Les DRH ont besoin d'un outil neutre et indépendant pour les aider à choisir leur partenaire recrutement

par La rédaction

L’avis de Pascale Kroll,  journaliste intervenant dans le domaine des RH depuis plusieurs années. Vous qui connaissez bien le marché de l’emploi et l’univers des cabinets de recrutement et de chasse, quels sont selon vous les principaux besoins des DRH pour répondre à leur problématique de recrutement ?

Le constat est simple : jamais les entreprises qui veulent recruter n’ont à ce point été submergées d’informations. Elles ont accès à pléthore d’offres de prestataires (jobboards, réseaux sociaux, cabinets de recrutement, agences d’intérim, conseil RH, agences de communication…) pour répondre à leur demande. Il y a de nombreux acteurs mais leur offre s’est complexifiée et leur image avec. Les agences d’intérim font du placement. Les réseaux sociaux initialement orientés business s’orientent vers les RH. Quelles différences y’a-t-il aujourd’hui entre un cabinet de conseil en ressources humaines et un cabinet de recrutement qui pratique le conseil RH à tout va ? Les prestataires étoffent leur offre au gré des opportunités d’affaires. Résultat : l’information est noyée et ce ne sont pas toujours les prestataires les plus indiqués qui sont retenus.

Le marché du recrutement est actuellement reparti. Les entreprises qui avaient gelé leurs embauches, et donc leur veille de prestataires, sont à nouveau attentives à trouver leur partenaire.

Elles n’ont plus besoin d’un énième prestataire. Elles ont besoin de clarifier l’offre existante afin de faciliter leur prise de décision, et cela dans des délais de plus en plus courts.

Pour cela, il leur manquait une information neutre, indépendante, qui permette d’aider le DRH à choisir et au prestataire de recrutement le plus légitime pour une mission de se faire connaître. Au delà d’un simple annuaire recensant les prestataires, il fallait un outil qui permette de choisir simplement son partenaire, à partir de plusieurs critères précis. C’est ainsi que nous avons naturellement imaginé RH Advisor.
 

Qu’est ce que RH Advisor ?

RH Advisor est avant tout un outil SIMPLE d’aide à la décision pour le DRH. Celui-ci définit son besoin selon des critères objectifs : tarif, réactivité, expertises souhaitées… Il obtient instantanément une liste des prestataires les plus pertinents au regard de sa demande. Il choisit ensuite d’être mis en relation avec ces prestataires, et ces prestataires seulement.

L’avantage pour le DRH ? RH Advisor lui fait découvrir les partenaires potentiels qu’il n’aurait peut-être pas trouvés en passant par ses réseaux habituels. C’est également un avantage pour le prestataire qui se fait connaitre et recommander auprès d’un client de qui il était totalement inconnu. Et cette fois, c’est une information qui se veut sérieuse et indépendante, donc fiable.

RH Advisor a pour ambition que le bouche à oreille ne soit plus la seule méthode de sélection d’un professionnel du recrutement. Que l’info corporate soit décryptée. Que le tri soit fait selon des critères objectifs. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi, en France, les cabinets de recrutement n’attirent pas les entreprises autant qu’au Royaume-Uni ?Cette profession serait-elle si opaque que nous ne pourrions imaginer de qualifier les cabinets, et par extension les professionnels du recrutement ? Je pense sincèrement que cela est possible. A condition de se référer  à un organe indépendant qui fournisse un conseil neutre aux DRH. C’est le cas de RH Advisor. La base des prestataires a vocation à être exhaustive. Aucun filtre commercial de vient réduire la sélection.

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ?

Le prestataire se connecte sur le site de RH Advisor (mise en ligne en septembre) et complète GRATUITEMENT sa fiche d’information après s’être identifié. Il peut ainsi y préciser toutes les informations qui peuvent être utile à un DRH cherchant urgemment son partenaire : spécialités sectorielles et fonctionnelles, prestations spécifiques, offre tarifaire, références, etc.

Pour un DRH, la démarche est aussi simple que de se renseigner pour un billet d’avion sur Kelkoo ou pour un hôtel sur Tripadvisor. Il effectue sa recherche en une minute via notre moteur de recherche. Il obtient instantanément une liste des prestataires pertinents par rapport à son besoin. Sans oublier les avis d’autres DRH et de candidats sur les prestataires qu’il aura sélectionnés. Il peut ainsi faire une demande de rappel auprès de tout ou partie des prestataires recommandés.
 

Qu’est ce qui garantit votre indépendance ?

Tout d’abord l’esprit même de notre site. A quoi bon créer une énième place de marché ? Proposer aux DRH uniquement les prestataires qui paient pour figurer dans notre base, cela ne m’intéresse pas. Il n’y a ici ni copinage, ni choix partisan, pour  sélectionner les prestataires. Ces derniers disposent d’une fiche, qu’ils aient ou non choisi de la compléter. Leur présence sur notre site est gratuite.

Nous garantissons notre indépendance de plusieurs manières : Il n’y a pas, et il n’y aura jamais, de publicité de prestataires sur RH Advisor. Il en va de même pour les choix rédactionnels : aucun article n’est lié à une contrepartie financière. Aucun prestataire n’est cité ou mis en avant dans un article.

Nous n’avons en outre pas vocation à orienter les entreprises sur un prestataire en particulier. Nous ne convenons d’aucun pourcentage sur le business réalisé avec le prestataire. RH Advisor est juste un outil et des conseils pour aider les DRH à mieux choisir leur partenaire et à réaliser un recrutement de qualité.
 

Quel est votre modèle économique ?

Bien entendu, notre outil est totalement gratuit pour les DRH. Lorsqu’un DRH exprime un besoin de recrutement et demande à être contacté par un prestataire, celui-ci peut accepter ou refuser cette mise en relation. Dans le premier cas, il règle une somme forfaitaire (identique pour tout le monde) de 300-500 ou 900 euros HT selon les besoins en recrutement et la taille de l’entreprise. C’est la juste rétribution de la mise en contact avec un recruteur qui a besoin de lui et qui a manifesté son intérêt pour le prestataire.
 

Où en êtes-vous ?

Tout est en place. Nous attendons septembre pour mettre la plateforme en ligne afin que les derniers cabinets aient le temps de vérifier et de compléter les informations qui serviront de base à la recherche réalisée par les DRH.
 

Quelles sont les prochaines étapes ?

Depuis plusieurs mois, nous interrogeons les DRH et cabinets sur l’usage qu’ils auraient d’un tel outil de mise en relation. Ils sont très enthousiastes. J’ai moi-même hâte d’être à l’automne pour que les DRH et les candidats viennent enrichir qualitativement les fiches des prestataires en donnant leur ressenti. Au-delà des critères neutres que nous évaluons chez un prestataire, ce sont en effet les témoignages, subjectifs, des entreprises clientes et des candidats qui seront un gage du sérieux et de l’efficacité d’un prestataire. 

Nous avons donc désormais besoin de faire connaître  notre outil pour obtenir ces témoignages.

Nous souhaitons également nous rapprocher des associations professionnelles de DRH et de prestataires afin de leur apporter un service qu’elles puissent aisément mettre à disposition de leurs membres. Et en 2012, nous comptons étendre la base à d’autres prestataires (réseaux sociaux, éditeurs de logiciels RH, cabinets de conseil en organisation…).
 

RH advisor vous intéresse ?

Cliquez ici pour être informé de la mise en ligne du site.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire