Les 7 grands défis de la décennie des directions RH (1/3)

par La rédaction

Les fins de décennies sont généralement l’occasion de tirer un bilan des dix années écoulées, et de (re)prendre conscience de l’évolution de nos métiers. Mais c’est également l’opportunité de se projeter dans les grands enjeux à venir, et les RH n’échappent pas à la règle ! Retrouvez une liste non exhaustive des grands défis des directions RH pour les années à venir.

Défi 1 – S’adapter aux nouvelles formes d’emploi

L’étude américaine « A vision for the economy of 2040 » menée par la fondation Kauffman et l’Institut Roosevelt, confirme l’avènement du free-lancing outre-Atlantique. Et si la croissance est maintenue, le nombre de travailleurs indépendants devrait atteindre les 50 % d’ici la fin 2020 dans le pays de l’Oncle Sam. En 2018, Google a d’ailleurs eu recours à autant de free-lances qu’il a d’employés. Certes, ces chiffres concernent les États-Unis, mais le phénomène semble prendre ce chemin en France. L’étude annuelle de Malt(1), célèbre plateforme de mise en relation de free-lances avec les entreprises, l’atteste : il y a aujourd’hui 930 000 free-lances en France, soit un bond de 145 % entre 2008 et 2018… Rappelons que derrière le terme de travailleur indépendant, fourmille de nombreux statuts. Certains d’entre eux sont auto-entrepreneurs (majoritairement), d’autres sont en portage salarial, d’autres ont créé une entreprise, d’autres sont membres d’une coopérative d’entrepreneurs… Des nouvelles formes d’emploi apparaissent ou se développent, c’est le cas du temps partiel partagé entre plusieurs entreprises.

Et ces statuts semblent séduire les nouvelles générations dont les récentes études révèlent que ces dernières sont de moins en moins attachées au sacro-saint CDI.

Cette tendance va ainsi s’accentuer en France dans les dix prochaines années.

Les services RH n’ont d’autres choix que de prendre en considération ces évolutions du marché du travail. Mais de quelles manières ? Tout d’abord, il convient d’accepter que certains collaborateurs ne veulent plus d’un CDI, ils n’ont plus cette projection long-termiste de leur trajectoire professionnelle dans l’entreprise. Forcés de s’adapter, les services RH devront faire évoluer l’entreprise pour proposer les avantages du free-lancing à certains de leurs propres salariés pour les fidéliser : du télétravail, plus de flexibilité par rapport aux horaires et au lieu de travail, une diversité de missions…

(1)« Etude 2019, le freelancing en France » – Malt.

Défi 2 – Accompagner la transformation digitale de l’entreprise

Celles et ceux qui pensent que la transformation digitale d’une entreprise est une affaire d’outils se trompent. Le défi est culturel, il est humain.

C’est dans ce sens que le service RH a un rôle considérable à jouer dans la transformation digitale de l’entreprise. Outre les nouveaux outils et certaines pratiques, la digitalisation entraine l’évolution d’organisations, de méthodes et de comportements. Les RH sont donc au cœur de cette mutation, dans le pilotage du programme d’accompagnement du changement porté auprès des collaborateurs : sensibilisation, communication, explication du changement, formation aux nouveaux outils, formation aux réseaux sociaux, formation au changement pour les managers…

Le cœur de l’action des RH sera dans la transformation culturelle de l’entreprise, en ne laissant personne sur le bas-côté, et en se projetant vers une organisation plus participative et horizontale.

Yoann GREFFIER

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire