Mastère en Conseil et Management des Systèmes d’information

par La rédaction

L’évolution rapide des technologies de l’information et de la communication transforme en profondeur l’organisation des entreprises. A la croisée de l’informatique, des hommes et des organisations, le management des systèmes d’information est un des leviers majeurs de l’amélioration de la performance des organisations. L’ESCEM a lancé le Mastère en Conseil et Management des Systèmes d’information pour répondre à l’évolution des métiers liés aux SIRH.

My RH Line a rencontré, François Silva, directeur de cette formation.

MyRHLine : Pouvez-vous nous présenter l’Escem où vous êtes professeur de Ressources Humaines et Managament ?

François Silva : L’ESCEM est grande Ecole de commerce (2 labels internationaux), présente à Tours, Poitiers et Paris. Elle propose d’un côté une formation initiale et de l’autre une formation continue.
Nous proposons différents MBA et Mastères Pro pour des exécutifs, des cadres souhaitant évoluer dans leur carrière professionnelle. Dans le cadre de ces MBA, il y a MBA SIRH dont je suis responsable, sur lequel nous proposons une formation d’une année en alternance toutes les 2 ou trois semaines sur Paris.

M.R.L. : Pourquoi créer une telle formation ?

F.S. : La fonction SIRH est une fonction nouvelle qui a une petite dizaine d’années et qui s’affirme comme une mutation des technologies et du métier technologique. Les entreprises recherchent des cadres capables de mettre en œuvre les solutions qui améliorent leurs performances. Aujourd’hui, les outils sont de plus en plus informatisés. La fonction RH a beaucoup évolué.
Prenons l’exemple du reporting qui n’existait pas il y a encore 5 ans, car les informations RH ne pouvaient pas être capitalisées et centralisées. Maintenant, c’est possible depuis le début des années 2000. Le SIRH recouvre aujourd’hui la façon dont les outils RH vont permettre de mieux organiser la diffusion de l’information, de mieux la restituer avec des gains de productivité considérable.
L’objectif de ce Mastère est de préparer des cadres à déployer des solutions de haut niveau pour des entreprises mondialisées souhaitant répondre aux exigences de leurs clients.
C’est un outil très important, de mesure pour un DRH, dont les informations peuvent être croisées avec d’autres informations de l’entreprise, financières, commerciales, marketing, par établissement… c’est une grande richesse.
Nous pouvons également citer l’exemple de l’entretien individuel qui s’est développé aussi. En 2 ans, près de la moitié de ces entretiens se sont informatisés. L’information collectée peut être traitée, gérée et entrer dans un suivi, que ce soit en formation, évolution de carrière, définition de suivis mensuels ou trimestriels des objectifs.
Nous pourrions également parler du recrutement, du e-learning.
Progressivement, toutes les fonctions RH commencent donc à avoir des outils informatiques et cela devient un élément structurant, c’est-à-dire qu’il permet de mieux réagir, d’offrir de l’information, de la personnaliser et la donner en temps réel. En qualité stratégique, cela devient un élément très important.

M.R.L. : A qui s’adresse-t-elle ?

F.S. : Ce programme correspond aux attentes d’un grand nombre de sociétés de services, d’éditeurs de logiciels et de leurs clients.
Ce MBA s’adresse donc à des salariés, des gens qui souhaitent évoluer. Ils viennent des métiers de l’informatique auprès des SSII ou d’éditeurs pour environ 2/3 et un petit 1/3 vient des fonctions RH. Ils suivent un tronc commun, et les personnes issues de la fonction RH recevront l’option correspondant à l’informatique et celles issues des métiers de l’informatique recevront un complément de formation sur les fonctions RH.
Elle s’adresse aussi à des étudiants qui peuvent trouver des stages en entreprises pendant cette formation.

M.R.L. : Qu’elle est sa durée ?

F.S. : Elle dure une année en sachant que c’est une formation en alternance, avec des modules tous les mois. Il y a un mémoire à rédiger à la fin sur une problématique existant sur leur terrain puisque ce sont des gens qui sont en poste.

M.R.L. : Quelles sont les conditions d’accès ?

F.S. : Les candidats sont titulaires d’un diplôme de niveau Bac+4 (Master I), ou d’un diplôme étranger équivalent au diplôme
français sous réserve de validation.
Les épreuves se composent d’un examen de dossier (dont examen du CV) et d’un entretien de 45 minutes avec un jury composé d’un représentant extérieur issu de la profession, du responsable de la formation et/ou d’un professeur de l’ESCEM.
A l’issue de cette formation, les diplômés pourront postuler aux fonctions de chef de projet en organisation, consultants, chef de projets Intranet/web 2.0, ingénieurs d’affaires en conseil ou dans l’édition de logiciels, marketing de produits de haute technologie…
Propos recueillis par Anne-Sophie Duguay
Contact :
Christelle Dany
01 43 20 98 94
ESCEM – Tour CIT
3, rue de l’arrivée
75749 Paris Cedex 15
www.escem.fr/e3/

 

© Crédits photos : D.R.

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire