Recruter avec Twitter, une méthode efficace ?

par La rédaction
.

Avec plus de 300 millions d’utilisateurs, Twitter se positionne aujourd’hui comme un des leaders des réseaux sociaux. Il est désormais considéré comme une des principales plateformes de recrutement digital avec Linkedin, Facebook et Viadéo.
 
Quelle est la particularité de ce réseau social ? Qu’est-ce qui le rend si attrayant aux yeux des recruteurs et quelles sont les limites de cet outil?
 
Les entreprises utilisent Twitter pour donner de la visibilité à leurs actualités, évènements ou engagements forts. Ce réseau nourrit les individus d’informations en leur donnant une image moderne, active et réactive de l’entreprise. C’est une plateforme de mise en avant des réussites, valeurs et comportements au service de la marque employeur.
 
Par le biais de Twitter, les entreprises cherchent à valoriser une démarche de recrutement par la promotion digitale de leurs activités. Elles souhaitent en fait attiser la curiosité de talents en maintenant avec eux un lien social constant.
 
Par son fonctionnement unique, Twitter présente l’avantage d’encourager l’accroissement du réseau professionnel d’une entreprise et contribue à alimenter les viviers de candidats nécessaires à l’anticipation d’un recrutement. Il s’agit donc en premier lieu d’un outil de veille permanente pour les entreprises.
 
Ces dernières utilisent également ce réseau comme un moyen efficace de diffuser et partager leurs offres d’emploi. Les hashtags permettent de cibler précisément les interlocuteurs visés par l’annonce. Twitter est ici utilisé comme un outil d’appel à candidats. L’objectif étant de les renvoyer par la suite vers des informations plus précises concernant le poste à pourvoir (telle que la fiche de poste).
 
Il s’agit par ailleurs d’un excellent moyen de faire du sourcing (via la recherche avancée). L’employeur n’a qu’à renseigner les mots clés et hashtags en lien avec sa recherche et va être ainsi orienté vers des profils ciblés en réponse à ses attentes.
 
Pour plus d’efficacité, beaucoup d’entreprises favorisent la cooptation en incitant les collaborateurs à partager leurs tweets. Cela élargit davantage le réseau de l’entreprise et va encore une fois venir valoriser la marque employeur en mettant en évidence des collaborateurs concernés et impliqués.
 
De leur côté, les candidats ont la possibilité de tweeter à destination des entreprises pour répondre à une offre ou proposer une candidature spontanée.
 
Ludique, interactif et facile d’accès, Twitter est finalement une plateforme de recrutement qui se distingue par ses contenus courts et attrayants dans une recherche de communication à l’essentiel.
 
Le succès des publications réside dans la capacité d’une entreprise à impacter, à créer le buzz en attirant des candidats d’horizons multiples et variés.
 
La démarche présente malgré tout un certain nombre de limites, comme le fait que le nombre de caractères pour un tweet soit limité à 140. Il n’est pas toujours aisé pour une entreprise de trouver des mots forts et percutants sur un volume aussi concis.
 
Par ailleurs, la recherche du buzz est à la fois le meilleur atout pour l’entreprise mais également son pire danger. Sur Twitter, l’image de marque d’une entreprise peut être valorisée aussi vite qu’on peut la détruire car tout le monde peut tweeter sur ce qu’il veut en rendant l’information accessible à tous. Les bad buzz sont difficiles à maîtriser et ont des répercussions très négatives sur les recrutements et la capacité des entreprises à trouver des talents.
 
Soulignons également que tweeter prend du temps ! Pour se créer une place sur ce réseau, l’entreprise doit tweeter souvent et régulièrement. Le but étant de compter un maximum d’abonnés en publiant des informations attrayantes et diversifiées au contenus originaux et intrigants pour les candidats. Si les informations délivrées par l’entreprise ne sont pas lues et partagées massivement, Twitter ne présente plus d’intérêt pour recruter.
 
Twitter est finalement un mode de recrutement très performant combiné à des méthodes plus traditionnelles. On ne le répètera jamais assez, Bien que les méthodes de recrutement digitales contribuent largement à leur succès et à la performance des entreprises, rien ne peut remplacer le contact réel pour assurer un recrutement réussi.
 
 
Camille MOUCHOT

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire