Quelles sont les réflexions à avoir pour choisir sa solution de gestion du recrutement ?

par La rédaction

 

Etant donné l’impact que peut avoir le choix d’une solution de gestion du recrutement, particulièrement lorsque cette activité représente le cœur de métier de la structure, les critères de sélection doivent dès le départ être judicieusement choisis afin d’éviter toute mauvaise surprise. Fonctions, architecture et budgets, voici quelques éléments-clés pour faciliter votre choix.

 

Quelles fonctions peut-on attendre d’un logiciel de gestion du recrutement ?

Pour « gérer le recrutement » il est nécessaire de : réceptionner et dépouiller les CV, les classer, rechercher ceux qui correspondent le mieux au poste à pourvoir, répondre aux candidats puis le cas échéant, reformater le CV suivant une identité visuelle choisie, générer un contrat et enfin affecter le candidat. Beaucoup de solutions prennent en charge toutes ces fonctionnalités, mais l’une d’elles est plus particulièrement importante : l’analyse et le parsing du CV. Cette opération consiste à effectuer une catégorisation des informations s’y trouvant afin de les ventiler dans les différents champs de la base de données, et ce, quelle que soit la façon dont il a été rédigé. C’est de cette opération que dépend ensuite la qualité des opérations de recherche, de scoring et de matching.

 

L’architecture du logiciel

Il y a là deux possibilités : le service en ligne (SAAS ou on-demand) et le logiciel traditionnel (desktop ou on-premises). Il faut alors savoir que sur les services en ligne, les données sont hébergées chez un prestataire et le client est soumis à un abonnement mensuel, ce mode d’architecture est privilégié pour ceux qui souhaitent gérer un front-office (un job-board) sur lequel les candidats gèrent leur profil. A l’inverse, un logiciel on-premises rend l’utilisateur non tributaire d’un hébergeur et fait l’acquisition de licences d’exploitation du logiciel qu’il fait évoluer suivant son souhait, ce mode d’architecture correspond davantage à une utilisation en back-office. Seuls le recruteur et ses collaborateurs y ont accès, et non les candidats.

 

Le coût de la solution
 

Le premier réflexe concernant les coûts est d’abord d’effectuer un calcul sur une période significative d’exploitation du logiciel ou du service. Ainsi, il est possible de se rendre compte rapidement du modèle économique le plus avantageux et le moins contraignant. A noter qu’entre un abonnement et une acquisition de licences, sur une période de 3 ans, la licence est presque toujours moins onéreuse que le service en ligne.

Ce que propose CVTracker, logiciel de gestion du recrutement à télécharger.

 

Semantis développe depuis plus de 10 ans CVTracker, logiciel à télécharger muni d’un moteur d’analyse sémantique qui a su évoluer au fil des années. Pour répondre aux besoins de mobilité de ses clients, Semantis a lancé une fonctionnalité innovante appelée le Web Access. Cette dernière permet aux professionnels du recrutement, utilisateurs de CVTracker, d’accéder directement à leurs données à distance via une tablette tactile, un PC ou MAC portable connecté. Ainsi les données restent hébergées chez l’utilisateur qui peut, en dehors de son bureau, consulter sa CVthèque, accéder à sa base de contacts ou encore visionner ses prochains RDV. La tablette numérique peut alors servir, par exemple, de support lors d’un entretien.

De plus, si le recruteur s’absente dans un lieu qui ne permet pas un accès facile à Internet, il peut aussi synchroniser sa base de données sur son PC portable.

 

CVTracker et les nouvelles fonctionnalités proposées par Semantis seront présentées lors du salon SOLUTIONS RH, Porte de Versailles les 18, 19 et 20 mars prochains.

Test immédiat et demande de démonstration de CVTracker à partir du site de Semantis.

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire