Recrutement et web 2.0 Candidats, soignez votre e-réputation – Recruteurs, veillez à la non-discrimination Les conseils du cabinet de recrutement Robert Half

par La rédaction

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables…y compris en matière de recrutement ! Quel recruteur – professionnel ou en entreprise, formé ou non à la non-discrimination – n’a pas été tenté de ‘googler’ le nom d’un candidat ?
Il est plus que temps que les candidats potentiels prennent réellement conscience de l’impact de la révolution du web 2.0 dans leur recherche d’emploi… Le cabinet de recrutement Robert Half donne quelques conseils pour éviter aux candidats quelques déboires.

Préambule – Les réseaux sociaux et professionnels consultés pour un recrutement ?
Si ces réseaux sont bel et bien considérés comme un outil de recrutement additionnel (sans pour autant  que les suffrages ne soient élevés), quel usage les managers en charge des recrutements en font-ils concrètement ? Vérifier le profil d’un candidat via Google ou Facebook ou Linkedin ! Les plus enclins à le faire sont les Allemands (75%) suivis par les Néerlandais (72%) alors que les Luxembourgeois (39%) et les Belges (42%) sont les moins adeptes en Europe de cette pratique.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A propos de cette enquête
Ces résultats émanent de l’enquête menée par le Groupe Robert Half en février-mars 2010 auprès de 2.674 responsables ressources humaines et/ou financiers dans 11 pays (dont Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas,  République Tchèque, Suisse) sur la base d’un échantillon représentatif d’entreprises.
Enquête complète disponible pour les journalistes sur simple demande.
 
 
Candidats – 5 conseils pratiques pour cultiver son e-réputation…
 
Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half International France affirme : « Je recommande à tous les candidats – et même à tous les professionnels à l’écoute du marché – de s’inscrire sur les réseaux sociaux professionnels comme Viadeo ou LinkedIn, de suivre et participer aux forums de discussion directement liés au métier qu’ils exercent. Se créer un réseau sur Twitter est également un excellent vecteur pour élargir ses relations professionnelles, être à l’écoute des évolutions de son métier… Un blog professionnel – si il est alimenté très régulièrement et judicieusement – est aussi un excellent moyen pour sortir du lot et montrer son implication. »
 
Bien entendu, le B-A/BA est de « googler » soi-même son nom pour vérifier vers quels liens mène cette recherche. Autre basique – sur les réseaux sociaux, si besoin se créer deux profils : l’un strictement professionnel ; l’autre à usage personnel, sous pseudo et accessible uniquement à la sphère personnelle pour éviter le « mélange des genres ».
 
1/ Participer aux discussions
Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn permettent de rejoindre des groupes de personnes exerçant la même profession pour partager savoir-faire, expertise, retours sur expérience et être au fait des dernières évolutions. Twitter est un excellent canal pour être informé en temps réel des toutes dernières actualités de sa profession et/ou de son secteur d’activité. Comme tous les réseaux, les réseaux sociaux professionnels sont basés sur l’échange, il convient également de partager des informations utiles à tous les membres…
 
2/ Pratiquer la sélectivité
Ce sont les membres d’un réseau qui en font sa qualité et sa force. Avant d’inviter une personne ou de l’introduire auprès des membres de son réseau, il faut bien réfléchir à la pertinence de cette action. Il convient de présenter uniquement des professionnels référents aux membres de son réseau et à solliciter ce réseau à bon escient.  
 
3/ Gérer avec soin les informations de son profil
Il faut veiller à bien remplir son profil et à inclure des « mots-clés » pour aider les internautes à vous trouver sur les réseaux LinkedIn ou Twitter, par exemples. En revanche, si vous utilisez ces réseaux à titre strictement professionnel, il convient d’éviter les renseignements (trop) personnels.
 
4/ (Re)diffuser des informations pertinentes
Retwitter les messages d’autres internautes ou diffuser à son réseau des articles ou contributions pertinentes en mettant toujours en valeur la source permettent de renforcer votre réseau, d’augmenter notoriété et visibilité.
 
5/ Effectuer régulièrement un audit
Les politiques de protection de la vie privée des médias sociaux peuvent évoluer au cours du temps. Il est donc raisonnable et même prudent de s’assurer régulièrement que les informations personnelles ne sont pas accessibles à la sphère professionnelle. Il existe des paramètres de confidentialité permettant d’autoriser ou non l’accès à une partie ou à la totalité des informations personnelles.
 
Recruteurs – quelques précautions dans l’usage des réseaux sociaux
 
Olivier Gélis ajoute : « Toutes les étapes d’un recrutement doivent obéir strictement aux principes de non-discrimination. Pour éviter tout abus, chaque recruteur – professionnel ou en entreprise –doit bénéficier d’une formation à la non-discrimination comprenant un volet sur les réseaux sociaux. »
 
Les réseaux sociaux personnels font partie de la sphère privée
Le recruteur doit donc s’interdire la consultation des réseaux sociaux personnels (Facebook, Copainsdavant…), y compris pour identifier ou entrer en contact avec de nouveaux talents. Son rôle peut également aller plus loin. Tout recruteur devrait conseiller aux candidats de veiller à la protection de leurs données personnelles car il existe des moyens très simples pour limiter l’accès à son profil sur les réseaux sociaux personnels.
 
Les données à caractère personnel ne doivent pas être prises en compte…
…y compris lorsqu’elles apparaissent sur des réseaux sociaux professionnels.
 
Les professionnels du recrutement doivent partager leur savoir-faire avec tous les acteurs – candidats, directions des ressources humaines en entreprises, managers en charge de recrutements… – pour faciliter et généraliser le bon usage des réseaux sociaux.
 
Olivier Gélis conclut : « Les réseaux sociaux professionnels – comme Linkedin ou Viadeo – sont en passe de devenir un élément incontournable dans le cadre d’un recrutement, du côté des candidats comme du côté des recruteurs. Je pense que les réseaux sociaux professionnels sont une formidable opportunité pour le marché du recrutement pour peu que leur utilisation soit raisonnée. »
 
 
A propos du groupe Robert Half :
– Fondé en 1948,
– Leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé,
– Coté à la Bourse de New York,
– Implanté en France depuis 1989,
– Intervient sur tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et fiscal ainsi que de l’assistanat et du secrétariat,
– Présent à Paris, La Défense, Versailles, Saint-Denis, Massy, Lyon, Nantes, Lille et Aix-en-Provence,
– Compte plus de 360 bureaux dans le monde (Etats-Unis, Canada, Europe, Australie, Asie, Nouvelle-Zélande)
Son site Internet : www.roberthalf.fr
Pour suivre Robert Half sur Twitter : http://twitter.com/RobertHalfFR

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire