Expatriés : vous n’êtes plus seuls !

par La rédaction

Les expats se retrouvent, depuis toujours entre eux dans les différents pays où ils ont décidé de s’installer. L’arrivée du web a permis de transposer cela sur des sites communautaires, véritables guides, boîtes à outils du candidat à l’expatriation. Ces sites sont de toute sorte, du site gouvernemental comme la “Maison des Français à l’étranger“, en passant par le Site des Français du Monde, ou encore Jobtrotter, le site d’emploi pour vivre et travailler à l’étranger. Les expatriés peuvent désormais trouver sur la toile tout ce qu’ils doivent savoir pour préparer leur départ mais également leur retour.

My RH Line a rencontré Claude Cadeau, Président d’Expatlive.com, la plateforme communautaire d’expatriés francophones.

Portrait robot de l’expatrié français

Deux chiffres circulent quant au nombre des expatriés français dans le monde. Le premier est d’environ 1 million 4. Il correspond à la population française inscrite au registre des français établis hors de France. Le second ajoute à cela 30% de plus, on estime donc à 2 millions 2 le nombre total de Français expatriés dans le monde.
Entre 2000 et 2009 la population française établie hors de France a augmenté de 40%.
Leurs motivations
En règle générale, les Français (66% d’hommes) s’expatrient pour profiter d’opportunités de carrière (50%), pour l’intérêt de la mission qui leur est confiée (39%), puis pour augmenter leurs revenus (37%) et enfin 47% partent simplement par envie de quitter la France.
Plus de la moitié cherchent à s’enrichir culturellement en allant à la rencontre d’autres populations, d’autres cultures.
55% ont moins de 35 ans.
Statut
D’un point de vue purement professionnel, près de 70% des expatriés français ont un statut de salarié, 11% sont indépendants, entrepreneurs, voire des commerçants, 8% exercent une profession libérale et 7% sont étudiants. Chez les salariés, on constate une majorité de contrats de longue durée (plus de 5 ans). Cette tendance étant renforcée par ceux qui travaillent dans des entreprises locales. Chez les non salariés représentés par les commerçants, entrepreneurs ou encore professions libérales, une très longue durée est prévue. Ils s’installent pour longtemps.
En générale, ils reviennent en France entre 2 à 3 fois par an pendant leur séjour, ils restent donc attachés à leur pays d’origine, la France. 67% sont en couple (mariés ou vivant maritalement).
Situation géographique
On retrouve les Français à 53% dans l’union européenne, 21% en Asie, le reste aux Etats-Unis, en Amérique du Sud… Le pays qui ressort majoritairement : la Grande Bretagne.
Tous ces chiffres proviennent de l’étude « Expatriés, votre vie nous intéresse » réalisée dans le cadre du 18e salon Avenir international-Avenir Expat en 2005 (en partenariat avec Europcar et les Echos).

Expatlive.com : la boîte à outils des expatriés francophones

“Il y a 5 ans, mon épouse a reçu une proposition de poste à Casablanca”, explique Claude Cadeau, Président d’Expatlive. “Nous nous sommes alors expatriés vers le Maroc et avons dû faire face aux problèmes d’installation que recontrent tous les expatriés dans le monde.”, continue-t-il. “Je dis souvent que s’expatrier, ce n’est pas voyager. Cela ne s’envisage pas de la même façon. Lorsque l’on prépare un voyage, les guides comme le guide du routard suffisent. Mais lorsque l’on s’expatrie, il faut le préparer longtemps à l’avance.”
“Nous nous en sommes rendus compte en arrivant au Maroc, qui présente des habitudes totalement différentes de celles auxquelles nous sommes confrontés en France. Tout devient un « problème » : comment recevoir l’électricité, l’eau, où se procurer un téléphone mobile, une ligne internet, comment trouver un logement….”
“Lorsque nous sommes partis, nous sommes un peu passés à côté de tout cela et nous sommes rendus compte que si nous avions eu à disposition un outil pour interroger des personnes déjà sur place, cela nous aurait permis de nous installer beaucoup facilement. Nous avons perdu pas mal de temps dans les méandres de l’administration…”
“De ce constat est née la plateforme Expatlive. Trouver facilement toutes les informations nécessaires et donner la possibilité de communiquer avec des personnes déjà expatriées dans le pays dans lequel vous allez arriver. Toutes ces informations que ne donnent pas les guides, et celles qui ne peuvent pas toujours être écrites pour ne pas froisser les locaux.”
“Nous souhaitions donc créer un lieu d’échanges, permettant de communiquer avec des personnes présentes sur place délivrant une information pragmatique, pratique et actualisée.”
“La plateforme Expatlive est composée en 3 parties :
La Communication – l’échange : les membres peuvent s’inscrire, échanger entre eux dans leur communauté.
Une partie éditoriale : nous avons créé un pôle rédaction. Les membres peuvent y trouver des articles en rapport avec l’expatriation (ex : comment créer son entreprise selon le pays, des témoignages…)
Les services : Lorsque l’on s’expatrie, on a besoin d’outils avant, pendant et après.
Nous avons, par exemple, mis en place un coffre fort électronique qui permet de stocker tous les papiers et tout ce que l’on doit avoir sous la main.
Il y a également un comparateur de vols, dans les prochains jours un comparateur d’assurances santé. Cela permet de faire le tour du marché. Nous allons ajouter à cela deux choses en partenariat avec des spécialistes : un « Pack départ » et un « Pack retour » pour faciliter l’expatriation ainsi que le retour en France. Nous allons également développer une « Conciergerie  privée » qui permettra de gérer vos biens en France, d’organiser vos retours de courte durée, par exemple remettre le chauffage, remplir le frigo, gérer un dégâts des eaux…
Nous avons également mis à disposition des membres un annuaire des adresses indispensables par pays et la possibilité de se créer un blog pour partager de façon publique ou privée son expérience (textes, photos…)
Petit à petit, nous allons ajouter des services qui nous paraitront pertinents dans le cadre d’une expatriation.”
Anne-Sophie Duguay

 

/a>

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire