Les candidats veulent moins de CDI et beaucoup plus d’intérim

par La rédaction

En 2016, les demandeurs d'emploi ont demandé 36,8% de contrats d'intérim en plus par rapport à 2015. En parallèle, la demande de CDI a chuté de 18,6%*. Ainsi, ces chiffres confirment la tendance présentée il y a quelques mois par les experts de PageGroup : que ce soit au sein des entreprises ou chez les travailleurs, l'intérim séduit de plus en plus les Français.

L’intérim qualifié : un réel choix dans un parcours de carrière                                                              

Selon une étude Page Personnel publiée en mai 2016, les Français n’envisagent plus l’intérim comme moyen unique de conserver leur employabilité ou de gagner en expérience, mais comme réel choix dans un parcours de carrière. Preuve étant qu'en France, 81% des employeurs et 2 candidats sur 3 jugent le travail temporaire comme positif ou très positif. 

« L’image de l’intérim n’a jamais été aussi positive auprès de ceux qui le pratique au quotidien, qu’ils soient employeurs ou intérimaires. Dans un monde où les frontières s’effacent, les missions des intérimaires spécialisés deviennent aussi diverses et complexes que celles de leurs homologues permanents : les intérimaires spécialisés sont ainsi très appéciés pour leur souplesse et leur autonomie. Il y a désormais un marché de l’emploi unique, et si les différents types de contrats offrent une réponse à chaque problématique, il ne faut pas les opposer. C’est la vision du travail qui prime. »

Isabelle Bastide, Présidente Directrice Générale de PageGroup France – Page Executive, Michael Page, Michael Page Interim Management, Page Personnel.

En effet, les missions intérimaires changent et les recruteurs ont aujourd’hui des attentes plus importantes qu’auparavant : ils cherchent des profils d’experts plus autonomes (89%), capables de s’adapter rapidement (70%) et de collaborer en transverse avec les autres services (88%).

Des missions plus complexes qui séduisent de plus en plus de salariés expérimentés.

Ainsi, l’âge moyen des salariés intérimaires en France est de 37 ans, 85% possèdent un diplôme universitaire (licence, master, MBA) et près de la moitié d’entre eux cumulent 10 ans d’expérience professionnelle.

Par ailleurs, 60% des salariés travaillant en intérim depuis 10 ans estiment que leur carrière a évolué et aujourd’hui, 19% des salariés intérimaires déclarent avoir des responsabilités managériales.

Ces données ne sont pas propres à la France puisqu’à l’échelle internationale, 95% des répondants ont plus de 30 ans et plus de 8 sur 10 déclarent avoir plus de 5 ans d’expérience. Ces résultats peuvent surprendre, le travail temporaire est souvent perçu comme étant l’apanage des jeunes gens à la recherche d’un emploi ou d’expérience.

* Source : Qapa.fr 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire