"Dress code" au travail – Baromètre Monster

par La rédaction

L’habit fait l’homme mais aussi l’image de l’entreprise pour près de 3 salariés français sur 5

 
A l’occasion de la Fashion week qui se tiendra jusqu’au 6 octobre prochain, Monster, leader mondial de la gestion de carrière et du recrutement en ligne, a décidé de se pencher sur la tenue vestimentaire adoptée au travail. Selon les résultats du dernier baromètre Monster mené auprès des salariés français, quatre personnes interrogées sur cinq (81%) ne se voient pas imposer de « dress code » par leur entreprise. Parmi elles, près de trois salariés sur cinq (58%) affirment toutefois veiller à leur tenue vestimentaire afin qu’elle ne nuise pas à l’image de l’entreprise. L’habit fait le moine : il est en effet important de savoir adapter sa tenue au style d’entreprise dans laquelle on travaille sous peine de s’attirer les foudres de son employeur. 

Pas de « dress code » au bureau pour 4 salariés français sur 5

Plus de quatre salariés français sur cinq interrogés (81%) ne se voient pas imposer de « dress code » par leur entreprise. Parmi eux :

Près d’un Français sur cinq (23%) jouit de la liberté de se vêtir à sa guise
En effet, c’est dans l’art vestimentaire que se révèle notre style ou notre créativité, notre personnalité en somme, notre liberté un peu aussi. Ainsi, de nombreuses entreprises françaises permettent aujourd’hui à leurs salariés de jouir pleinement de la possibilité de se vêtir comme ils l’entendent, sous réserve de certaines règles, liberté consacrée par la jurisprudence (Cass. soc. 18 février 1998).
Près de trois salariés français sur cinq (58%) affirment veiller à leur tenue vestimentaire afin qu’elle ne nuise pas à l’image de la boîte
S’ils ne se voient pas imposer un « dress code » par leur entreprise, quasiment trois salariés français sur cinq interrogés (58%) affirment veiller à leur tenue vestimentaire afin qu’elle ne nuise pas à son image.Chaque employé doit composer avec des codes vestimentaires, reflet de son métier, de sa fonction hiérarchique et plus globalement de l’image de l’entreprise, notamment auprès de ses clients.

Tenue de « working boys & girls » sauf le vendredi, pour 1 salarié français sur 10

Plus d’un Français interrogé sur dix (13%) déclare majoritairement porter jupe/tailleur ou costume/cravate, sauf parfois le vendredi. A l’approche du weekend, troquer son pantalon pour un jean peut être autorisé. Venu des États-Unis, l’engouement pour le “Friday wear” a en effet gagné certaines entreprises françaises, notamment les start-up ou les filiales de sociétés américaines, qui accordent à leurs salariés la possibilité d’adopter des vêtements plus décontractés le vendredi.

Rigueur vestimentaire pour une minorité

Enfin une minorité (6%) des sondés déclare subir la rigueur vestimentaire de son entreprise et n’a ainsi aucune marge de manœuvre en la matière. Se vêtir comme on l’entend ne s’avère pas une liberté accordée à tous les salariés français. Règles d’hygiène ou de sécurité, nécessité de représenter l’image de l’entreprise auprès de la clientèle, sont quelques unes des raisons invoquées par les entreprises et qui peuvent justifier le port d’une tenue spécifique. « Ah, s’ils pouvaient nous faire porter des uniformes, ils le feraient ! »
L’avis de l’expert :un code vestimentaire peut être mentionné dans le contrat de travail.
 « Vu le nombre d’heures passées sur le lieu de travail, il est primordial que les salariés se sentent bien non seulement dans leur travail mais aussi dans leurs vêtements. En fonction du secteur d’activité, les entreprises peuvent laisser à leurs employés une certaine liberté vestimentaire ou à l’inverse inscrire dans une brochure spécifique ou dans le contrat de travail un « dress code » clair afin que les employés ne se sentent pas sanctionnés injustement. Par ailleurs, les candidats pourront retrouver de nombreux conseils dans la rubrique look et attitude du site Monster pour être bien habillé au travail ou avant un entretien, sans pour autant nuire à leur personnalité » explique Bruno Brémond, Directeur Général de Monster France et Europe du Sud.
A propos du Baromètre Monster
Les résultats présentés ci-dessus sont issus des 1 604 votes enregistrés du 21 juin au 4 juillet 2010 sur le site de Monster France, sachant qu’un internaute ne peut voter qu’une seule fois. Développé par Monsterâ, marque phare de Monster Worldwide Inc. et leader mondial des offres d’emploi en ligne, le Baromètre Monster vise à recueillir, au travers d’enquêtes en ligne, l’opinion des internautes sur de nombreux sujets liés à l’emploi, à l’économie et à l’entreprise. Toute personne peut participer à l’enquête Monster en cours, en se connectant au site www.monster.fr.
À propos de Monster France
Monster est le leader mondial de la gestion de carrière et du recrutement en ligne. Division de Monster Worldwide, Monster France, présente en France depuis 1999, s’efforce d’inspirer et d’accompagner les individus pour les aider à améliorer leurs vies. Monster travaille pour chacun en mettant en relation des demandeurs d’emploi de talent et de tous niveaux avec les recruteurs dans tout secteur d’activité. Monster fournit également des conseils personnalisés de carrière au grand public dans son ensemble. Grâce à des sites en ligne de contenu et des services de qualité, Monster propose aux annonceurs de communiquer auprès d’une audience large et hautement ciblée. Pour vous informer sur les produits et services de Monster ou sur la société, visitez le site monster.fr.
Rejoignez la communauté Monster sur TwitterFacebook, et le blog de l’Emploi,.

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire