Portrait : Rémy Delabays, DRH du pôle Végétal du Groupe Sofiprotéol

par La rédaction

 

Depuis maintenant 20 ans, Rémy Delabays évolue dans le secteur RH avec une soif d’apprendre aussi vitale que celle d’être pleinement acteur de la fonction. D’Emerson Electric à Lisi Aerospace en passant par Bouygues Construction et aujourd’hui Sofiprotéol, ce guitariste aiguisé – dans le privé – à su jouer sur toutes les gammes pour appréhender sans fausse note, l’ensemble du spectre RH. Portrait.

 

Avant de s’intéresser à l’Homme, à ses potentiels et ses perspectives d’évolution au service de l’entreprise, Rémy Delabays a d’abord placé la Terre au cœur de ses intérêts. Issu d’un parcours atypique ce caméléon débute en effet ses études par un cursus de cinq années dans le domaine de l’Horticulture (BP- BTS), avant se diriger vers la Psychologie du travail (Maîtrise), puis les Ressources Humaines (DESS).  « Mes choix ont été le fruit des rencontres qui ont jalonné mon parcours » analyse-t-il. C’est son grand-père, jardinier dans un orphelinat qui lui a transmis sa passion de la terre et l’envie dans un premier temps d’évoluer dans ce secteur. Puis, c’est une rencontre avec un bénévole d’une association humanitaire, œuvrant auprès de jeunes en difficulté, dans laquelle il s’est investi, qui l’a conduit vers des études de Psychologie. « Le choix de finaliser mon cursus par les Ressources Humaines s’est fait, post-maîtrise, lors de mon service militaire, effectué à l’école navale, en tant qu’aspirant psychologue. Là-bas, j’ai côtoyé un collègue qui venait de finir un DESS en RH. Cela m’a semblé être une suite d’étude cohérente, qui s’est confirmée via une rencontre avec Jean-Francois Bonassi, l’actuel directeur de la Performance Rh du groupe Suez Environnement, que je considère encore aujourd’hui comme mon mentor », précise-t-il. 

 

"Mon leitmotiv a toujours été d’avoir un spectre global et concret de la fonction RH"

 

Dès la fin de ses études, Remy Delabays envisage le domaine des RH comme un territoire d’exploration, à la fois riche et complexe dont il souhaite connaitre tous les rouages. Aussi l’exhaustivité de ses expériences professionnelles, des secteurs, des tailles, des cultures et des types d’entreprises dans lesquelles il évoluera par la suite, n’auront d’autres vocations que de développer son savoir-faire. « Mon leitmotiv a toujours été d’avoir un spectre globale et concret de la fonction RH », insiste-t-il. S’il débute comme adjoint au chef du personnel, dans le groupe alsacien Schlumberger, où il se charge du recrutement, de la gestion des stagiaires et de la  formation ;  il poursuit dans le groupe américain Emerson Electric, au poste de responsable Emploi Formation, puis de responsable RH. Une fonction qu’il occupera par la suite au sein de Plastic Omnium, où au cœur même d’une usine de production, il découvrira le Lean Manufacturing, négociera les 35 heures et vivra sa première grève… « Après cinq années dans cette entreprise, j’ai rejoint Bouygues Construction, en tant que directeur du Développement RH de la filiale ETDE. Puis j’ai vécu ma première expérience internationale en gérant, au poste de DRH, une division du groupe Rexam, le leader mondial du packaging, qui rassemblait 2300 collaborateurs en France, en Chine et aux Etats-Unis » se souvient-il. S’il lui reste à appréhender l’élaboration globale d’un service RH, cette opportunité lui est confiée au sein de Lisi Aerospace. « Au cœur de la division aéronautique, j’ai créé de A à Z, la fonction RH, puis je suis devenu le DRH de Lisi Aerospace. Parmi mes missions : la mise en place, la coordination, et l’animation de la stratégie RH, à travers des acquisitions d’entreprises à l’international, ayant doublé le nombre d’effectifs de l’entité », détaille-t-il.

 

"Etre acteur du changement c’est aussi améliorer les conditions de mobilité, en créant de la transversalité"

 

Depuis 2013, Remy Delabays est le DRH du pôle Végétal du Groupe Sofiprotéol qui regroupe 4000 collaborateurs, au cœur de trois entités : Saipol/Expur (leader mondial de la production de biodiesel et de glycérine végétale), Oléon (leader européen de la chimie renouvelable) et Lesieur (leader français des huiles alimentaire). « Si le pôle s’est constitué par le rachat d’entreprises très autonomes, ma mission est aujourd’hui de créer un groupe et une véritable synergie. Cela passe par professionnaliser davantage la fonction RH, en améliorant son efficacité et son expertise, dans le but d’agir comme un véritable business partner » précise-t-il. Les enjeux : conduire l’entreprise vers l’excellence en accompagnant sa transformation stratégique à travers la mise en place d’organisations cibles, de plans de succession, de management des talents, de programmes de formation (…). « Etre acteur du changement c’est aussi améliorer les conditions de mobilité, en créant de la transversalité. Soit, plus concrètement, de permettre à nos collaborateurs de passer, par exemple, au cours de leur carrière de Lesieur à Oléon ou de Saipol/Expur à Lesieur, voire de passer du pôle Végétal, au pôle Animal. Il s’agit d’établir du lien entre les différents business, afin de créer un vrai sentiment d’appartenance au groupe », affirme Remy Delabays…  Un groupe, une entité, des valeurs communes autour d’un projet. Un groupe comme celui qu’il compose avec ses amis musiciens, hors travail, tous issus d’univers et de milieux différents. « Mais qui aiment à se retrouver autour d’une passion commune… », conclut l’artiste au regard du DRH.   

Gérald Dudouet

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire