Qualité de vie au travail : des entreprises de moins en moins convaincues !

par La rédaction

Nous vous en avons souvent parlé : il existe de nombreuses actions pour développer la qualité de vie au travail des salariés. Et chaque entreprise y va de ce qu’elle peut faire ! Néanmoins, il s’agit d’une démarche considérée comme préventive qu’il convient de ne pas prendre à la légère. Où en sont les entreprises sur le sujet aujourd’hui ? Explications !
 
Dans un premier temps, voici la définition que donne l’ANI de la qualité de vie au travail : «un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement, qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué». Cette définition date de 2013 !
Ainsi, le bien-être, la qualité ainsi que la santé au travail sont aujourd’hui des leviers incontournables pour améliorer la productivité des salariés mais pas que ! En effet, cela permet également de rendre les collaborateurs « heureux » de travailler ! D’ailleurs, depuis quelques années, le sujet a envahi les réunions de travail.
 
Notez-le : toutes les entreprises sont concernées par la qualité de vie au travail car elles y retrouvent des enjeux sociétaux, de marché et liés à la nature.
 
De plus, nous vous l’avons déjà expliqué à plusieurs reprises, il existe plusieurs manières d’améliorer la qualité de vie au travail des salariés. Et d’ailleurs, de nombreuses entreprises sont actives sur le sujet. En effet, en 2019, les entreprises sont engagées activement dans cette démarche pour fidéliser leurs collaborateurs au maximum mais également dans le but de devenir beaucoup plus stratégiques que les entreprises concurrentes.
De toutes les manières, dans le domaine de la qualité de vie au travail, il n’existe aucune solution miracle si ce n’est la mise en place de solutions pour améliorer le quotidien des collaborateurs mais pas seulement ! En effet, l’implication de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise est également primordiale ! Est-ce un pour autant un investissement rentable ? les salariés sont-ils tout de même plus heureux et plus productifs ? Est-on certain du résultat ?
 
Notez-le : une étude récente a mis en évidence le fait que la qualité de vie au travail était un gage de performance reconnu !
 
Néanmoins, s’il y a quelques années, il y avait une effervescence sur le sujet. Aujourd’hui, il semblerait que cela passe au second plan. D’ailleurs, il convient également de rappeler qu’en 2018, 42% des français soutenaient que leur bien-être au travail n’était pas assez mis à l’honneur.
 
D’une manière générale, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il existe encore des entreprises qui maintiennent encore à ce jour leur engagement, en tous les cas, celles qui sont engagées dans une ou plusieurs actions préventives. Ces dernières ont compris qu’il fallait impérativement comprendre les bienfaits. Et cela n’est pas une mince affaire ! En effet, il faut du temps et des moyens.
 
Attention : il faut impérativement comprendre que la qualité de vie au travail ne s’improvise pas ! En effet, elle se travaille !
 
Aussi, il est important de rappeler que le DRH est le « garant » de la qualité de vie au travail de l’ensemble du personnel. Alors oui, une lourde tâche pèse sur ses épaules !
 
Finalement, ce qu’il faut retenir, c’est que pratiquement toutes les entreprises se sont emparées du sujet mais nous constatons tout de même que les entreprises dans lesquelles les salariés s’épanouissement le plus sont celles qui rapportent le plus d’argent. Affaire à suivre donc…
 
Yasmine BELHO

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire