logica/TNS Sofres révèle que 2/3 des agents se posent des questions.

 
Des réformes RH qui inquiètent les fonctionnaires impactés
L’étude Logica / TNS Sofres montre que les agents de la fonction publique impactés par les réformes RH y adhèrent de façon mitigée : 79% d’entre eux estiment que la mise en œuvre de la réforme sur leur rémunération est mal gérée contre 59% sur la réforme de l’évaluation. S’ils se montrent enthousiastes sur les réformes relatives au Droit Individuel à la Formation et à la gestion des carrières et des compétences (notes d’opinion supérieures à 3/5), ils expriment en revanche certaines réserves quant aux réformes relatives à la mobilité (note d’opinion de 2,4/5), à la rémunération (2,5/5) et à la réduction du nombre de corps de la fonction publique (2,2/5).
 
Plus globalement, 49% des fonctionnaires interrogés sont pessimistes quant à leur avenir personnel au sein de la fonction publique et 84% considèrent que la mise en place de la sous-traitance de certaines tâches à des sociétés privées constitue un risque pour leur avenir. « Ce dernier chiffre nettement tranché marque une véritable crainte de l’externalisation, que les fonctionnaires assimilent à une menace pour leur évolution professionnelle. Un pessimisme latent qui alimente l’inquiétude des agents de la Fonction Publique et rend d’autant plus nécessaire le renforcement des actions de conduite du changement pour les réformes RH » explique Didier Menusier, Directeur général du Secteur Public, Logica France.
 
 
Plus des 2/3 des agents publics ne se sentent pas suffisamment accompagnés par leur hiérarchie sur des réformes RH clés
L’étude pointe également que les fonctionnaires perçoivent un manque d’accompagnement de leur hiérarchie dans la conduite et l’appropriation des réformes RH lorsqu’ils sont concernés par ces réformes. Ils sont respectivement 75% et 72% à se déclarer mal informés sur les réformes de rémunération et de mobilité. 
D’autre part, seuls 55% des agents font appel à leur responsable hiérarchique pour améliorer la qualité de service qu’ils rendent aux citoyens. Selon Didier Menusier, « il est à souligner que la hiérarchie n’arrive qu’en 5e position dans les sources auxquelles les fonctionnaires font appel pour améliorer la qualité de leur service, alors que le responsable hiérarchique est généralement bien classé dans le secteur privé, quand il s’agit d’être le vecteur des informations en matière de programmes de transformation notamment dans le domaine RH ».
 
 
75 % des fonctionnaires plébiscitent les nouvelles technologies pour mettre en œuvre les réformes
L’étude positionne les agents de la fonction publique en véritables acteurs de la modernisation de l’Etat. Ainsi, dans le cadre de l’amélioration de la relation aux citoyens, les fonctionnaires interrogés déclarent avoir bien intégré la notion d’objectifs dans leur travail : 72% des agents interrogés ont des objectifs qualitatifs, 49% des objectifs de réduction des coûts et 41% des objectifs quantitatifs.
Pour améliorer la qualité de service envers les citoyens, les agents misent avant tout sur l’échange : 85% d’entre eux disent s’appuyer sur les échanges avec leurs collègues et 65% sur les échanges de bonnes pratiques.
Enfin, les nouvelles technologies sont majoritairement perçues comme un levier d’amélioration pour transformer le secteur public, 75% des fonctionnaires estimant qu’elles les aident à mettre en œuvre les réformes et 69% que les NTIC ont d’ores et déjà amélioré l’organisation du travail.
 
 
« Cette tendance montre que les fonctionnaires estiment que les nouvelles technologies apportent des réponses efficaces pour moderniser la fonction publique et accompagner l’obtention de gains quantitatifs et qualitatifs. Les décideurs publics se doivent d’en être conscients pour aboutir à une modernisation réussie et partagée comme pour l’Assurance Maladie avec  la création de son nouveau portail ou encore pour le Ministère de le Défense avec le nouveau système de GRH de l’Armée de terre », conclut Didier Menusier.

 

 

  © Crédits photos : Fotolia

Laisser un commentaire