Les 7 résolutions à prendre pour que vos candidats se sentent (enfin) respectés !

par La rédaction

 

Quand on est candidat et que l’on arrive à un entretien, c’est un peu comme quand on est client et que l’on arrive dans un resto…

Si vous n’êtes pas trop regardant(e), vous n’avez sans doute que faire de l’accueil que l’on vous réserve, du soin apporté à la déco, du fait que les serveurs prennent votre commande avec le sourire, qu’ils vous conseillent avec enthousiasme sur le choix de tel ou tel vin ou encore que votre commande ne mette pas des plombes à être servie…

En revanche si vous êtes un minimum exigeant(e) (et jusqu’à preuve du contraire vous êtes parfaitement en droit de l’être), vous serez forcément attentif(ve) à tous ces petits moments qui font « l’expérience resto » et qui font que vous choisirez d’y revenir ou pas, que vous piétinerez le restaurateur ou que vous l’encenserez à coup de 5 étoiles et de commentaires élogieux sur Tripadvisor !

Recruteurs, que vous souhaitiez obtenir des reviews de qualité de la part de vos candidats, que votre objectif soit que ceux-ci aient envie de goûter à nouveau à votre boîte (et accessoirement d’y signer un contrat de travail…) ou que vous ayez pour ambition que – « même non retenus au final » – ils parlent positivement de l’expérience que vous leur avez permis de vivre pendant tout le process de sélection, voici 7 résolutions à prendre de toute urgence…

 

#1 – Ne tolérez plus que la personne qui ouvre la porte fasse la gueule à vos candidats…. 

Le mec ou la nana de l’entrée n’a pas été embauché(e) pour servir de refouloir non ? Vous auriez envie de ça pour vous ? Vous faire accueillir par une personne pas aimable – et moche (souvent les gens qui font la gueule finissent par devenir laids…) – qui serre les dents en vous accueillant et ne vous décroche pas la moitié d’un demi-sourire ?

Quand je vais chez un client et que je suis accueilli de la sorte, je ne peux m’empêcher de me dire : « Waww il doit régner une ambiance du tonnerre ici… Wouhouuuu !! » Généralement, la deuxième pensée qui me vient à l’esprit direct, c’est… « Mais si sourire 4 secondes à un partenaire est un calvaire pour toi, pourquoi tu ne choisis pas plutôt de te casser et de trouver ailleurs un poste à ta « juste mesure » ???!? Gardien de prison à Fleury par exemple… 😀 ».

 

#2 – Ne tolérez plus qu’on leur serve un café dégueulasse ou un thé trop infusé qui va leur faire un trou dans l’estomac (Astuce : Si votre boss est radin – et irrespectueux – à ce point, préférez offrir à vos candidats un verre d’eau… au moins ça limitera les dégâts). 

Parce que NON, un « cadeau » ne fait pas TOUJOURS plaisir ! Si on vous offre un truc « bas de gamme » – même avec la plus grande attention – cela reste un truc « bas de gamme ». Moi, si l’on m’offre un truc « bas de gamme », je me dis que l’on me considère comme un mec « bas de gamme ». Fin de l’histoire.

Je ne comprends pas ces boîtes qui mettent autre chose à disposition de leurs collaborateurs et de leurs candidats que du Nespresso ou du thé digne de ce nom… Vous vous dites que je pinaille ? Bordel, c’est la première chose que vous leur OFFREZ !! Si c’est pour leur filer de la m****, abstenez-vous ! Tous les buveurs de thé que je connais sont excessivement attentifs à la qualité de ce qu’ils mettent dans leur corps… Ne commettez pas ce faux pas ! N’envoyez pas le message à vos candidats qu’ils ne méritent… que ça (sérieusement, quand on voit la tête du « que ça »…^^).

 

#3 – Ne tolérez plus qu’on fasse perdre du temps à vos candidats en leur collant un formulaire papier dans les mains qu’ils devront remplir en se tortillant sur une chaise inconfortable.

Quand je vois tous ces gars et toutes ces filles dans les salles d’attentes qui se tortillent sur leur chaise pour remplir des formulaires inutiles, cela me dépasse… Nom, Prénom, Adresse, Plus haut niveau d’étude validé, Spécialisation, Expérience 1, Expérience 2, Expérience 3, Périmètre de mobilité, et blah et blah et blah… 

Hey ?? Wake up !! On est pas dans l’Allemagne de l’Est des années 80’s… On vit au 21ème siècle ! Vous êtes une entreprise ou un cabinet qui cherche à attirer les Meilleur(e)s !! Pas une administration qui colle du formulaire débilitant dans les mains de ses « usagers »… En plus je suis prêt à parier que toutes ces infos, vous les avez déjà quelque part, que ce soit dans votre ATS ou sur le CV que le candidat vous a (déjà) envoyé. Vous vous dites que ce n’est pas à vous – ou à votre équipe – de retranscrire ça (ou que vous n’avez pas les ressources en interne) ?? Vous pensez vraiment que c’est à vos « invités » de palier aux défaillances de votre mode d’organisation ? Sérieusement ??

 

#4 – Ne tolérez pas que la moitié de la boîte passe devant les candidats (généralement dans l’entrée) sans décrocher un « Bonjour » aux (peut-être) futur(e)s nouveaux/nouvelles.

Je ne sais pas si c’est le fait de bosser avec l’équipe la plus sympa du monde qui a « vrillé » ma perception, mais c’est vraiment le genre de chose qui me rend taré… Un peu comme l’assistante qui vous accueille avec une tronche de 6 pieds de long. Imaginez une seule seconde le message qui passe lorsque chacun défile sans prêter attention à vos candidats : « Attention, attention, message aux nouveaux : Ici, c’est chacun pour sa gueule ! Que tu sois là ou pas, cela ne change RIEN. Tu n’es RIEN. Tu ne mérites même pas un BONJOUR. Si tu viens parmi nous, tant mieux pour toi. Si tu ne nous rejoins pas, on s’en cogne. A mes yeux, là tout de suite, tu n’existes même pas. ».

Vous voulez VRAIMENT que je continue à vous expliquer pourquoi c’est pas super sympa de voir le ballet des mort-vivants défiler devant soi sans recevoir la plus simple marque de reconnaissance de son humanité (Un simple « Bonjour », pas un sac de billets de 500… un « Bonjour ») ??!?

 

#5 – Ne tolérez pas que vos équipes fassent attendre vos candidats 15 minutes avant de les recevoir (si ceux-ci sont arrivés à l’heure). 

Là encore, le message c’est : « Ton temps ? Quel temps ? Tu parles du temps du « candidat » que tu es ?? Allez, ça va…. C’est pas grave quoi ! T’es demandeur nan ? Tu peux bien encaisser le retard que j’ai pris parce que je ne me suis pas organisé ce matin. Tu ne vas quand même pas en faire des caisses pour ça… ». 

Perso, je me fous de la raison pour laquelle vous avez pris du retard. Je me fous de savoir si le candidat d’avant est lui-même arrivé en retard, si vous avez kiffé d’avoir fait durer l’entretien avec la belle blonde qui sort de votre bureau en gloussant ou si vous aviez envie de vous reprendre une tasse de ce café pourri que l’on m’a servi pour me faire « patienter ».

Si vous êtes en retard, prévenez vos candidats… TOUJOURS. Ne les laissez jamais cogiter seuls dans leur coin sur les raisons pour lesquelles une fois encore tout le monde s’en care de les laisser croupir dans la petite salle du fond sans savoir s’ils en ont encore pour 5 ou 45 minutes…

 

#6 – Ne tolérez pas que vos recruteurs laissent vos candidats sans nouvelle…

Imaginons que tout se soit passé pour le mieux pour votre candidat :  

  • Accueil : Check !
  • Entretien : Check !

Et d’un coup………………………

Plus rien.

Plus rien.

Plus rien.

Plus rien.

Perso, si je me mets à la place du candidat, je vois 3 explications à ce « silence radio » :

  • Ils (VOUS en fait…) n’ont pas avancé comme ils le voulaient sur ce recrutement,  ils gagnent du temps afin de voir d’autres candidats (…donc en fait je ne leur ai pas vraiment tapé dans l’œil, je vais peut-être me mettre à rechercher ailleurs moi-aussi).
  • Ils sont complètement débordés ou mal organisés. Ca doit être un sacré bordel là dedans ! Mais quand même… c’est si compliqué que ça de passer un coup de fil ou de balancer un email (ne serait-ce que pour dire que cela va prendre un peu plus de temps que prévu) ? 
  • Je ne conviens pas pour le job et ils ne savent pas comment me le dire… (Boîte de lâches quoi…^^).

 

#7 – Affrontez la réalité en face… et donnez-vous les moyens de faire bouger la situation !

Tout le monde SAIT ça : On ne peut avoir de prise que sur les choses que l’on s’attache à mesurer avec précision ! Si vous voulez VRAIMENT faire bouger les choses, il n’y a qu’une seule solution : Demandez aux candidats comment ils ont vécu LEUR expérience candidat au sein de VOTRE entreprise… et ajustez votre comportement (ou celui de vos équipes) en conséquence.

Là, je suis sûr qu’au moins 50% d’entre vous se dit : Wowww là…. Tout doux Tornado !!! On va calmer les chevaux 5 minutes…. Et si ça s’est passé de façon aussi catastrophique que vous le décrivez, pourquoi donc irais-je demander aux candidats de s’épancher sur la question ??? J’ai pas envie que moi et mon équipe on aille se faire coller une cartouche !!

Vous voulez mon avis ? L’expérience que votre candidat a vécu ne dépend pas de votre envie ou non de l’entendre. Elle est là, elle a eu lieu, elle est une réalité. Et la réalité, on peut choisir de faire avec, de la voir en face… pour la faire évoluer. Ou bien on peut également l’ignorer ! Ca porte un nom, ça s’appelle la politique de l’autruche. Vous savez cet animal à l’air crétin qui se colle la tête dans le sable à chaque fois qu’un truc la fait flipper.

Vous voulez VRAIMENT avoir la même touche que l’animal en question ? Sérieusement ?

Vous et moi nous SAVONS que vous (et vos candidats) valez/valaient bien mieux que cela…

 

>>> Découvrez PollBench, la première solution dédiée entièrement au tracking et au développement de la satisfaction candidats : www.pollbench.com

>>> Pour vous inscrire au prochain Webinar de présentation de l’application PollBench Recrutement, suivez ce lien.

 

A propos de David BERNARD

 

Psychologue du travail diplômé de l’Université Paris 5 – René Descartes et titulaire d’une spécialisation en Computarized Adaptative Testing délivrée par l’Université de  Cambridge, David Bernard aura patienté 30 jours seulement après l’obtention de son Grade de Master en psychologie pour lancer AssessFirst, une société spécialisée dans l’édition de solutions innovantes d’évaluation RH et de Talent Assessment. Après avoir successivement occupé les fonctions de Directeur Produits puis de Directeur Commercial, il pilote aujourd’hui le département Marketing & Communication d’AssessFirst. Il est notamment en charge du Branding d’AssessFirst et de la qualité de l’Expérience Utilisateur. David BERNARD participe également à l’exécution de divers projets de recherche conduits par AssessFirst, notamment dans le champ de l’analyse et de la prédiction de la performance collective.

 

David BERNARD est également Directeur Général de PollBench, société spécialisée dans l’évaluation et le développement de la satisfaction et de l’engagement des personnes en contexte professionnel (collaborateurs et candidats). Auteur ("18 façons de décrocher Ce job") et conférencier reconnu, il intervient auprès de plus d’une vingtaine de Business Schools et d’Universités (cursus classiques et M.B.A.) dont HEC, IESEG, ISG, EM Strasbourg.

Pour le contacter : dbernard@assessfirst.com

Blog de David Bernard

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire