Transitions collectives : se reconvertir dans un secteur qui recrute

Dans le cadre de France Relance, le gouvernement soutient le dispositif “Transitions Collectives”. Le but est simple: accompagner les entreprises en perte d’activité. Il est aussi question de la reconversion des salariés pour des secteurs qui recrutent. Un premier projet a vu le jour entre les groupes Derichebourg et Korian.

Vers une reconversion des salariés volontaires

Les deux groupes sont ainsi les premiers en France à utiliser le dispositif. “Les salariées volontaires du groupe Derichebourg suivront ainsi une formation rémunérée d’une durée de 14 mois pour se reconvertir vers le métier d’aide-soignante”, souligne ainsi Elisabeth Borne, ministre du Travail.

Dans le cadre de “Transitions Collectives”, ces salariées seront recrutées en CDI par le groupe Korian après l’obtention de leur diplôme d’état.

“Je me réjouis de voir le dispositif « Transitions Collectives » devenir réalité. Grâce au projet des groupes Derichebourg et Korian, des dizaines de salariées vont pouvoir s’engager dans une reconversion vers un secteur où les besoins de recrutement ne manquent pas, sans avoir à connaître le choc du licenciement”, s’est aussi félicitée la ministre.

En effet, en plus de ne pas subir un licenciement sec, les futures aides soignantes seront rémunérées tout au long de leur formation. Le projet le finance en effet sur la base d’un temps plein.

Transitions collectives : Quel financement pour quelles entreprises?

Ce dispositif pour la reconversion des salariés est ouvert à toutes les entreprises en difficulté. Le ministère du Travail a d’ailleurs profité de l’annonce d’un premier projet pour le rappeler.

Ainsi, les parcours de reconversion des salariés sont financés en fonction de la taille de l’entreprise. Évidemment, il faut que la reconversion soit faite vers un métier porteur. L’Etat finance alors 100% des projets de reconversion pour les entreprises de moins de 300 salariés. Pour les firmes de 300 à 1000 salariés, le financement s’élève à 75%. Enfin pour les entreprises de plus de 1000 salariés, les projets reçoivent une aide à hauteur de 40%.

“Le dispositif de « Transitions Collectives » est une innovation sociale majeure au service des salariés, des entreprises et des territoires. J’invite toutes les entreprises qui connaissent une baisse d’activité à s’en saisir”, a ajouté la ministre du Travail.

 
Elsa Taillandier

Articles RH en relation

Clôture de la semaine de la QVCT

Les nominations de la fonction ressources humaines – Juin 2022

De la QVT à la QVCT, on vous dit tout