Enquête égalité hommes – femmes : le plafond de verre reste à briser !

par La rédaction

Selon les résultats de la dernière enquête menée par Monster auprès des salariés français, plus de trois salariés interrogés sur cinq (64%) pensent qu’hommes et femmes n’évoluent pas sur un pied d’égalité dans leur entreprise.

 
Perspectives de carrières limitées, postes à moindre responsabilités ou salaires moins importants à responsabilités égales… Quelle est la perception des salariés français du « plafond de verre » dans leur boîte, alors qu’une proposition de loi, visant à imposer la parité dans les conseils d’administration des sociétés cotées, est actuellement discutée à l’Assemblée Nationale ?
 
Une inégalité hommes-femmes pour plus d’un Français sur deux
 
Plus de la moitié des salariés français interrogés (52%) estime en effet que les femmes ne sont toujours pas les égales des hommes dans leur vie professionnelle sur de nombreux points. Leurs rémunérations demeurent en moyenne inférieures à celles des hommes. A poste comparable, une femme est souvent moins payée que son homologue masculin et n’accède pas aux mêmes promotions. Elle s’évapore plus on monte dans la hiérarchie, pour se faire inexistante dans la majorité des conseils d’administration.
 
Une loi pour briser le plafond de verre
 
Les salariés français sont cependant peu nombreux à dépasser cette simple constatation pour envisager une solution à cette situation. A peine plus d’un Français sur dix (12% des salariés interrogés) souhaite une loi pour favoriser l’évolution professionnelle des femmes et ainsi avancer véritablement sur cette question.
 
Quelques entreprises sensibles à la nécessité de mener des politiques en faveur des femmes
 
Un Français interrogé sur dix (10%) reconnaît que même si la situation doit encore s’améliorer, son entreprise a mis en place une vraie politique en faveur des femmes. En effet, certaines entreprises semblent désormais plus enclines à vouloir se préoccuper de ces questions et à ainsi diminuer les obstacles que les femmes rencontrent dans leur carrière : meilleure organisation des congés de maternité, développement de services du type crèche destinés à faciliter la vie quotidienne, sensibilisation des dirigeants pour faire évoluer les mentalités sur la question…
 
Absence de perception du plafond de verre pour un Français sur quatre
 
Enfin, pour un quart des salariés français (26%), la question de l’inégalité des sexes ne se pose plus, estimant que les chances d’évolution sont les mêmes pour les femmes que pour les hommes dans leur entreprise. Plafond de verre véritablement brisé, réalité vécue dans certains secteurs fortement féminisés, perception déformée ou démobilisation des femmes comme des hommes sur cette question ?
 
L’avis de l’expert : la mobilisation de toutes les entreprises pour faire bouger la situation !
 
« Si la situation des femmes a considérablement évolué dans le monde professionnel ces trente dernières années, et que la plupart des métiers leur sont maintenant ouverts, le constat qui domine n’en demeure pas moins une inégalité des chances dans les perspectives de carrières entre hommes et femmes. Peut-être faut-il imputer ce sentiment à la trop faible proportion de salariés qui se sentent aujourd’hui mobilisés par cette inégalité : ils sont en effet très peu à réclamer l’intervention des pouvoirs publics dans le débat. Dans ce contexte, le projet législatif visant à imposer la parité dans les conseils d’administration des sociétés cotées constitue une première avancée significative. Mais il faut également que toutes les entreprises s’emparent de la question afin de provoquer un changement global des mentalités sur le terrain et faire de la parité homme/femme une réalité quotidienne » explique Bruno Brémond, directeur général de Monster France et Europe du Sud.
 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire