4 bonnes raisons d'oser la convivialité au boulot !

 

A l'occasion de la sortie du livre « Osez la convivialité », Aurélie Porée, la présidente de l'association Entreprise & Convivialité, nous explique les vertus de la convivialité dans la sphère professionnelle.

 

La convivialité, vecteur de sérénité : dans une bonne ambiance, les salariés travaillent avec davantage de plaisir et ont une meilleure estime d'eux-mêmes. Plus sereins, l'ambiance est meilleure et les tensions s'apaisent.

La convivialité, créatrice de lien : le fait de se fréquenter et se parler au cours de pots informels (en tout cas, déconnectés du business), de se découvrir sous un autre jour (artistique, sportif, etc), créé de nouveaux liens entre les collaborateurs qui ensuite, travaillent bien mieux ensemble.

La convivialité, facteur de performance économique : c'est une évidence, quand les salariés se sentent bien (ou mieux) au boulot, ils sont plus performants. « Mais surtout ne pas « faire de la convivialité » pour augmenter la productivité. Ce serait partir sur de mauvaises bases. Le gain en efficacité des collaborateurs doit rester une conséquence mais ne doit pas être la raison principale pour lancer ce type de démarche », prévient Aurélie Porée.

La convivialité, vecteur d'attractivité : une entreprise conviviale a toujours davantage d'atouts pour attirer des candidats externes et pour fidéliser ses troupes en interne. La convivialité peut également transpirer auprès des clients et autres partenaires de l'entreprise.

 

CBRE, des petites idées pour plus de convivialité

Quand en 2009, la crise rattrape le marché de l'immobilier d'entreprise, Aurélie Porée, responsable marketing et communication de CBRE, n'a d'autre choix que de trouver des idées pour maintenir une bonne ambiance avec un budget limité, très limité. Et pourtant, les idées fusent. Pour limiter le stress des collaborateurs toujours engagés dans une course contre la montre, l'entreprise leur permet désormais de recevoir leurs colis personnels à l'accueil de l'entreprise. « En été et par forte chaleur, j'ai organisé des « Instants fraîcheur » durant lesquels on a dégusté des glaces » raconte-t-elle. Côté sucré, les réjouissances se sont poursuivies avec un concours de gâteaux au chocolat et une crêpe party. « J'ai fait faire la pâte à crêpes chez le boulanger du coin. On a acheté des appareils à crêpes, du sucre et du Nutella, et le tour était joué », se souvient-elle. Chez CBRE, la convivialité passe également par la case culture. Pour l'opération « Les talents s'exposent », elle a demandé aux collaborateurs ayant une passion particulière (photos, sculpture, peinture…) de lui faire parvenir des photos de leurs réalisations. S'en sont suivis, une expo des artistes maison, un vernissage avec les clients durant lequel quelques pièces ont été vendues. Pour la Fête de la musique, les salariés mélomanes volontaires ont enregistré une « compo » de leur choix. « Les maquettes ont ensuite été diffusées par mail aux salariés de l'entreprise qui ont pu les découvrir durant cette journée musicale », conclut-elle. Et tout ça sans dépenser des sommes astronomiques.

Sylvie Laidet

Articles RH en relation

Bilan social individuel : un outil RH stratégique

Gâchis des compétences et management vertical : le couac

3 salariés sur 5 prêts à adopter la semaine de 4 jours