Des initiatives innovantes pour le bien-être des salariés en confinement

par La rédaction

Face à ce nouveau confinement et le retour du télétravail presque généralisé pour une grande partie des salariés rappelle aux bonnes habitudes de travail à distance. Pour remédier aux problématiques de bien-être des salariés observés lors du dernier confinement, plusieurs initiatives innovantes, dont la restauration à domicile, ont créé des offres pour s’assurer de la santé physique et mentale des salariés en télétravail.

 

La pause déjeuner booste le bien-être des salariés

La cantine d’entreprise devenue obsolète, une grande part d’entreprise se met à l’heure du télétravail par des services de livraison hebdomadaire. La montée d’une cantine digitale pour restaurer les travailleurs à domicile n’a rien d’anodin. Au contraire, elle est en cohérence avec les habitudes de livraison de repas frais au bureau adoptées depuis quelques années, notamment en région parisienne. À l’heure du confinement et du télétravail généralisé les plats fait-maison et les produits d’épicerie livrés chez soi deviennent synonymes de bien-être pour les salariés confinés. Dans le cas du service Télé Restau, le salarié commande ses repas de la semaine directement à partir de l’espace personnalisé sur la plateforme. Une subvention de l’employeur peut être incluse directement dans la plateforme. Les livraisons se font une fois par semaine partout en Ile-de-France.

Déjeuner déconnecté du télétravail

Les retours des salariés ayant bénéficié d’une offre de restauration à distance soulignent trois piliers du bien-être au travail pendant ce nouveau confinement. Le besoin de garder une alimentation saine et équilibré, l’importance de maintenir un lien social au quotidien et le gain de temps bienvenu face à un rythme de travail encore une fois chamboulé. Les rituels comme se dire bonjour en ligne avec son café le matin par visioconférence sont devenus une pratique courante. En effet, ces rendez-vous virtuels du quotidien prennent toute leur importance chez les collaborateurs qui vivent seuls. My RH Line a interrogés quelques salariés sur leurs habitudes de pause déjeuner, plus que jamais, l’accent est mis sur l’importance de déconnecter, soit pour faire du sport, soit pour entretenir un lien social. Dans l’idéal des cas, les deux !

Anne-Sophie Renault, responsable marketing chez Yeeld, salue l’effet positif de la restauration à domicile sur son organisation quotidienne : “le confinement a créé un vrai chamboulement dans mes missions et mes projets professionnels et a apporté une charge de travail plus importante. La livraison de repas me permet de gagner du temps et de surveiller mon alimentation sans trop d’efforts. Cela me permet aussi de faire du sport le midi, ainsi j’ai le temps d’aller courir 30-45 mns près de chez moi.”

Nagib Beydoun, fondateur de Yeeld, encourage ses salariés à déconnecter et surtout à prévenir le reste de l’équipe qu’ils partent en pause déjeuner pour veiller à pouvoir pleinement en profiter sans interruptions. “Je conseille vraiment de déconnecter, cela pour contrebalancer les effets négatifs du télétravail et retrouver des choses positives qu’il apporte. Avoir un lieu de pause confortable, être chez soi, gérer des affaires personnelles, ce sont justement des effets positifs de travailler à la maison dont nous devrions pouvoir profiter,” explique-t-il.

La restauration à domicile au service de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

De son côté, Olivier Chandelier en poste à la direction financière de Carmila (Groupe Carrefour) profite de la restauration à domicile pour déjeuner avec ses colocataires : “de pouvoir être livré de plats variés, sachant que je n’ai pas le temps de cuisiner, ça aide beaucoup au niveau du moral. Je pense que cela m’apporte aussi un soutien au niveau social avec son côté plus convivial.” Enfin, une alimentation équilibrée pendant cette période justement propice aux carences et aux excès est primordiale. Anne-Sophie Renault abonde dans ce sens : “Il est essentiel de manger sainement. Une alimentation équilibrée joue sur le moral, l’humeur, la productivité, la motivation et le sommeil.”

L’essor des services en ligne pour le bien-être

Le marché de concepts pour le bien-être des salariés à distance s’est énormément développé sur 2020, notamment les cours de sport en ligne. Par ailleurs, les salariés interrogés y voient un double intérêt. Premièrement de se dépenser, motivé par un coach professionnel, deuxièmement pour garder un lien social. Des offres de sport en entreprise à distance comme celles de Gymlib,  CYD ou Wellness training ne se concentrent pas juste sur le sport en lui-même mais mettent aussi à profit ses bienfaits sur le mental. La convivialité et la motivation que des activités sportives confèrent permettront aux salariés de véritablement prendre soin de leur santé pendant ce confinement et mieux rebondir lors du déconfinement.

Olivier Chandelier qui utilise déjà un nombre d’applications au quotidien suggère d’ailleurs qu’après la livraison de repas, l’accès au sport à distance ferait un bon complément dans l’offre QVT de son entreprise. Selon Classpass qui propose un abonnement unique pour profiter de plusieurs salles de sports partout dans le monde, et qui depuis a passé ses cours en ligne, 79% des salariés qui profite d’un abonnement à la plateforme sponsorisé par leur entreprise apprécient cette attention envers leur bien-être de la part de leur employeur. 77% des salariés inscrits ont gagné en motivation pour améliorer leur condition physique.

Pour ce qui est du maintien d’un lien social, pourquoi ne pas opter pour jeu d’enquête en équipe ? L’entreprise Goutte de vie propose un escape game à distance. L’idée est de s’enfermer dans une pièce virtuelle et faire appel au team building à distance pour résoudre un meurtre. Adapté au confinement, le jeu passe par grâce à des applications de messagerie instantanée ou de chat comme Skype ou Discord selon les paramètres de l’entreprise.

Des services qui évoluent avec le bien-être des salariés

Avant le premier confinement, l’offre des services de qualité de vie au travail s’étaient concentrée principalement sur Paris et en Ile-de-France. Avec ce nouveau confinement, on peut anticiper un développement de l’activité en province facilité par des modes de télétravail installés depuis le printemps.

D’après Romain Pihier, chargé de projet chez CBRE GWS, qui a mis en place la solution de restauration à domicile pour une entreprise cliente dans un souci d’équilibre. D’un point de vue RH, les services liés au bien-être de salariés pendant le confinement sont amenés à faire preuve d’agilité : “Il est vrai que la solution de Télé Restau a un rôle important à jouer dans la qualité de vie au travail des collaborateurs notamment grâce à la qualité des produits, à la diversité des plats. Des prestations comme celle-ci vont être amenées à très rapidement se développer pour répondre aux besoins des collaborateurs qui sont désormais différent de ceux d’il y a quelques mois en arrière.”

Pour Nagib Beydoun, l’organisation depuis les débuts de son entreprise autour du travail à distance lui a ouvert les yeux sur cette pratique bien avant les obligations de cette année. “Le télétravail doit de concentrer sur deux alternatives, soit l’employeur finance une organisation matérielle pour ses salariés, soit il alloue un budget pour que le salarié puisse aller s’installer dans une espace de coworking. Je trouve que le télétravail pour les entreprises qui n’ont pas cette culture a la base, se résume souvent à laisser le salarié se débrouiller seul. Si on veut que cela se passe bien il faut les accompagner sur les conditions matérielles pour bien travailler. […] Le fait de ne pas aller au siège social pour s’asseoir à son bureau n’est pas synonyme de ‘je me débrouille’.”

 
Mai TREBUIL

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire