Votre audit interne va-t-il changer avec la nouvelle version de la norme ISO 9001 ?

par La rédaction

 

Plus d’un million d’entreprises dans le monde sont certifiées ISO 9001, dont près de 30 000 en France. Référentiel  international  qui  définit  les  critères  pour  une  organisation  qualité,  la Norme  ISO  9001 connait son 4ème cycle de révision en 2015 et s’oriente désormais davantage  vers la stratégie d’entreprise. 

Suite à cette nouvelle version de la norme, CSP revient sur l’impact d’un audit interne dans une entreprise, ainsi que sur l’évolution du métier d’auditeur interne. Un impact qui va toucher un grand nombre d’entreprises, ces dernières devant dès à présent se préparer pour garantir l’obtention ou le renouvellement de leur certification ISO 9001. 

 

« L’arrivée de la nouvelle version de la norme ISO 9001 annonce une période de remise en question pour les entreprises, incitées à revisiter leur système de management de la qualité pour faire face aux défis de demain » introduit Laurence Mignard, responsable de l’offre qualité, formatrice et auditrice chez CSP. 

 

L’audit interne, un changement pour l’auditeur 

Le but d’un audit interne est d’examiner le fonctionnement de l’organisation par rapport à un référentiel donné. C’est aussi l’occasion de réaliser un point global sur le fonctionnement de l’entreprise. L’audit est utile pour prendre du recul sur l’activité. 

Avec l’évolution de la norme ISO 9001 en 2015, l’audit interne examine désormais la stratégie de l’entreprise. L’auditeur doit de ce fait bien comprendre cette notion pour traduire l’exigence au mieux afin d’être capable d’orienter les questions au moment des entretiens d’audit. A l’origine, la norme était jugée très pratique et opérationnelle. D’années en années, le référentiel est devenu de plus en plus mature et les auditeurs ont été amenés à évoluer avec ces changements. 

« La vision de l’audit interne change avec les évolutions des référentiels. Il est important de s’adapter en permanence aux nouveaux enjeux des entreprises et donc de réajuster les normes qui représentent des gages de qualité. Le rôle de l’auditeur doit donc évoluer pour s’adapter parfaitement à de nouvelles exigences, moins techniques, plus stratégiques. Il devient ainsi un véritable accompagnateur au service du management », précise Laurence Mignard. 

 

Nouvelle norme ISO 9001 version 2015, quels changements pour l’entreprise ? 

Dans sa version 2015, la norme ISO 9001 prend désormais en compte les enjeux liés au contexte et au marché de l’entreprise, traduisant la volonté d’intégrer une logique plus stratégique. En d’autres termes, cette nouvelle exigence relie la priorité orientée sur la qualité avec la stratégie d’entreprise, pour une meilleure efficacité. Elle impose dès lors d’avoir une vision plus stratégique et de prendre de la hauteur sur l’activité globale de l’entreprise. 

Pour  bien  organiser  son  système  qualité, la nouvelle norme impose par ailleurs d’analyser en amont les risques et opportunités liés au marché et à l’environnement de l’entreprise pour permettre, par exemple, de mieux tenir compte des évolutions du marché ou des réformes.

La  norme ne s’attache plus uniquement à la relation clients/fournisseurs : elle  élargit  son  champ d’application, en s’intéressant aux besoins et attentes de certaines parties intéressées, comme par exemple les partenaires, le personnel ou les fournisseurs. L’entreprise doit donc également faire attention lors de la sélection de ces parties intéressées : le nouveau référentiel lui impose en effet de se questionner sur la pertinence du choix des partenaires, fournisseurs, etc., choix qui doit être démontré et discuté avec l’ensemble des décideurs*. 

Ultime changement notoire, la nouvelle norme ISO 9001 version 2015 ne couvre plus seulement le  management des compétences, mais intègre à présent le management des connaissances. L’idée est par exemple de mettre en place des dispositifs de partage de savoirs afin de tenir compte des nouvelles connaissances et technologies, et des retours d’expériences des collaborateurs. A travers cette nouvelle exigence, les entreprises devront prévoir un véritable processus pour gérer et organiser les savoirs au sein de leur structure.

En conclusion, l’image parfois véhiculée de l’audit interne « inspection » s’efface progressivement devant la réalité d’un audit interne désormais « sur-mesure », intimement associé à la vision stratégique de l’entreprise en cohérence avec l’évolution de la normalisation.

 

A propos de CSP ‘The Art of Training’
Depuis plus de 40 ans, CSP, une entité du Groupe Editions Lefebvre Sarrut, est un acteur incontournable de la formation professionnelle. Accompagnateur de talents, CSP crée du contenu pédagogique innovant. Généraliste, l’organisme s’appuie sur l’expertise de 250 consultants formateurs et propose plus de 300 stages en inter-entreprises dans 3 grandes spécialités : Manager les autres (management, leadership, gestion de projet, RH), Se manager (communication écrite et orale, efficacité professionnelle) et Manager l’activité (qualité, audit, gestion des risques, sécurité, relation client/vente, finance/gestion,..) etc. 
Véritable "architecte de la formation" grâce à son expertise de conception et de déploiement de projets sur-mesure et ses innovations pédagogiques, CSP est leader en intra-entreprise. L’organisme propose également du coaching, team building et bilan de compétences.
CSP a obtenu la confiance des entreprises du CAC 40, des PME, des acteurs du Secteur Public et forme ainsi chaque année plus de 50 000 stagiaires. 

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire