Que peuvent faire les entreprises par rapport à la santé mentale de leurs salariés ?

par La rédaction

Selon les statistiques, une personne sur cinq souffrira d’une maladie mentale au cours de sa vie. À ce titre, les maladies mentales sont aujourd’hui, la principale cause d’absentéisme au travail. En 2009, l’Institut de Veille Sanitaire (INVS) recensait un quart des hommes (24 %) et 37 % de femmes concernées par le « mal-être » au travail. Le « job strain » quant à lui, faisait également des dégâts avec près de 20% d’hommes et 28,2% de femmes concernés.
Souffrance psychique entraînant une maladie à caractère professionnel, problème d’alcool, risque suicidaire… la liste est longue. Que peuvent faire les entreprises par rapport à la santé mentale de leurs salariés ?

 

Éduquer les salariés par rapport à la santé mentale

En raison des divers problèmes auxquels elle se rapporte, la santé mentale génère de nombreuses idées reçues et des amalgames à foison. Protéger la santé mentale des salariés, c’est d’abord en parler avec eux afin de les éduquer et de les soumettre à des tests de dépistage en vue d’identifier les facteurs de risque et les traitements requis. Au niveau des supérieurs hiérarchiques, il convient également de sensibiliser les managers aux risques de problèmes de santé mentale de leurs subalternes en leur indiquant l’attitude à observer et les solutions envisageables. À ce titre, la communication entre managers et salariés peut être déterminante et encourager ces derniers à faire part d’éventuels problèmes à leurs responsables, bien avant qu’il soit trop tard.

Les programmes d’assistance aux employés

Directement venus des Etats-Unis, de nouveaux outils ont commencé à faire leur entrée en France : c’est le cas notamment des programmes d’assistance aux employés (PAE). Ces programmes prennent la forme de dispositifs de conseil et d’accompagnement psychologique et plus des trois quarts des sociétés américaines ayant déployé ces programmes constatent une réduction de l’absentéisme et des dépenses de santé.

Faire du bien-être des salariés une priorité

La santé mentale des individus peut être améliorée par le biais d’exercices physiques, d’une alimentation saine et d’une participation régulière aux activités de loisirs. Toutes ces actions peuvent faire l’objet d’incentives mis en place par les entreprises au profit de leurs salariés auxquels on propose de participer à des programmes de bien-être, un endroit pour faire de l’exercice au bureau, des moments de détente faisant place à l’exercice physique…

Faire intervenir des spécialistes en entreprise

L’intervention de thérapeutes sur le lieu de travail pour des ateliers d’une demi-journée à raison de plusieurs fois par an permet de travailler sur la réduction du stress, la méditation et booster la résilience des salariés. Une initiative dont le retour sur investissement se concrétise par une économie à long terme qui permet également aux salariés d’atteindre leur potentiel.

Soutenir les efforts des salariés qui souhaitent obtenir de l’aide

Lorsque les individus font la démarche de suivre un traitement pour leurs problèmes de santé mentale, l’employeur a tout intérêt à les soutenir de manière positive. Ceci se traduit par des horaires de travail plus flexibles permettant aux employés de se rendre à leur rendez-vous, l’ajustement de certains jours de travail et surtout, l’information aux salariés qu’ils ne seront pas pénalisés pour le temps passé à prendre en charge leur santé mentale.

Marilyn GUILLAUME