Cadres et dirigeants français n’ont pas peur de quitter l’Europe pour un nouveau poste

par La rédaction

38% des cadres et dirigeants quittant la France dans le cadre d’un nouveau poste rejoignent un pays en dehors de l’Europe.

 

D’après une étude du site carrière pour managers et dirigeants Experteer, ( www.experteer.fr ), réalisée en collaboration avec OMIS Research (qui a observé le changement de poste de plus de 70 000 candidats inscrits sur Experteer), les profils de haut niveau français n’ont pas peur de quitter la France pour une nouvelle aventure professionnelle en dehors de l’Europe. C’est la Suisse qui, en Europe, importe le plus de profils de haut niveau venant de l’Hexagone. Cependant, la France fait toujours rêver les cadres et dirigeants puisqu’elle se caractérise par un gain net de profils de haut niveau en hausse.

 

Les cadres et dirigeants français quittent plus souvent l’Europe que leurs homologues européens

 

Parmi l’ensemble des profils étudiés, ce sont les cadres et dirigeants français qui ont le plus tendance à quitter l’Europe pour un nouveau poste. En effet, 38% des profils de haut niveau ayant laissé la France derrière eux pour un nouveau challenge professionnel ont rejoint un pays en dehors de l’Europe, contre 32% des profils espagnols, 29% des profils allemands, 28% des profils italiens et 20% des profils anglais.

 

« Historiquement, les compétences linguistiques des Français sont souvent critiquées mais cela est de moins en moins le cas et il est intéressant de voir que ce sont eux qui optent le plus souvent pour une nouvelle expérience professionnelle en dehors de l’Europe », souligne Monica Perez, Directrice Régionale chez Experteer. « Cela démontre une curiosité professionnelle et culturelle certaine. »

 

La France : toujours attractive pour les cadres et dirigeants

 

Sur l’ensemble des cadres et dirigeants français ayant changé de poste, 90% sont restés en France. La France fait donc toujours preuve d’une grande attractivité pour les profils de haut niveau. L’étude met par ailleurs en avant que la France bénéficie d’un gain net de profils de haut niveau de 20%. Celui-ci est en hausse par rapport à 2008/2009 où il était de 13%. Le premier pays exportateur de professionnels hautement qualifiés vers la France est le Royaume-Uni et les trois branches d’activité françaises qui attirent le plus les profils de haut niveau étrangers sont la construction de véhicules (15% des profils ayant rejoint la France l’ont fait pour un poste dans cette branche), le commerce (14%) et le conseil (14%). Enfin, de l’étude ressort que 42% des cadres et dirigeants qui rejoignent la France pour un nouveau poste vont à Paris, contre 38% en 2008/2009.

 

La Suisse : destination européenne préférée des cadres et dirigeants français

 

L’étude montre également que la Suisse reste le pays le plus apprécié des cadres et dirigeants français qui partent à l’étranger dans le cadre d’un nouveau poste. 18% des profils de haut niveau ayant quitté la France au cours de l’étude ont en effet rejoint ce pays alpin pour un nouveau challenge professionnel. Ce résultat est le même que celui observé en 2008/2009.

 

Cependant, à l’échelle internationale, la Suisse gagne en attractivité : en 2008/2009, son gain net de profils de haut niveau était de 30% contre 50% pour l’étude actuelle. « Cette attractivité croissante de la Suisse s’explique notamment par le fait qu’il s’agit d’un pays qui reste stable, avec un tissu dense de petites et moyennes entreprises flexibles et le siège de nombreuses entreprises multinationales », met en avant Monica Perez.

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire