Choix d’un cabinet de recrutement : les 3 conseils dont il faut se méfier

par La rédaction

Vous trouverez de nombreux conseils sur la toile pour séparer le bon grain de l’ivraie,  auprès de spécialistes RH comme de cabinets de recrutement qui veulent se démarquer ou pratiquent le dumping. Plus ou moins censés, certains d’entre eux sont, à mon avis, trop simplistes voire erronés. Explications.

 

Les cabinets de recrutement ont en général un argumentaire commercial bien rôdé.

Ils vous le diront tous : « Le recrutement est un investissement important et de long terme qui justifie l’expertise d’un professionnel dont le coût sera largement amorti par la qualité du service rendu. »

 

Sauf que, comme dans toute profession, il existe des brebis galeuses :

 

  • des opportunistes qui s’octroient le titre de professionnels du recrutement et s’improvisent spécialistes d’un secteur en forme au gré de la conjoncture,
  • des cabinets qui traitent avec désinvolture leur « matière première », à savoir les candidats, en clamant sans rire : « les candidats sont nos futurs clients »,
  • ce que j’appelle les « divas du métier » qui comptent sur vous pour continuer leur train de vie pharaonique,
  • des cabinets qui ont pour politique de chasse de présenter à leurs différents clients les mêmes étalons gagnants en les débauchant régulièrement
  • des consultants qui encaissent l’acompte et ne se sentent pas redevables du moindre résultat.

 

En faisant appel à un mauvais cabinet de recrutement, c’est toute votre entreprise qui risque d’en pâtir.

Les risques sont dans ce cas multiples : plusieurs mois perdus pour effectuer le recrutement et pour former la personne, une image désastreuse en interne et une perte de motivation, un manque à gagner puisque le poste stratégique est vacant et que cela ne permet pas de réaliser le chiffre d’affaires souhaité, un coup dur à votre réputation d’employeur exemplaire.

 

Le choix d’un bon professionnel est donc primordial. Pour bien le choisir, mieux vaut donc éviter de suivre certains conseils que j’ai pu voir sur Internet.

 

J’en ai retenu trois, que je trouve simplistes ou erronés :

  1. Ne jamais verser d’acompte sous prétexte que les cabinets bénéficient de tarifs d’annonces à prix cassés
  2. Ne jamais accorder d’exclusivité sous prétexte que le consultant va s’endormir sur cette garantie
  3. Toujours négocier pour ne jamais excéder 10 à 15 % du salaire annuel brut sous prétexte que le web a fortement réduit le coût de recherche des cabinets.

 

Mes réponses :

1. L’acompte peut garantir le travail sérieux de l’équipe de chasse

Oui, Internet a réduit les frais pour passer une annonce d’emploi sur un site, oui les cabinets de recrutement disposent de package avantageux.Mais si vous faites appel à un cabinet de recrutement, ce n’est pas uniquement pour passer des annonces, non ??

 

Un cabinet de recrutement digne de ce nom ne se contente pas de passer des annonces. Il dispose d’une banque de CV normalement mise à jour régulièrement, il fait travailler son armada de chargés de recherche et de consultants pour dénicher la perle rare.Certains cabinets ont un ratio de 1, 2 voire 3 chargés de recherche pour un consultant, soit 4 personnes pour travailler sur votre recherche. Les bons chasseurs agissent en meute. Pour lancer la chasse et pouvoir payer tout ce petit monde, un acompte est nécessaire. C’est une garantie de sérieux, qu’ils devront bien évidemment justifier, qui permet de bien débuter un contrat.

 

Après, ne diabolisons pas non plus : des cabinets travaillant au succès réalisent de très belles performances et ravissent les entreprises sur le long terme. Chacun peut donc trouver chaussure à son pied.

 

2. L’exclusivité pour ne pas nuire à votre réputation auprès des candidats

La majorité des cabinets jure leurs grands dieux qu’ils ne dérogeront jamais au principe de l’exclusivité. Ils peuvent décider de travailler au succès mais voudront toujours l’exclusivité.Cela rejoint l’idée précédente de choisir d’enrôler leur équipe dans une mission sérieuse et d’y mettre les moyens. Il faut rétribuer le personnel à sa juste valeur.Pour vous, cela permet de conserver une image de sérieux auprès du public.

Que pensera un candidat s’il est contacté, harcelé, par plusieurs cabinets pour une mission dans une même entreprise ?

 

3. La juste valeur, pas du discount

Oui des cabinets vous font payer leur beau train de vie. Oui, il faut veiller scrupuleusement à payer le moins cher possible, mais en aucun cas au détriment de la qualité.

Méfiez-vous des cabinets qui ne mettent en avant que leur politique tarifaire. En pleine crise, des cabinets mettent en avant leur prestation low-cost. Le dumping peut marcher pour certains clients qui seront ravis d’acheter discount : il y a des acheteurs pour cela. Faire du dumping pour gagner du contrat : non.

 

Pascale Kroll

 

www.rhadvisor.com, premier comparateur de professionnels du recrutement

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire