Interview d’Isabelle Le Bouëtté, fondatrice de Ma Vie en Mieux : Pourquoi mettre en place des Packs Salariés en entreprise ?

par La rédaction

Convaincue que la dimension individuelle et l’interaction vie professionnelle – vie privée pouvaient être travaillées dans l’entreprise au-delà des approches traditionnelles et par ailleurs très attirée par la dimension entrepreneuriale, Isabelle Le Bouëtté a construit en 2010 un réseau de coachs et de psychologues sous la marque Ma Vie en Mieux.

 

Elle propose ainsi des solutions innovantes aux entreprises qui souhaitent faciliter le quotidien et le bien-être de leurs collaborateurs au moment où ils en ont le plus besoin (retour de congé maternité, fin de carrière, proche dépendant,…).

Au travers de quelques questions, Isabelle Le Bouëtté nous fait part de son expérience et de son point de vue sur l’articulation vie professionnelle-vie personnelle en entreprise.

 

 

Pourquoi les entreprises se préoccupent-elles de plus en plus de l’articulation vie professionnelle – vie personnelle de leurs collaborateurs ?

 

Dans leur recherche de compétitivité, les entreprises sont régulièrement amenées à explorer de nouveaux leviers d’actions, le plus souvent complémentaires aux précédents. Après avoir traqué les coûts et développé leur savoir-faire en optimisation de processus, après avoir développé les initiatives et la créativité des collaborateurs au travers de modes projets, de mise en réseaux, d’ateliers et de séminaires, elles sont aujourd’hui sensibles à ce qui peut favoriser la motivation et l’engagement individuel des collaborateurs.

 

Dans cette optique, l’articulation entre vie professionnelle et vie personnelle est un sujet clé à travailler, d’autant plus d’actualité qu’il est largement relayé par les jeunes générations et les diverses obligations réglementaires comme le Contrat de Génération, les Accords  Egalité,….

 

Ce sujet de l’articulation entre les différentes vies d’un salarié recouvre des questions très diverses (horaires, disponibilité, engagements réciproques, adéquation entre missions et aspirations personnelles,…) sur lesquelles les Ressources Humaines sont aujourd’hui en recherche de solutions.

 

 

Dans quels cas la question de l’articulation vie professionnelle – vie personnelle se pose-t-elle le plus pour les entreprises ?

 

Deux cas de figure sont le plus souvent à l’origine des démarches autour de l’articulation vie professionnelle – vie personnelle. 

Soit l’entreprise agit de façon proactive  suite à  un diagnostic ou un baromètre. C’est par exemple le cas lorsqu’un employeur fait le choix, dans une optique d’égalité professionnelle, de mieux accompagner les retours de congé maternité. Ou lorsqu’il aide ses collaborateurs seniors à reconstruire un projet de vie dans ses composantes professionnelles et personnelles.

 

Soit l’entreprise souhaite réagir de façon ciblée auprès des collaborateurs pour lesquels des risques ont été clairement identifiés sans pour autant être couverts par les dispositifs RH et managériaux existants.

 

 

Quelles solutions les entreprises privilégient-elles pour favoriser l’articulation vie professionnelle – vie personnelle ?

 

Depuis quelques années, les services aux salariés comme la conciergerie ou la crèche d’entreprise se développent et sont une première réponse aux questions logistiques que peuvent rencontrer les collaborateurs.

Au-delà de ces services de proximité, les entreprises sont de plus en plus conscientes du besoin de couvrir les enjeux culturels de l’articulation vie professionnelle – vie personnelle : comment ne pas se laisser envahir par les possibilités des nouvelles technologies ? Comment changer ses habitudes (horaires, mails,…) dans un contexte qui ne dépend pas que de nous ? Comment créer les conditions d’une motivation au quotidien ?

 

Parce que ces questions ont souvent autant de réponses que d’individus, les DRH s’ouvrent à de nouveaux formats. Nos Packs Salariés, Packs Parentalité, ou Packs Seniors, permettent par exemple à des entreprises de proposer un accompagnement individuel par téléphone aux salariés qui ressentent le besoin d’un coup de pouce. Les collaborateurs peuvent ainsi bénéficier pendant trois à six mois du soutien d’un professionnel extérieur qu’ils auront choisi, coach ou psychologue,  pour avancer concrètement sur les sujets qui les préoccupent.

Bien sûr, aucune solution ne se suffit à elle seule. C’est la combinaison de mesures internes, l’exemplarité du management notamment, et externes qui fait le succès d’une dynamique et qui permet d’initier un changement significatif dans le quotidien des salariés.

 

 

Propos recueillis par Karen Demaison

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire